Flora Douville • L'anti conseil en image | Tu veux connaître le secret de la féminité ?
4404
post-template-default,single,single-post,postid-4404,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
Citation Flora Douville

Tu veux connaître le secret de la féminité ?

Tu es probablement comme moi et comme beaucoup de femmes, tu as envie d’exprimer ta féminité. De la révéler. D’être féminine. Mais… comment on fait ? Comment être féminine, tout en restant soi-même ? Est-ce qu’on peut être féminine tout en étant à l’aise dans ses fringues ? Est-ce qu’on peut être féminine sans se maquiller ? Est-ce que la simplicité et la féminité sont compatibles ? Et est-ce qu’on peut être féminine sans même vouloir être féminine ?

La réponse est oui. Parce qu’il y a mille façon d’être féminine. Tu es féminine quand tu es entièrement toi-même, dedans et dehors. Et si aujourd’hui, ou parfois, tu as l’impression de ne pas être féminine, c’est que tu t’es éloignée de toi, de ta nature. Je le sais, parce que je suis passée par là.

Quand j’étais étudiante, j’avais commencé à remplir un vieux cahier avec des photos de moi. Des photos où je me trouvais bien, et des photos où je me trouvais bizarre, pas terrible, ou… masculine. J’aimais beaucoup ce cahier, qui m’aidait à apprivoiser ou comprendre mon image. J’avais intitulé ce recueil « Apprendre à vivre avec son image, ou du ridicule qui ne tue pas, à ce qui paraît ».

Voilà moi, il y a une bonne dizaine d’années :

.

cahier01

cahier02

(Haha, tu as vu ces oreilles incroyables ?)

.

La dernière image, à droite, représente vraiment ce côté masculin que je n’aimais pas chez moi. Mon problème était que je ne savais pas faire autrement. Je ne savais pas comment exprimer ma personnalité et ma féminité naturellement. Je sentais que j’avais de la force, quelque part en moi, donc j’étais portée vers les styles ou les vêtements qui à mon sens dégageaient quelque chose de fort. Je ne connaissais pas ce secret :

.

Je suis féminine quand je suis proche de moi-même. Et pour me rapprocher de moi-même, je m’habille de moi-même.

.

S’habiller de soi-même, ça veut dire quoi ? Ça veut dire porter les vêtements qui sont en cohérence totale avec sa personnalité.

Ce que ça change ? Premièrement, quand on les porte, on se sent tellement bien et tellement soi, qu’on ne pense plus à « être féminine », ou « révéler sa féminité ». C’est une question qui ne se pose plus. Deuxièmement, et même sans le vouloir… on est féminine.

Voilà moi, il y a quelques mois :

.

(Haha, tu as vu ces oreilles incroyables ? Ah non, pardon.)

.

Le fait de ne pas te trouver féminine dans une tenue est donc un indicateur que ce que tu portes ne te correspond pas.

L’erreur serait de croire que le féminin vient de l’extérieur. Que c’est une attitude, la coupe de cheveux de Michelle Williams, ou encore une jolie paire de chaussures à talons, qui va te rendre plus féminine.

Apprends à regarder ton corps, apprends à regarder qui tu es et comment tu fonctionnes. Apprends à respecter ce que ton corps demande, ce dans quoi il se sent vraiment bien. Et habille-toi avec tout ça.

.

Enveloppe-toi dehors de ce qui fait ta force dedans.

.

Parce que, chère lectrice, si tu es une femme, il te suffit de montrer qui tu es, pour être féminine… Le féminin est déjà en toi.

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

2 Comments

  • Avatar

    Mim

    07.04.2015 at 09:46 Répondre

    Bonjour Flora

    Je vous suis depuis un moment. .. Blog et news letters et j aime beaucoup ce que vous faites.
    Pour en revenir au sujet de votre article , moi j aime bien ce côté Masculin justement de cette petite photo a droite ou vous êtes toute en noir (jupe portefeuille très japonisante , collant noir et tennis. .)j aime cette silhouette …. Alors oui je comprend elle est pas très Colorée. .. et vous donne un petit côté fermer et déterminée. .. Mais bon ! Rien de bien méchant. .
    Quand on est jeune on se cache /réfugie souvent dans cette couleur. ..
    je l ai beaucoup fait moi aussi mais J AIMAIS cette couleur vraiment .. son côté classe … qui me fesais sentir que j était vêtue ./belle sans aucunes autres fioritures…
    Les couleurs ont TOUJOURS étaient agressives pour moi. ..(je suis artistes plasticienne ….) et même dans mon travail je ne les utilisent pas. ..
    voilà je ne sais pas si je suis bien aujourd’hui avec /dans mes vêtements mais une chose est sur… je ne porte jamais de couleur vives. ..
    bien a vous et heureuse de vous lire. ..
    Mim

    • Flora Douville

      Flora Douville

      07.04.2015 at 12:02 Répondre

      Mim, oh moi aussi j’aimais cette silhouette en théorie, mais je ne m’aimais pas dedans ! C’est le paradoxe quand on n’est pas dans son profil… on ressent toutes sortes de choses contradictoires.
      Déterminée je l’étais, mais c’est effectivement fermée que j’apparaissais (et que j’étais !).
      Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de porter des couleurs vives pour être bien. Il se trouve que dans ma palette, ce sont les couleurs vives qui me vont le mieux, mais ce n’est pas le cas de tout le monde ! Certaines personnes sont les plus lumineuses dans les couleurs les plus sombres, d’autres ont besoin de couleurs très pâles et douces… Il y a de tout 🙂

Post a Comment