Flora Douville • L'anti conseil en image | Tu vas peut-être arrêter de me lire après ça.
2926
post-template-default,single,single-post,postid-2926,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
Citation Flora Douville

Tu vas peut-être arrêter de me lire après ça.

As-tu déjà observé les plantes et leurs fleurs ?

Les plantes fleurissent toujours de la même façon, à quelques exceptions près. Une plante, naturellement, ne produit pas une fleur d’orchidée une année, et une fleur de courgette l’année suivante.

Chaque plante a sa fleur, riche de centaines de couleurs subtiles, de formes et de textures particulières.

Et c’est parce que chaque plante est constante qu’il est possible de l’identifier. C’est ce qui va permettre aux insectes de la reconnaître, la polliniser, et ainsi… de la faire vivre.

Eh bien considère ton tenue et tes vêtements comme ta fleur. Mais ce n’est pas toi qui choisis ta fleur. Elle est déjà là. Tu as à la reconnaître et à la laisser fleurir.

Non, nous n’avons pas 50 floraisons possibles. Nous n’avons pas 50 tenues idéales. Nous en avons quelques unes seulement, qui sont des déclinaisons d’une tenue fondamentale.

Je ne suis pas là pour te dire que plein de choses te vont, et qu’on peut jouer avec la mode.

C’est faux.

N’attends pas que je te rassure, ou que je te promette que tu peux te réinventer chaque jour grâce à tes vêtements.

Tu n’as pas à t’inventer, tu es déjà quelqu’un.

Je suis là pour te dire que peu de choses te vont. Très peu. En revanche, ces choses qui te vont… te vont vraiment. Te vont totalement. Elles te vont, dans le sens où elles te font aller, elles te font avancer. Elles te portent. Et si tu les laisses faire, elles peuvent t’emmener très loin, et t’ouvrir à l’infini.

Parfois, certaines personnes me demandent pourquoi je m’habille d’une seule couleur. Ça fait peur. En fait, je pourrais en mettre deux, peut-être. Trois, pour moi, c’est déjà trop. Je mets peu voire pas d’accessoires, qui m’encombrent. J’ai besoin d’unité et de sobriété dans le nombre. Mais pas dans la teinte, par contre : j’ai besoin de couleurs fortes ! Alors, je porte du fuchsia de haut en bas. Ou du bleu cyan. Parfois du vert émeraude…

Ce style t’effraie ? Rassure-toi : c’est le mien, et il me comble. Le tien te ressemble, à toi.

Tu penses peut-être que n’avoir que quelques tenues qui se ressemblent toutes est triste, ou monotone ? Eh bien, lorsque ces tenues te vont parfaitement, ce n’est pas le cas. Tu fais corps avec tes vêtements. A tel point que tu n’y penses même plus, à ce que tu portes. Tu es bien, c’est tout.

Ce qui est triste, par contre, c’est d’avoir 50 tenues différentes, et pas une seule qui te ressemble.

C’est peut-être ton cas. Ou peut-être pas. Dis-le moi dans les commentaires 🙂

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


3 Comments

  • Avatar

    Anais Lacombe

    22.10.2014 at 00:15 Répondre

    Flora, je partage 100% votre façon de voir. En réalité, dix milliard de vêtements ne nous vont pas. Nous avons à trouver notre style et choisir ses couleurs voire sa couleur est une base fondamentale dans la démarche. Trouver son style crée de la liberté; en fait nous ne sommes pas enfermés par le fait d’avoir une couleur mais libérés au contraire. Merci pour cet article qui donne envie d’échanger avec vous.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      22.10.2014 at 23:57 Répondre

      Merci Anaïs, je suis ravie de voir que nous sommes d’accord ! Et je suis prête à échanger… quand vous voulez 🙂

  • Avatar

    Rari

    07.02.2018 at 11:19 Répondre

    Pas du tout d’accord !!!! Je change de style, de couleur…s tous les jours et je me sens bien, en accord avec ce que je suis. Mon entourage me trouve radieuse, quelque soit la tenue du jour ! Ainsi, ce que vous vivez avec vos vêtements n’est absolument pas le vécu (même inconscient) de nous tous. Cela vous appartient.

Post a Comment