Flora Douville • L'anti conseil en image | Vous, un entretien d’embauche et les pingouins (oui, il y a un lien)
5399
post-template-default,single,single-post,postid-5399,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Vous, un entretien d’embauche et les pingouins (oui, il y a un lien)

Récemment on m’a posé plusieurs fois la question :

Que porter pour un entretien d’embauche ? Des guenilles confortables, ou quelque chose de plus « présentable » ?

Cette question anodine en cache une autre, bien plus intéressante : que voulez-vous faire de votre vie ?

Parce que ce que vous décidez de porter à un entretien d’embauche, de même que le job pour lequel vous postulez, parlent de ça : ce que vous voulez faire de votre vie.

Donc tout dépend de votre objectif :

• obtenir un job temporaire, pour lequel vous allez devoir entrer dans le moule (il n’y a pas de problème avec ça, il faut juste être au clair là-dessus)

• trouver un job dans lequel vous pourrez vous épanouir *

 

Dans le premier cas : un job temporaire

 

Si vous avez les compétences pour faire le travail, mais que votre apparence « au naturel » pourrait vous empêcher d’être retenue, alors habillez-vous comme il est convenu de le faire. J’appelle ça faire le pingouin –bonjour à mes amis les pingouins ! Encore une fois, il n’y a pas de problème avec ça, il faut simplement être consciente des enjeux, et assumer son choix.

Ce qui est important dans l’histoire, c’est de savoir pourquoi on se déguise, pour quelles raisons, dans quel but. Et être vigilante pour ne pas se laisser happer par les habitudes et enterrer le naturel définitivement, au profit de l’uniforme gris-noir, très en vogue actuellement en Occident.

 

Dans le second cas : un job épanouissant

 

C’est en portant ce dans quoi vous êtes le mieux que cela fonctionnera. Pour vous épanouir, vous avez besoin d’être vous-même, et vous ne pourrez pas être vous-même si dès le départ, vous présentez une image fausse, ou décalée, à votre employeur.

Votre employeur a une sensibilité, une intuition, des attirances… et en étant vous-même (y compris dans vos vêtements) vous vous donnez la possibilité, à tous les deux, de vérifier que vous êtes bien compatibles. Que vous pouvez faire du bon travail ensemble. Et c’est de là que viendra l’épanouissement.

Évidemment, la tenue ne dit pas tout. Mais lorsque la tenue est en adéquation avec la personne, le message véhiculé est tellement limpide qu’il est facile de ressentir si ça peut marcher, ou non. Le canal de communication est clair et n’est pas parasité par les projections vestimentaires habituelles.

Pour résumer, je dirai que si vous cherchez un job alimentaire temporaire, peu importe ce que vous portez (mais soyez consciente du jeu que vous jouez) ; et si vous cherchez un job nourrissant sur d’autres plans, alors portez qui vous êtes, acceptez que certaines portes se ferment (oui, il y en aura), et guettez celles qui s’ouvrent !


* Vous remarquez que je n’ai pas parlé de la possibilité de « trouver un job permanent, pour lequel vous allez devoir entrer dans le moule » : parce que ça, je ne vous connais pas forcément très bien, mais je sais que votre âme elle en veut pas !

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

Enregistrer

No Comments

Post a Comment