Flora Douville | Tu DOIS porter du blanc pour méditer !
24401
post-template-default,single,single-post,postid-24401,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Tu DOIS porter du blanc pour méditer !

La semaine dernière, je te parlais de l’ego et de comment il mène la danse, justement quand on croit qu’on est  tranquille. C’est beaucoup le cas dans le développement personnel — ouais, je sais, je lui tape beaucoup sur la gueule, à lui, depuis quelques semaines ! Faut pas le prendre personnellement.

Pourquoi je fais ça ? Simplement parce que j’ai entendu pas mal de conneries, dans ce milieu. Dans des cours de méditation, des formations en thérapie énergétique, pour des cérémonies chamaniques ou je ne sais quoi, on te demande (explicitement ou implicitement) de porter quelque chose de particulier… du blanc, au hasard.

Qu’est-ce que ça veut dire ?? Je croyais que les apparences, on s’en foutait ?!

Ouais, y a un gros manque de cohérence, comme tu as pu le remarquer. Les apparences on s’en fout mais quand même, certaines fringues, certains bijoux ou accessoires, certaines couleurs ont un fort pouvoir symbolique donc il faut les porter dans certaines circonstances. Des fois, ça dépend de qui tu es (un accessoire va t’être conseillé personnellement) mais des fois pas : par exemple, on te dit de t’habiller en blanc pour méditer ou pour une cérémonie chamanique ou un rituel “sacré”.

Foutaises.

Ça, c’est des injonctions mentales. On a regardé l’énergie de certaines couleurs et leurs qualités, et on s’est dit que tiens, si on les portait on pourrait peut-être récupérer leur énergie ?! Un peu comme la croyance que si on mange un homme fort, on récupère sa force. C’est assez primaire comme raisonnement. Et surtout, ça ne tient pas compte d’une loi simple de la nature.
Bon, c’est vrai : chaque couleur, chaque matière et chaque forme a une énergie particulière. Elle exprime quelque chose de spécifique. Chacune est belle et puissante à sa manière.
Mais c’est pas vrai : en portant chacune d’elle, tu ne PEUX PAS récupérer son énergie.

 

Tu ne peux pas t’approprier l’énergie de quelque chose que tu n’es pas déjà.

 

Ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas goûter à cette énergie, en profiter, mais ça c’est autre chose.

Cette loi simple de la nature dont je parle, c’est la loi selon laquelle tu ne peux qu’aller dans le sens de ce qui est — sinon tu fais du sur place.

Si l’énergie d’une couleur (par exemple) ne va pas dans le sens de ton énergie à toi, alors vos 2 énergies sont en lutte. Et au lieu de te porter, l’énergie de la couleur te fout à terre.

 J’ai observé cette loi sur absolument chaque personne que j’ai rencontrée dans ma vie depuis que je suis au courant de ça — ça fait 12 ans maintenant. L’énergie du vêtement te porte ou te dessert. Point.

 

Personne n’est au dessus de la nature.

 

Pas même les stars, les top models, les gens “trop beaux”, les gens super spirituels (ça veut dire quoi d’abord ?). PERSONNE.

Après ça on voit tous les gourous qui méditent en blanc. On dit dans les formations en soins énergétiques ou spirituels que c’est mieux de s’habiller en clair ou en blanc pour faire des soins.

Pourquoi le blanc ? Parce que c’est la couleur de la lumière qui réunit toutes les couleurs. C’est une couleur qui parle de pureté, de virginité. Les gens qui portent du blanc pour méditer ont juste très très envie d’être purs et de revenir à un état d’être vierge. Intéressant… Pourquoi ? Est-ce nécessaire ?

Donc quelques egos ont trouvé que c’était bien, de méditer en blanc. Et tous les egos autour se sont empressés d’appliquer la consigne.

Et je vais te dire, tu pourrais me trouver des textes sacrés de Jésus ou Bouddha qui disent que le blanc est une couleur idéale pour méditer que je m’en foutrais.

Pour moi, le blanc est éventuellement ce que tu peux avoir envie de toucher de l’intérieur, d’expérimenter en toi : un espace ouvert, clair et lumineux. Mais c’est pas en mettant une tunique et un sarouel blancs que tu vas y arriver.

En fait, tu peux sentir si le blanc te convient ou pas : mets du blanc, ferme les yeux et détends-toi. Comment te sens-tu dans le blanc ? Détendue ? Apaisée ? Toi-même ? Et regarde-toi dans le miroir : est-ce que le blanc te rafraîchit le teint ? Est-ce que tu es lumineuse dedans ? Ou, comme la plupart des gens, terne et grise, comme si on t’avait mis un voile devant le visage ? Est-ce qu’on ne voit plus que le blanc, qui est éclatant ? Parce que c’est une réalité : le blanc ne va pas à la majorité de la population.

Fondamentalement, ce dont tu as besoin, c’est TOI qui le sais. C’est pas un gourou, un enseignant, un thérapeute ou un je-sais-pas-qui qui a fait 20 ans de développement personnel qui va te l’apprendre. Pas même Jésus.

Les fringues les plus adaptées pour toi, pour vivre, donner des conférences, faire tes courses, méditer, jouer avec tes enfants, donner des ateliers, tourner des vidéos, aller au cinéma, faire une retraite dans la jungle, pleurer en séance de coaching ou flotter dans le cosmos en fermant les yeux, c’est les fringues que TOI tu sens.

 

Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires :

• as-tu déjà porté quelque chose de spécial dans le contexte d’un stage ou d’une formation ? Ou suite à des recommandations extérieures ? Comment t’es-tu sentie ?

• quels sont les autres milieux / environnements où certaines couleurs ou certains styles sont imposés ou conseillés, implicitement ou explicitement ? Je suis curieuse !!

Allez, hop-là !

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


23 Commentaires

  • Avatar

    Khanthaly

    20.03.2018 at 09:46 Répondre

    Bonjour Flora

    Dans la tradition de mon pays pour les obsèques bouddhistes les personnes portent du blanc c’est la seule occasion où on m’a suggéré de porter une couleur bon en même temps j’étais pas au top de ma forme non plus en ce jour.
    Mais je confirme je ne me sens pas plus immaculée en portant cette couleur ! D’ailleurs même mes draps sont toujours en couleur, intéressant … certainement que l’empreinte de l’hôpital est trop vivace !
    Je te rejoins j’ai observé beaucoup de dérives dans le développement personnel et tout ce qui gravite autour et des injonctions à rendre les gens encore plus étouffés à vivre dans le spirituellement correct !
    Merci et au plaisir
    Khanthaly

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 11:09 Répondre

      Merci Khanthaly pour ton partage :)

  • Avatar

    Fanny Paquot

    20.03.2018 at 09:54 Répondre

    Bonjour Flora,
    Je fais du massage en entreprise et dans ce cadre, je porte souvent du blanc, bien que ce ne soit pas une couleur qui me porte. Cela vient du fait que pour mes premiers contrats, la tenue blanche était requise. Toute l’équipe devait être en blanc de la tête aux pieds et voilà. Après ça, j’ai trouvé d’autres contrats où je pouvais choisir entre blanc ou… noir. Pire pour moi que le blanc. Et finalement, j’ai enfin trouvé des clients avec lesquels je peux choisir ma tenue, ouf! Mais j’avoue que cela s’est fait très progressivement, car dans un premier temps, chez eux aussi, j’ai tout simplement porté « mes tenues massage en entreprise », qui étaient blanches, par habitude. Et quand je trouve un contrat pour plusieurs praticiens, il m’arrive à mon tour de proposer le blanc comme couleur commune à mes partenaires (il est souvent utile qu’on puisse facilement nous identifier, surtout dans les très gros évènements), car je sais que c’est une couleur qu’on a tous, puisque cette couleur s’est imposée dans le milieu… J’ai fait la paix avec la situation! ^^

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 11:10 Répondre

      Oui Fanny, je vois bien ce que tu veux dire :)

  • Avatar

    Corinne

    20.03.2018 at 10:32 Répondre

    Je me souviens d’un tailleur rouge que j’avais mis beaucoup de temps à acquérir (Au dessus de mes moyens de l’époque ) lorsque je le mettais je me sentais belle et surtout forte « indestructible ». Il ne m’arrivait que de bonnes et belles choses lorsque je le portais.
    Entretiens d’embauche réussis. .
    Séduction tous azimuts…
    Je pense que je n’ai plus jamais était en symbiose autant avec un vêtement. Bien que le rouge reste ma couleur préférée.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 11:10 Répondre

      Ah ! Et tu n’as jamais eu envie de retrouver un vêtement aussi porteur ?

  • Avatar

    Cécile Caron

    20.03.2018 at 10:45 Répondre

    Euhhh, Flora, je suis désolée, mais je ne comprends pas ton mail du jour. Je n’ai jamais vécu en développement personnel ou spirituel qu’on doive s’habiller d’une couleur ou porter un truc particulier pour des raisons d’énergie de la couleur (genre « je me rends pure en portant du blanc). Y compris en méditation et en stages de chamanisme. Apporter un vêtement ou un objet que l’on aime, ça oui, mais rien de plus. T’as vu ça, toi ?
    J’ai participé une fois à une cérémonie de femmes pour le passage vers les « lunes blanches » (la ménopause) et les femmes ménopausées se sont habillées en blanc le temps d’un rituel, en effet. Mais c’était pas une question d’ego. Il s’agissait là d’un « costume de cérémonie », point-barre, et l’égo n’avait rien à y voir. Juste le symbolisme du blanc par rapport aux lunes blanches, dans une tenue commune qui reliait symboliquement ces femmes entre elles le temps d’un rituel, sans prétention à quoique ce soit d’autre.
    Avec des connaissances « Méta », on pourrait, c’est sûr,, organiser la cérémonie différemment, où chacune porterait ses couleurs et serait encore plus dans toute sa puissance et sa beauté (car c’est ce qui émanait de la cérémonie). Ou en tout cas poser la question en conscience de savoir si on a plus de joie à se vêtir le temps d’un rituel avec le symbolisme du blanc des lunes blanches, qui est le point commun à toutes ces femmes (et montrer ainsi par le costume ce qui rassemble), ou choisir de porter ses couleurs pour être encore plus complètement soi dans ce rituel important dans la vie d’une femme. Mais ça nécessite d’avoir ces connaissances Méta, et que chaque femme ait expérimenté aupréalable son profil, ce qui n’était pas le cas ici.
    Ca pose aussi la question (passionnante !) du costume et de son rôle… qui est à dissocier à mon avis, de celle de l’égo.
    Choisir de porter un costume pour des raisons choisies et acceptées, même si on sait qu’il n’est pas dans notre profil Méta, c’est aussi se dissocier des injonctions de l’égo.
    N’est-ce pas, Cat Woman ?

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 11:14 Répondre

      Cécile, tant mieux si tu n’as jamais entendu ou expérimenté ça. Moi on m’a dit de porter du blanc pour des cérémonies, et le « chaman » qui le demandait s’habillait toujours en blanc et je peux te dire que son ego y était pour quelque chose.

      Ensuite j’ai entendu des personnes revenir de formations en thérapies diverses dans lesquelles non seulement pendant la formation on leur demandait de s’habiller en clair (ou mieux, en blanc) mais en plus de veiller à le faire aussi chaque fois qu’elles donneraient un soin. En leur disant que c’est comme ça qu’elles seraient le meilleur « canal » de l’énergie qu’elles transmettent.

      Le costume ou le déguisement, c’est autre chose, ce n’est pas ce dont je parle ici :)

  • Avatar

    Laurence

    20.03.2018 at 11:01 Répondre

    Je porte essentiellement du noir et ce depuis au moins 30 ans. Régulièrement on veux me faire porter une autre couleur alors parfois à bout d’énergie je me laisse faire et j’achète de la couleur, mais jamais je ne porte les vêtements que l’on m’a fait acheter en me disant que c’était beaucoup mieux pour moi, ou parfois je les ai teint en Noir !!!

  • Avatar

    Gracieuse

    20.03.2018 at 11:13 Répondre

    Bonjour Flora, j’ai beaucoup aimé cet article, comme d’habitude :) Oui on m’a déjà demandé de porter des couleurs « claires » pour un stage de reiki. Et le principe ça m’a vraiment dérangée. J’ai bloqué 20 minutes devant mon armoire avant de partir en week-end, pour déterminer ce que j’allais mettre, trouver une stratégie pour rester moi-même sans toutefois m’exclure du groupe. Arriver habillée en noir, ça aurait fait tâche :) Au final j’ai du passer un gilet beige sur ma tenue habituelle.

    Pour ta 2ème question  » quels sont les autres milieux / environnements où certaines couleurs ou certains styles sont imposés ou conseillés, implicitement ou explicitement ? ». J’ai envie de dire, un peu partout… Au travail, au sport, à la sortie d’école, pour le footing du week-end, il y a des codes absolument partout. Mais peut-être que ce n’est pas exactement ça dont tu parles.

    Je partage tes « questionnements » sur le milieu du développement personnel, tellement conventionnel. Ces derniers temps je cherchais des relaxations sur youtube, j’en ai besoin. Mais elles se ressemblent toutes, et chacun joue le rôle  » je prends une voix hypnotisante, je mets derrière une soupe musicale pseudo-orientale et je fais comme les autres ».

    En fait en ce moment je sais pas, je traverse une crise ou quoi, je trouve que tout se ressemble partout. Et je ne comprends pas cette absence de variété chez l’humain. On parle de la richesse de la condition humaine, on met en avant la tolérance, la diversité, mais paroles paroles paroles. Les conversations sont les mêmes, les livres sont tous écrits avec un même plan, les blogs rédigés dans un même ton très convenu (pas le tien ;) ). Côté conso, on peut aller dans les plus grands centres commerciaux de France : on trouve la même came dans les dizaines de magasins, aucune choix. Tous la même déco, le même jean, les mêmes chaussures. Je m’ennuie.

    Continue comme ça, c’est stimulant de te lire.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 11:18 Répondre

      Hahaha ! Je vois tellement ce que tu veux dire ! Je crois que moi aussi, maintenant que tu le dis, dans u stage de Reiki on m’a demandé du clair… j’avais oublié… :)

      Je comprends bien ton ennui sur le manque de variété et de goût !

  • Avatar

    Dominique Dupouy

    20.03.2018 at 11:44 Répondre

    Bonjour
    J’ai une expérience du blanc qui est la suivante :
    Habitant dans une zone chaude et ensoleillée, l’été, sous soleil de plomb, je me réfugiais sous des vêtements blancs en lin et coton . Et là, je me sentais fraîche, légère et un peu plus épargnée par la chaleur. Aujourd’hui je sais que je suis autonome et comme il n’y a pas trop de choix de couleurs claires, je vais vers les nudes, et le beige clair (pourtant plutôt printemps… ).
    Par opposition, je vois que dans les pays les plus chauds, la couleur est reine… Vas comprendre quelque chose ?!?
    Bonne journée

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 13:02 Répondre

      Oui Dominique, j’imagine que dans les couleurs dorées, tu es mieux ! Il y a des beiges dans la palette Automne, si tu veux du clair.

  • Avatar

    elise

    20.03.2018 at 15:31 Répondre

    héhé très bon ce billet ! je pratique la méditation boudhiste « zen » depuis plus d’un an, et là bas, tout le monde porte un kimono … noir :-)
    C’est pas une obligation, mais petit à petit, tu sens qu’il y a un « costume traditionnel » à porter. Ca a été ma première question à un « maitre » zen : pourquoi le kimono ?
    On m’a répondu : Pourquoi pas ?
    J’ai donc rétorqué : oui bon je m’y attendais à celle là, on peut etre un peu plus profond ?
    Il m’a déclaré : Pour ne pas ne singulariser des autres
    Paf, j’ai fondu en pleurs.
    Ca me parlait, car j’ai toujours mis une distance avec les autres, et oui, en faisant ma « rebelle du kimono » je le faisais aussi.
    Alors j’ai laissé l’idée germer en moi, et j’ai fini par porter un kimono : au final, tu l’oublies, tu es comme « tout le monde », tu ne te différencie pas.
    Aujourd’hui, un an plus tard, je ne suis ni pour ni contre, ca m’est égal. Chacun fait comme il le sent. Et je m’éloigne un petit peu du zen, que je trouve trop dans les codes, de ce qu’il est convenable de faire ou ne pas faire dans la communauté zen (qui est aussi très bien pour plein d’autres choses !)
    Lors des retraites d’été, ils portent tous une veste spéciale, pour les travaux. Pas moi. Je ne conçois pas d’investir dans des uniformes pour montrer ma spiritualité.
    J’ai sympatisé en priorité avec les « rebelles du zen ».
    Mon métier, c’est les vêtements (je crée des patrons de tricot, j’anime des ateliers de morphologie tricot), et j’assume cette dualité. Ni superficielle, ni nonne reclue dans son monastère.

    Bref, ton article me fait évidemment sourire :)
    Belle semaine à toi !

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 16:18 Répondre

      Merci Elise ! Je comprends l’intention du zen et peut-être que ça t’a touchée, cette histoire de se singulariser, mais en quoi faut-il « ne pas se singulariser » ? Pour moi c’est pareil que de vouloir « se singulariser », c’est la même énergie, juste inversée en apparence. Ce qui est intéressant c’est d’aller à l’époque, pour toi, regarder pourquoi y avait ce besoin de se mettre à l’écart, mais faire une règle pour éviter ça je vois pas bien l’intérêt, on reste au même niveau.

  • Avatar

    Ghislaine

    20.03.2018 at 16:11 Répondre

    Bonjour, Flora
    Moi aussi j’ai eu à me vêtir de blanc pour des stages de Reiki, il était aussi conseillé de pratiquer en blanc par la suite. Je n’ai jamais senti l’énergie passer mieux en blanc qu’en couleur. Par la suite j’ai fait des stages avec d’autres personnes qui n’avait pas ce genre de demandes et dont l’approche de la spiritualité était bien plus simple et joyeuse.
    Dans mon cours de Tai-Chi , on nous demande idéalement de porter un haut blanc et un bas noir, plus dans un esprit d’unité visuelle que pour des raisons énergétiques.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 16:15 Répondre

      Merci pour ton partage Ghislaine !

  • Avatar

    Régine

    20.03.2018 at 18:36 Répondre

    Bonjour Flora, j’adore ton message ! Je suis allée chez mon ostéopathe l’autre jour et je me suis fais exactement cette réflexion en le voyant en blanc… ne penses-tu pas que les hôpitaux seraient beaucoup plus colorés si le personnel de santé suivait la Métamorphose?! Je comprends qu’une équipe hospitalière se reconnaît aux couleurs (telle couleur pour les infirmières, telle autre couleur pour médecins assistants, etc.). Mais ne trouves-tu pas que c’est de mettre les gens dans des cases? Je suis dans le monde du business et c’est fou comme le tailleur noir est le code … Personnellement, tout cela me pose un problème, je suis Automne !!! Pour moi, je suis à mon poste pour mes compétences et pour ce que je peux amener à la boîte en tant que personne et non pas parce que je porte ce vêtement ou un autre. La Méta a encore bien des années devant elle – y’a encore beaucoup de boulot ! Merci !

    • Flora Douville

      Flora Douville

      20.03.2018 at 21:47 Répondre

      Merci Régine ! Oui, moi je me dis toujours qu’il est possible d’avoir un code couleurs spécifique si ça aide l’efficacité. Par exemple, tout le monde en rouge ou en bleu, mais chacun un bleu dans sa palette. On peut même chercher des couleurs proches pour avoir quelque chose d’homogène, ou bien faire comme la SNCF, violet/orange. C’est visible et y en a pour chaque carnation ! Enfin, oui, la Méta a de belles années devant elle :)

  • Avatar

    Aurélia

    08.05.2018 at 20:39 Répondre

    Bonjour Flora,

    Cet article m’a beaucoup interpellée, j’ai donc pris le temps de l’expérimentation avant de témoigner (mouvement Eau ;-).

    Je suis praticienne de shiatsu et, comme dans d’autres disciplines énergétiques ou corporelles, le blanc fait partie du dress code. J’y suis donc venue après mes études au moment où je me suis « professionnalisée ».
    Me croyant « hiver », j’avais opté pour un blanc pur. Et j’en étais très satisfaite !

    En lisant/testant « Révélez-vous », j’ai compris que j’étais « été » – le blanc pur est donc inadapté pour moi. Et le blanc crème de ma palette n’est pas ma meilleure couleur :-/
    D’où venait ce confort du blanc alors ?
    En recherchant mon profil méta, j’ai découvert ma structure « Ligne ». Cette impression de bien-être viendrait-elle de l’unité donnée par le monochrome ? Une unité dont j’ai besoin. En m’imposant un « uniforme » blanc, j’ai posé une réponse couleur sur un besoin de structure. J’avais méta faux !

    En en parlant, j’ai entendu l’argument du « blanc contient toute les couleurs donc toutes les énergies ». Peut-être mais je ne suis pas toute les énergies.

    J’ai donc renoncé à l’uniforme blanc et tant pis pour le « dress code ». Je choisis de respecter mon énergie, je me choisis.
    Ce que ça change dans mon travail ? Je me sens plus à l’aise avec les gens, plus libre de plaisanter, de suivre mon intuition. Je suis aussi plus douce avec moi-même avec toutes les répercussions positives que cela peut avoir dans mon rapport aux autres.

    Merci Fora pour ton travail qui bouscule les codes, fait voler les étiquettes pour nous ramener à l’essentiel.

  • Avatar

    Aurélie Barrié-Sahyoun

    06.02.2019 at 10:39 Répondre

    Bonjour Flora, et n’est ce pas non plus une manifestation de l’ego que de lutter contre l’autorité, je pense que le blanc apporte une certaine forme de neutralité, et de simplicité souvent requise pour la pratique spirituelle en groupe, notamment car elle permet également de mettre tout le monde dans une harmonie et non pas de démonstration de mode ou chaque personnalité egotique lutterait pour s’affirmer à travers ses tenues.
    Ce que tu dis se tient, c’est un point de vue, je pense néanmoins que si depuis des 1000ers d’années, le patrimoine spititurtel de l’humanité préconise du blanc car il diffuse la Lumière et on peut (ou pas) mais c’est souvent le cas, se sentir plus serein en le portant, je fais volontiers confiance aux anciens.
    SatNam bonne journée

  • Avatar

    Aurore

    13.02.2019 at 17:19 Répondre

    Bonjour, très intéressant comme article j’ai bien aimé.
    J’aurais une petite (grande!) question à te poser, d’après toi est qu’on devrait également éviter le blanc dans notre intérieur? Éviter d’utiliser des draps blancs, ne pas peindre les murs en blanc, éviter les meubles blancs, les objets…ect

    • Flora Douville

      Flora Douville

      22.02.2019 at 12:42 Répondre

      Pour la déco, tu peux regarder au niveau du Feng Shui, tu trouveras sûrement des réponses intéressantes.

Post a Reply to Régine Cancel Reply