Flora Douville • L'anti conseil en image | Un ingrédient sous-estimé pour te rapprocher de toi-même
27017
post-template-default,single,single-post,postid-27017,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Un ingrédient sous-estimé pour te rapprocher de toi-même

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un ingrédient que j’ai mis dans la Méta® et que je ne vois que depuis quelques jours avec clarté.

Il y a quelques jours, pendant un coaching, j’étais sur le point de dire que plutôt que de rester concentrée sur un sujet, je devrais prendre du recul—et le faire même physiquement. Au moment ou j’allais dire ça, j’ai pensé : “est-ce que c’est vrai ? Est-ce que c’est vrai que prendre du recul, là maintenant, c’est ajusté ?

Et j’ai senti que non.

Quelques minutes avant, j’étais assise, très près d’un petit papier sur lequel j’avais écrit des trucs, et je me sentais bien, comme ça et surtout à cette distance-là.

Et puis mon coach m’a proposé de prendre une autre place et d’observer l’endroit où j’étais avant, et de dire ce que je voyais de la scène qui venait de se passer.

C’est là que j’ai failli dire que j’étais trop près, avant de me raviser. En vrai, ce que j’ai vu de plus loin, c’était magnifique.

C’était moi, assise et penchée sur ce papier, comme on se tient près d’un ami qui nous fait une confidence, comme on se tient près d’un être vivant pour qui on a de l’affection.

C’était moi, entretenant une très belle relation avec ce petit papier et ce qui était écrit dessus.

C’était moi, pleine de considération, d’innocence et d’attention.

En voyant ça, j’ai été vraiment touchée parce que j’ai réalisé que c’était quelque chose que je faisais depuis petite, très naturellement : je porte mon attention sur les être et les choses, j’entre dedans en quelques sortes, pour mieux les comprendre et les aimer.

Et le résultat de mettre mon attention sur les êtres et les choses, de prendre le temps de les considérer, ça a le pouvoir de les faire grandir, de les faire fleurir.

Bon. Manifestement je n’ai pas beaucoup porté mon attention sur les plantes, globalement, parce que je ne suis pas la main la plus verte de ma famille—je suis en compétition avec des jardiniers professionnels, certes, mais j’ai une belle marge de progression devant moi.

Pour revenir à ce moment-là, pendant lequel je regardais l’endroit où j’étais assise juste avant et pendant lequel je m’imaginais encore là, et bien j’ai vu qu’une de mes forces naturelles, c’est bien de me rapprocher, de ralentir et d’entrer dans une relation pleine d’amour et de simplicité avec ce que j’observe.

Et quand je fais ça, quand je suis ça, ce que j’observe peut s’épanouir pleinement. C’est comme si j’arrêtais le temps, temporairement, pour permettre à une plante de pousser.

Et en fait, c’est précisément un des ingrédients que contient la Méta®. C’est un ingrédient que j’ai mis dedans sans le savoir au départ.

Quand tu travailles avec la Méta®, quand tu utilises la Méta®, quand tu te fais accompagner avec la Méta®, c’est ça qui se passe. Tu te donnes la possibilité d’entrer dans un autre espace-temps. Tu te donnes la possibilité de te rapprocher de toi-même et de remettre de la simplicité et de l’amour dans ta relation avec toi-même d’abord, et dans ta relation avec les autres ensuite.

Tu te donnes la possibilité d’entrer en contact avec ce que tu es à l’intérieur : les éléments naturels qui te composent, les énergies, les paysages, les êtres, les forces… tout ce qui vit en toi.

Tu te donnes la possibilité d’entrer en contact sensible avec cet univers-là qui est en toi. Tu te donnes la possibilité de donner de la considération à tout cet univers incroyable et singulier.

Tu te donnes la possibilité de TE donner de la considération.

Cette considération pour toi-même et pour ce que tu es, au delà de ce que tu crois être ou de ce que tu voudrais être, elle fait des merveilles.

Cette considération pour toi-même, elle soigne. Elle soulage. Elle allège. Elle transforme.

Elle demande simplement de ralentir et de se rapprocher.

Elle demande d’entrer dans ce monde que tu as à l’intérieur de toi, ce monde que tu es.

Je ne peux pas te garantir grand chose dans l’absolu, mais je peux te garantir l’infinie beauté de ce que tu trouveras en osant entrer à l’intérieur de toi.

Des fois, j’aimerais prêter mes yeux aux autres pour qu’ils contemplent leur propre beauté, telle que je la vois.

Si tu veux entrer dans cet espace-temps de considération et d’amour pour toi, si tu veux découvrir toute la beauté qui se trouve là, si tu as besoin d’aide pour reconnaître plus simplement et plus rapidement les joyaux que tu as à l’intérieur, nous avons plusieurs services exceptionnels pour toi : clique ici pour les découvrir

Bonne journée à toi,

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


No Comments

Post a Comment