Flora Douville | Une ex-conseillère en image parle.
22507
post-template-default,single,single-post,postid-22507,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Une ex-conseillère en image parle.

Aujourd’hui, ce n’est pas moi qui parle : c’est une ex-conseillère en image.

Je ne vous donnerai pas son nom, parce que je n’ai pas eu le temps de lui demander son accord pour partager son message ici ! Elle me l’a envoyé en fin de semaine dernière et j’ai été tellement touchée par ce qu’elle raconte, honorée qu’elle me le raconte, que je n’ai pas pu attendre pour vous en faire part. Elle suit le programme Reconnexion.

Voici ce qu’elle écrit :

« J’ai traversé une période de stagnation pendant 2 mois, j’étais fort secouée par ce que Flora disait sur le conseil en image, car je l’ai pratiqué pendant 10 ans. Et de réaliser que Flora avait tout-à-fait raison sur cette idée de « ré-équilibrer » une silhouette qui n’avait pas beaucoup de sens. Que chacune est faite comme elle est, et surtout est belle comme ça.

En plus, quand j’ai découvert que j’étais Ligne [c’est une architecture physique élancée] et que ma garde-robe était essentiellement constituée de vêtements qui justement étaient sensés diminuer le côté « longue silhouette », et que finalement cela ne m’allait pas du tout, cela m’a tout-à-fait déprimée.

J’ai vécu une expérience intéressante sur le plan de mes cheveux. Il y a quelques mois, quand j’ai lu Flora demander « Qu’est ce que vous cachez ? » en parlant des colorations, là aussi, j’ai été saisie, car je ne voyais pas les choses comme ça !!! J’ai réfléchi et j’ai compris que j’avais beaucoup de croyances erronées sur les cheveux gris : que ça vieillit, qu’on ne peut pas être belle avec des cheveux gris, etc. Et donc, après une longue période de colorations, mèches éclaircissantes, etc., j’ai pris la décision de laisser pousser mes cheveux au naturel. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir mes cheveux châtains foncés avec quelques mèches blanches ! C’était comme une révélation, car tant qu’on colore ses cheveux, on ne sait plus de quelle couleur ils sont !

 

Je me suis sentie si bien avec ma réalité, ma beauté naturelle.

 

Je n’imaginais pas ce que cela pouvait faire comme différence, comme acceptation de qui on est vraiment.

Flora a tellement raison, c’est la vérité qui nous anime et qui nous rend confiant de qui on est. Le plus incroyable, c’est que je remarque que je suis regardée, par des hommes et par des femmes, c’est nouveau ! Mais je respecte ma Ligne et mes cheveux sont devenus longs (alors que j’ai toujours cru que les cheveux long, ce n’était pas pour des femmes de mon âge).

Voilà où j’en suis pour le moment. J’avance à petits pas, sans bousculade. Et c’est une chance de pouvoir se remettre en question et de découvrir que ce qui a été vrai avant, ne l’est peut-être pas ou plus aujourd’hui. Je ressens une transformation en moi, je suis dans la métamorphose.

Merci Flora. »

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Aucun commentaires

Laisser un commentaire