Flora Douville | Pourquoi tes bijoux t’empêchent de vivre
24569
post-template-default,single,single-post,postid-24569,single-format-standard,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Pourquoi tes bijoux t’empêchent de vivre

Si tu veux écouter quelque chose de bien en lisant cette news, je te recommande ceci.

La semaine dernière, j’étais avec des amies de mon mastermind et elles parlaient bijoux.

L’une d’elle nous a montré une bague qui lui vient de sa grand-mère, qu’elle aime porter. Elle disait que porter cette bague lui permettait de “ramener” l’énergie de sa grand-mère (evoke, en anglais) pour la sentir avec elle, d’une certaine manière.

Elle n’est pas la seule. Je connais beaucoup, beaucoup de personnes qui portent des bijoux pour la signification, l’origine du bijoux, ou pour être en lien avec la personne qui leur a offert. Pour ce que le bijou raconte.

En fait, je connais peu de personnes qui ne portent des bijoux que parce que les bijoux en question sont en alignement avec leur énergie.

Pourtant, un bijou tu le portes sur ton corps. Il est dans ton champ énergétique toute la journée, comme un vêtement. Son énergie impacte la tienne. L’énergie d’une personne que tu aimes, c’est pas la tienne. Elle t’impacte. Même si tu l’aimes beaucoup beaucoup, cette personne…

Porter un bijou pour ce qu’il représente, c’est comme porter un vêtement avec un message ou une marque dessus. C’est venir plaquer une histoire sur ton corps, sur le message que ton âme cherche à exprimer à travers lui naturellement.

 

C’est porter quelque chose pour…

te sentir appartenir à un groupe

te démarquer d’un groupe

te donner du courage (porte bonheur, gri-gri…)

te rapprocher de quelqu’un ou de son énergie

te souvenir de qui tu es

affirmer ton amour pour une personne ou l’amour de quelqu’un pour toi

etc.

 

J’ai moi-même quelques pendentifs que je porte parfois, qui entrent dans cette catégorie.

J’ai un pendentif de licorne que mon mentor m’a offert. Il y avait un message, avec, sur un petit parchemin, qui disait que la corne de la licorne brillait d’une lumière blanche et qu’elle était là pour éclairer dans l’obscurité. C’est un pendentif créé à partir d’un sceau ancien, et avec ce message il a quelque chose de magique. J’ai trouvé que le choix de ce symbole me correspondait particulièrement, alors que mon mentor me connaissait à peine quand il me l’a offert. Je le porte parfois, ça me fait penser à mon groupe de mastermind et des amis qui le composent.

Mais je ne suis pas dupe de l’élan qu’il y a derrière. Je n’ai pas besoin de ce pendentif pour me souvenir d’eux ou pour me sentir connectée. C’est un leurre. Je n’ai pas besoin de ce pendentif pour être magique ou pour éclairer l’obscurité de ma lumière.

C’est une histoire que me raconte mon ego. Ça le rassure… ce pendentif est une preuve matérielle que je suis aimée, que quelque part j’appartiens à une tribu.

Il se trouve qu’il ne me nuit pas trop parce qu’il est argenté et qu’il n’est pas loin de mon profil… mais je n’en ai pas besoin.

Et toi, c’est quoi, les raisons pour lesquelles tu portes tes bijoux ?

Pour te sentir plus forte ? Pour te rappeler qui tu es ? Pour sentir ta mère ou ta grand-mère près de toi ? Pour dire de qui tu es amoureuse ? Pour affirmer que tu es une femme libre et différente ? Pour dire que tu es mariée ?

Oui, une alliance c’est pareil… c’est un bijou qui a une signification. C’est un code.

As-tu besoin de porter un objet pour te rappeler ton amour ? As-tu besoin de porter un objet pour te souvenir de ceux qui t’aiment, de ceux que tu aimes ? Que se passerait-il si tu arrêtais de porter tout cet attirail ? Que resterait-il ?

Le jour où j’ai arrêté de porter mon alliance, j’ai senti que je faisais un pas en avant, dans le vide. Si mon amour n’est pas dans cette alliance, il est où ? Il prend quelle forme ? Si je ne m’appuie plus sur cette “béquille” pour dire “je t’aime”, comment je le dis ? Comment je le fais ?

Est-ce que ces bijoux que tu portes ne sont pas une façon détournée de ne pas regarder et vivre l’intensité de ce qu’ils sont censés te rappeler ? Une façon de rester en sécurité et de limiter ton amour à l’espace confortable d’un pendentif en forme de coeur ou d’une bague ?

Tu n’as besoin d’aucun bijou pour te rappeler qui tu es ou quelle est ta force. Ni qui tu aimes, ou comment.

En fait, tes bijoux “sacrés” limitent probablement ta possibilité de plonger dans l’intensité de ta vie.

Aucun bijou ne pourra jamais exprimer ou renfermer la puissance qui est la tienne. Ils pourront éventuellement la souligner, la rendre visible — s’ils sont alignés sur ton énergie.

Tes bijoux doivent être porteur de TA magie. Rien de plus.

Pour ça il faut virer les codes extérieurs, et choisir les tiens.

 

Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires :

As-tu des bijoux que tu portes pour leur signification ? Lesquels ?

Que se passerait-il si tu arrêtais de les porter ?

Go !

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


10 Comments

  • Avatar

    Claire Girin

    01.05.2018 at 09:42 Répondre

    Bonjour
    Cela résonne très fort en moi car depuis plusieurs années je ne porte plus aucun bijou de qui que ce soit (jai divorcé donc l’alliance exit aussi évidemment) et je me sens légère, sans contrainte, ni pression, ni convention. Je suis moi et c’est déjà beaucoup.
    Merci pour toutes tes pépites.
    Claire

  • Avatar

    Marine

    01.05.2018 at 09:51 Répondre

    Bonjour Flora,

    Pour ma part j’aime tellement les bijoux que j’en ai fais mon métier en obtenant mon diplôme de bijouterie joaillerie en 2015.
    Offert pour moi même, mon amoureux ou fabriqués de mes mains, je les porte sans signification particulière, je suis, ils sont, c’est une relation symbiotique.
    Les bijoux fabriqués que je porte sont également un moyen de les tester (qualité, solidité, résistance, confort, … Afin de conseiller au mieux mes client(e)s et répondre à leurs interrogations… Tournée vers l’amour (et de façon éthique) j’espère l’insuffler dans chacun de mes modèles sans pour autant briser l’énergie qui anime chaque âme.

  • Avatar

    Viv

    01.05.2018 at 12:16 Répondre

    Je porte une très jolie et fine feuille dorée (en or?) et je me sens près de ma fille…eh oui. J’ai conscience qu’elle man manque et j’assume. Deux boucles d’oreiles minimalistes afin que les trous ne se refrment pas . Et je porte mon alliance…parce qu’il faudrait que je la coupe pour l’enlever !! Si non, plus rien depuis cet hiver, c’est -à-dire depuis que je me demande de quelle saison je suis.

  • Avatar

    Blandine

    01.05.2018 at 12:58 Répondre

    Bonjour Flora,

    A la fin de l’adolescence et au début de l’âge adulte (de 17 à 27 ans), j’ai porté en permanence un bracelet d’argent fabriqué par le voisin de mon parrain, un objet unique, qui m’allait à merveille et faisait corps avec moi, la femme de mon parrain est très fine pour choisir ce qui me va! Je l’ai perdu dans une rivière en faisant du canoé. Je n’ai jamais retrouvé d’équivalent. J’ai hérité du bracelet de ma grand-mère dans le même genre, mais je n’arrive pas à le porter, pourtant ma grand-mère avait une excellente énergie et on s’entendait à merveille. Et j’ai essayé une fois de porter un collier de ma grande tante, qui me plait énormément, je l’ai retiré aussitôt, car il y avait trop de son malheur, c’était insupportable, bien qu’elle ne l’ait sans doute presque jamais porté. C’était le concentré de la beauté et des dons qu’elle avait et qu’elle ne s’était pas permis de valoriser!

    Il y a quelques années, j’ai trouvé sur un marché de petits bracelets de perles de pierres semi précieuses dites « thérapeutiques », à 7 euros pièce, à ce prix là, j’en ai pris une série, et j’y suis retournée! J’en ai une dizaine, je les porte en fonction de mes besoins, c’est mon corps qui les réclame. Il y en a un que j’ai acheté parce que je le trouvais très beau, vert mousse tacheté de rouille, en fait quand je l’avais au poignet, il me semblait terriblement lourd, et j’avais besoin de l’enlever. Je l’ai donné à une nièce qui le trouvait beau. En fait, mon corps choisit le bracelet qu’il veut porter, et si parfois je décide d’en mettre un parce qu’il est assorti à mes vêtements, et que ce n’est pas la pierre qu’il me faut à ce moment là, je l’enlève rapidement, c’est comme s’il me gênait, alors que d’autre jours, je peux porter le même pendant une semaine sans le sentir, voire même par besoin. Si c’est la pierre dont j’ai besoin, je l’oublie totalement, il fait partie de moi.

    J’ai en plus découvert depuis que j’ai acheté ton livre que ceux que je porte sont ceux qui sont à ma saison, printemps, presque tous (à l’exception de deux, dont le « lourd », qui sur la balance ne l’est pas plus qu’un autre!) étaient bons!

    Je suis incapable de porter des bijoux de grande série, pas seulement parce que je les trouve moches, mais parce qu’ils ont une mauvaise énergie. Et je déteste les cadeaux bijoux et vêtements, donc je n’en fais pas, sauf ces petits bracelets que je fais choisir, j’en ai une série et je laisse choisir.

    Hier soir, je me disais que cela faisait longtemps qu’on n’avait pas de nouvelles de toi!! Drôle!

    Bonne continuation,

    Blandine

  • Avatar

    Blandine

    01.05.2018 at 13:00 Répondre

    et en fait, la plupart du temps, je ne porte aucun bijou, je n’en ai pas porté pendant des années avant de retrouver ces petits bracelets!

  • Avatar

    Justine

    01.05.2018 at 18:47 Répondre

    Je porte surtout des bracelets en pierres aux vertus lithothérapeutiques. Je ne suis pas vraiment sûre de l’effet des pierres mais chacune à un objectif que je souhaite me rappeler dans ma journée (ancrage, lâcher prise) ,… C’est comme un pense bêtre pour moi; L’un d’eux a aussi des pierres de laves pour y mettre des huiles essentielles. J’adore sentir ce parfum se diffuser à certains moments de la journée

  • Avatar

    Corinne

    01.05.2018 at 20:06 Répondre

    Bonjour Flora

    Ma soeur m’a donné le diamant de maman comme un relais il y a 2 ans. Ma soeur décédée je me suis dit dois-je garder cette bague et la transmettre à mon tour ? Et puis j’ai décidé d’aller voir une ouvrière d’art en bijouterie dont j’admire le travail depuis longtemps? J’ai fait faire une bague sur mesure et qui me correspondait. Elle a inséré le petit diamant .
    Je n’aurais jamais porté la baque telle qu »elle était parceque c’était maman et pas moi.

  • Avatar

    Murat Mevlana

    01.05.2018 at 22:43 Répondre

    Hello ! Alors pour ma part, j’ai toujours adoré les bijoux pour leur significations ou l’appartenance ! Enfant je voulais absolument un pendentif, une bague ou un bracelet qui représenterait quelque chose auquel je pourrais appartenir, quelque chose qui me ressemble, dans lequel je me sente à l’aise. À chaque fois je me « forçais » quand je voyais un bijoux qui me plaisait à le porter, mais je n’étais pas à l’aise donc j’avais les yeux qui piquaient, des chaleurs bref. Donc j’enlevais le bijoux et jusqu’à mes 17 ans je n’ai jamais eu de bijoux fétiche ou quoi que ce soit. En tout cas quelque chose qui me ressemble. Un jour avec mon père nous étions en Turquie (pays d’origine) dans un village très religieux, spirituel, dans lequel des gens faisaient des pellerinage. Il y avait bien sûr des magasins de bijoux, et les bijoux orientaux me parlent particulièrement et c’est là que j’ai vu une chevalière en argent avec une émeraude brut dessus. Mon père me l’a offert et j’ai porté cette bague tous les jours pendant cinq ans ! BIen-sûr il y avait le rattachement « moment père-fils » ou aussi l’émeraude qui me rappelait la couleur de Serpentard dans Harry Potter donc ça confirmait mon rattachement à cette maison (à cette époque). Mais surtout cette bague m’allait bien. Elle allait à mon oriculaire et je trouvais qu’elle mettait en valeur ma main, c’était aussi une manière de m’enchainer. C’était une époque ou je mettais beaucoup de couche de vêtement et pleins de bracelets en tissus ou bracelet de force (pour le côté sauvage et féroce mais horriblement prisonnier aussi). Et puis un jour, j’ai tout enlever et j’ai arrêté de les mettre, j’ai arrêter de mettre pleins de couche, ça allait mieux ! Mais je continuais de garder la bague, c’était comme un réconfort et une force, j’en avais besoin. Et puis un jour je devais faire une performance artistique et je m’étais rasé la moitié du visage pour faire moitié homme moitié femme, j’avais gardé la bague émeraude sur le côté homme et ma compagne m’a prêter une de ses bagues d’adolescente, une bague toute simple avec une opale dessus, une opale avec un défaut, elle a une grosse tâche au milieu. J’ai mis cette bague pour le côté femme. Puis j’ai oublié de la lui rendre et j’ai continuer de la porter. À la fin je me suis rendu compte que je portais la bague depuis plusieurs jours comme une habitude et étonnement la bague revivais alors que ce n’était pas vraiment une bague que je trouvais belle. Elle paraissait plus clair, cette fois ce n’est pas elle qui mettait ma main en valeur mais moi qui la mettais en valeurs. Alors je l’ai garder et j’ai donner la bague émeraude à ma compagne et ça a fait le même effet c’était étonnant ! Finalement la bague émeraude, je l’ai jeté. Elle devenait trop lourde… Un peu violent comme manière de s’en débarrassé mais je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête ! Et la bague en opale, je la porte encore. Par habitude ou par réconfort ou pour ma main, un peu des trois. Elle ne me gène pas et ça va comme ça pour l’instant !
    Voilà voilà désolé pour le pavé erratique, je l’ai écris en deux partie… Je voulais aussi vous dire comment je suis tomber sur votre site… il y a trois ans je voulais faire un test pour connaître mon élément dominant (même si avec les intuitions, l’astrologie tout ça tout ça j’avais ma petite idée) et je suis tombé sur votre test alors je l’ai fais en me prenant un peu pour une femme comme les questions sont plutôt destinés aux femmes et je suis tombé sur l’air, c’était l’élément qui me parlait le plus à vrai dire… puis je l’ai refais quelques mois plus tard avec une autre adresse mail et je suis tombé sur l’eau, deuxième élément qui me parle donc voilà, je me retrouve dans ses deux éléments fluide, intangible, très distinct l’un de l’eautre… je laisse ce petit lapsus il est drôle ! Eh puis du coup bah ça fait trois quatre ans que je reçois tous les mardi une de vos petites histoire. Je dois avouer qu’au début ça me gonflait un peu mais petit-à-petit j’ai commencé à lire les petites histoires en essayant de me décentrer oui parce que quand on galère dans la vie et qu’on lit les histoire d’une femme qui se rend compte de pleins de chose et qui travaille sur elle et qui a l’air d’avancer bah c’est un peu chiant on aimerait lire du Baudelaire quoi ! Mais en me décentrant petit-à-petit j’ai commencé à bien aimé ses petit rendez-vous hébdomadaire alors merci ! Des fois, je reste mitigé et j’ai envie de dire pleins de choses ! Des fois je suis d’accord et j’essaie d’appliquer les conseils, les idées qui me touchent. En tout cas je trouve votre manière de traiter le vêtement très intéressant, avec un fond de justesse que je trouve très chouette et qui me bousculent dans mes propres idées alors merci de m’énerver parfois ! Désolé pour les fautes d’orthographes ou si ma manière de dire les choses peut paraître simpliste, je n’ose jamais vraiment envoyer de mails j’ai peur d’être inadéquat… continuez de réconcilier les femmes avec elles-mêmes ! Et peut-être les hommes un jour… ou peut-être le faites vous… Une très belle continuation à vous !

  • Avatar

    Martha

    04.05.2018 at 00:00 Répondre

    Ehilà Flora :)
    j’ai 15 boucles à oreilles (15 trous) + un pircing au nez
    je me sens bien avec, parce que ma facette « indienne » (d’amérique mais parfois d’inde) se sent bien là dedans.
    Et je trouve sexy mes oreilles avec tous ces petits bijoux.
    Je les enlève pour aller sur scène, parfois j’oublie de les remettre (pendant quelques semaines)
    je suis très bien quand même,… mais quand je les remets, je sens mes oreilles plus habillées. C’est un joli tableau.
    Très rarement je mets des bagues en argent avec les animaux… (je connais mes animaux intérieurs, j’ai connexion très forte mais j’aime bien parfois porter le pavon, l’aigles, le lion, le dauphin, les serpents croisés…)
    ils sont un peu grands, un peu kitch peut-être…c’est mon côté « mec rock » qui s’exprime :)

  • Avatar

    Wolff Myriam

    27.01.2019 at 23:24 Répondre

    J’ai l’impression d’être bizarre.. Je me pose troi de questions qui paraissent futile ne pour certains mais qui nuisent à mon quotidien… Et voilà ma question…
    J’ai acheté un coeur sécable il y a plusieurs années avec ma (soit disant) meilleure amie.. 17ans qu’on se connaîssait… On l’a séparé ensemble. Et on l’a porté depuis jusqu’au jour où cette personne m’à tramie une fois de trop.. Comme quoi… Les années ne signifiene pas grand chose à l’amitié lol.. Et depuis je culpabilise de porter ce bijoux… Car je l’adore mais au début il signifiait bcp… alors que maintenant il signifie plus rien du tout (c’est même le contraire ! )
    Mais bizarrement il est en accord avec moi… Je ne saurais pas comment l’expliquer… Pareil.. J’ai les même créoles que mon ancienne amie.. Moi en argent et elle en or… Elles me rappelle bcp cette amie… Mais ellesi me vont à ravir… Alors est ce que je doit continuer à porter ces bijoux qui pourtant me rappelle le passé aussi??? Je suis perdue..
    Ça me ronge de l’intérieur. Ça mobsède ! Comment un bijou peut obséder à ce point?!
    Bref.. besoin d’aide. Car c’est ces bijoux ou rien du tout… Je ne supporte aucun autre…

Post a Reply to Marine Cancel Reply