Flora Douville • L'anti conseil en image | Parlons bien, parlons thunes
24994
post-template-default,single,single-post,postid-24994,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
Citation Flora Douville

Parlons bien, parlons thunes

Faut qu’on parle d’un sujet chaud : le fric.

L’argent c’est hyper souvent un truc tabou, en tous cas en France. C’est déjà pas évident ailleurs, mais nous on est bien tendus là-dessus. Donc non seulement on a tous les blocages et les torsions liés à l’argent, comme tous les êtres humains, mais en plus, nous, on en parle pas.

Ah bah comme ça, c’est bien ! Ça va bien nous aider, ça !

C’est de l’ironie. Ça va pas nous aider du tout, en vrai. Ça va pas t’aider du tout de pas regarder les histoires que tu te racontes sur l’argent.

On a tous une histoire avec l’argent, quelle qu’elle soit. La première chose à faire c’est de reconnaître que t’en as une toi aussi, et ensuite de regarder si cette histoire elle te sert, elle te fait avancer, ou pas.

Y a probablement des morceaux de ton histoire qui sont cool (par exemple, si tes parents n’avaient pas beaucoup d’argent et que tu as dû apprendre à compter et budgétiser tôt dans ta vie, bah c’est une bonne chose d’apprise).

Y a probablement des morceaux de ton histoire qui, eux, sont pas cool (par exemple, si l’un de tes parents faisait un travail qu’il n’aimait pas pour gagner de l’argent, et que l’autre faisait ce qu’il lui plaît sans en gagner, bah tu as probablement intégré que plaisir et argent sont incompatibles).

J’avais 7 ans quand je suis entrée en CE2. Je me rappelle très bien du jour de la rentrée. La directrice de l’école m’a dirigée vers la classe de CE2 alors que je pensais aller en CE1. Elle m’a dit “non, en fait toi tu sautes une classe, tu es en CE2 directement”.

Et ma réaction n’a pas été “ah bon, je saute une classe ?” ou “ah mais pourquoi ?” ou encore “mais et mes copines ?”.

Non, ma réaction a été de penser “ah, très bien, je suis à l’école publique qui est gratuite donc ça change pas grand chose pour mes parents, mais par contre je vais à la cantine le midi, donc ça leur fait quand même une année de cantine économisée ! Bien !”

Je te laisse imaginer de quoi je me suis imprégnée toute mon enfance, pour que CETTE pensée surgisse dans ma tête à ce moment-là.

Ces blocages d’énergie ont eu un impact énorme sur moi et sur mon activité professionnelle jusqu’à maintenant. Ça fait quelques temps que je m’en occupe, j’ai pas fini et plus j’avance, plus c’est chouette.

Ce sont ces blocages inconscients qui agissent à travers nous, nos décisions, l’énergie qu’on dégage. Et même si tu le voulais tu ne pourrais pas maîtriser ça : impossible de contrôler quelque chose qui reste dans l’inconscient, c’est bien trop puissant.

Mes problématiques liées à l’argent sont celles qui m’ont fait prendre de mauvaises décisions financières dans mon business, faire de mauvais investissements, dire oui à des trucs que je pouvais pas me payer, avoir du mal à mettre les bons tarifs pour moi, ne pas réussir à vivre de mon activité au début, etc.

Tout ça pour te dire que nous avons tous des tas de trucs engrammés inconscients qui nous poussent à dire ou faire certaines choses qui vont à l’encontre de nos désirs conscients.

Si tu veux vivre une vie joyeuse dans laquelle tu jouis d’être toi-même, une vie généreuse, dans l’ouverture, le plaisir, qui a du sens pour toi, à un moment tu vas avoir besoin d’argent — à moins de vivre d’une façon super marginale et là je suis clairement pas experte, j’en ai pas envie non plus.

Tu peux pas vivre une vie alignée sur tes envies et tes désirs, une vie que tu kiffes, et en même temps ne pas regarder ton envie/besoin d’argent en conséquence.

Et tu sais quoi ? T’as le droit de vouloir de l’argent. T’as le droit d’en vouloir plein, même.

C’est pas “anti-spirituel” de vouloir en gagner beaucoup. C’est pas égoïste, ni prétentieux, ni vénal ni ch’sais pas quoi, de vouloir de l’argent.

C’est pas “de droite”, individualiste ou quoi. Ça n’a rien à voir.

C’est simplement une envie que tu as, que tu es libre d’honorer ou pas.

Quand j’en parlais avant, des gens me répondaient souvent “oui mais moi, j’en veux pas énormément, juste de quoi vivre, je demande pas la lune”.

Bon bah faut pas s’étonner après d’avoir “juste de quoi vivre”, pas plus, et de mener une vie petite où il faut faire attention de pas dépenser pour son plaisir, parce qu’on peut pas se le permettre. Et d’être frustrée, jalouse, en colère contre la vie, les gens ou les situations du quotidien. Sans même oser le reconnaître.

Tu n’aides personne en gagnant “juste ce qu’il faut” et en te sentant frustrée (je souligne “et en te sentant frustrée”, parce que si tu es hyper bien avec ce que tu as, t’es pas concernée). Tu n’aides pas tes enfants, tu n’aides pas ta famille, ni tes amis. Tu n’aides pas les gens dans ta vie, ni le monde en général, puisque tu es occupée à te demander comment finir ton mois, ou quand est-ce que tu pourras enfin partir en vacances.

Imagine un instant celle que tu serais, avec toi-même, avec ta famille et tes amis, tes clients et tes relations, si tu avais plus d’argent que ce que tu acceptes d’avoir aujourd’hui ? Quel serait ton impact ? Quelle serait la différence ? Comment tu te sentirais ?

Figure-toi que t’es un être humain DONC tu as de grandes qualités et compétences que beaucoup de personnes n’ont pas, tu as la possibilité d’apporter de la valeur au monde et de recevoir de la valeur en échange de la tienne. Et non, la valeur de tes dons et compétences n’est pas plafonnée à 70 € de l’heure.

Jeudi et vendredi, j’étais en intensive avec une cliente à moi : c’était le démarrage de son Méta Coaching.

Cette séance a été super profitable pour elle (regarde/écoute ce qu’elle en dit ici, et à peine 48h après notre session, elle avait déjà vendu un accompagnement à une nouvelle cliente, à un tarif 3 fois plus élevé que ce qu’elle proposait avant.

J’entends celles qui diront “ah bah c’est facile, il suffit de monter ses tarifs pour faire plus d’argent !”. Bah déjà, oui. C’est mathématique. Encore faut-il le faire, l’assumer et apporter une transformation/une valeur qui fait le poids, derrière (ce qui est le cas, ma cliente avait déjà des résultats top).

Ensuite, l’idée pour ma cliente n’était pas seulement de mieux gagner sa vie, mais aussi de prendre du plaisir dans son travail donc de ne pas brader son accompagnement (je suis sûre que tu as déjà travaillé pour peu de retour financier et que tu sais quelle est ta motivation dans ce cas-là !), et enfin de valoriser l’aide qu’elle peut apporter à ses clientes.

Ce changement a été un cap à passer pour elle, parce qu’elle se demandait si ses clientes accepteraient de payer : réponse OUI, moins de 48h après que la question ait été posée.

Tout ça pour dire que les questions que tu te poses et les “problèmes” que tu rencontres aujourd’hui par rapport à l’argent ont tous des réponses et des solutions.

C’est simplement des noeuds dans ton inconscient et dans ta tête.

La première chose pour les défaire, c’est d’accepter ça et de demander à quelqu’un de plus avancé que toi de t’aider à défaire les noeuds. Si tu veux une vraie transformation de ta vie et dans ta vie, tu peux pas rester avec une pelote emmêlée.

 

Regarde les noeuds que tu as dans la tête (et dans le ventre) et ose assumer ce que tu veux.

 

Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires : quel est ton plus gros challenge financier actuel ? Qu’est-ce que tu veux ?

Allez !

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


12 Comments

  • Avatar

    Catherine

    10.07.2018 at 09:41 Répondre

    Je peinds. Ma question, mon challenge.. Savoir vendre mes tableaux à leur juste prix. Peinture intuitive qui diffuse de l’energie. Peintures qui vibrent dans une pièce, j’en offre beaucoup, je les vends peu cher et je souhaite un meilleur équilibre. Je participe aux ballades artistiques de Pornic dernier we de sept. J’ai encore plus de 2 mois pour travailler cela

    • Flora Douville

      Flora Douville

      24.07.2018 at 13:15 Répondre

      Pourquoi vends-tu tes peintures peu cher, Catherine ? Ça ne tient qu’à toi, de faire bouger ça :)

  • Avatar

    Julianne

    10.07.2018 at 17:57 Répondre

    Hello, mon challenge serait de gagner suffisamment d’argent en faisant une activité qui me fait plaisir pour vivre simplement et réaliser des projets qui ont du sens car lorsque l’argent devient le but et non plus le moyen cela me semble négatif. Il y a une perte de sens et les gens ne se retrouvent pas plus heureux, c’est ce que je perçois beaucoup dans notre société . Je ne vois pas l’intérêt d’ Avoir beaucoup d’argent pour « consommer  » sans fin , ou acheter des choses hors de prix et contribuer à détruire notre environnement ca me semble destructeur notamment pour nos enfants . Je voudrais Gagner beaucoup pour pouvoir réaliser des projets réellement positif pour les gens et la planète ! ( je suis cercle^^) jai peut-être beaucoup de noeuds? :D

    • Flora Douville

      Flora Douville

      24.07.2018 at 13:14 Répondre

      Haha, c’est top de vouloir gagner de l’argent en faisant ce qui te fait plaisir et en créant des projets qui impactent positivement le monde — et en gagnant l’argent que TU VEUX, tu commences par avoir un impact positif sur toi. Ça tombe bien, c’est toujours par soi que ça commence :) Fonce !

  • Avatar

    Isabelle Villemot

    16.08.2018 at 17:25 Répondre

    Bonjour Flora
    ce sujet a toujours été epineux. il y a peu de temps j’ai sentie en moi le désir et l’envie de gagner plein d’argent pour me faire plaisir, m’acheter une belle maison et faire de beaux cadeaux à mes proches ! (avant je détestais les riches !!) j’en rêve ! et puis je suis là avec mon activité d’indépendante et je peine à me vendre , à me montrer même si je suis consciente de mes talents ….;c’est un truc de fou ! comme une grosse énergie en moi et un boulet au pied pour le réaliser ! ..grrrrrrr…..avoir tout en soi et rien faire pour recevoir ! si c’est pas du sabotage ! j’ai identifié je crois que c’est en lien avec mon élément air : j’ai toujours peur en démarrant une activité de me sentir un jour coincée , de ne plus être libre, aussi je ne vais pas au bout des choses comme ca je suis libre mais pauvre !!! est ce que ca fait sens pour toi ? merci beaucoup !!!! isabelle

  • Avatar

    Aline - Graphiste & auteure

    08.10.2018 at 23:47 Répondre

    J’adoooore lire des articles sur l’argent! Cela fait deux ans que je me suis mise à travailler sur ce thème en lisant des livres et en ayant suivi un programme et c’est vraiment passionnant!
    Ce qui est étonnant, c’est qu’on découvre que l’argent n’est pas qu’une question finalement mais une question de valeurs (de ce qu’on propose, de soi), de notre capacité, de nos peurs profondément ancrées, c’est comme si en harmonisant notre relation à l’argent, on découvrait les autres parties de nous-même. =)

  • Avatar

    Virginie Pietrucci

    17.12.2018 at 20:23 Répondre

    Oui je crois profondément, moi aussi, que j’ai un blocage par rapport à l’argent et pourtant j’aime l’energie et la liberté qu’il me procure. Cependant c’est comme si au fond je n’en était pas digne. Je travaille plus de 50h par semaine, plus de 2h de trajets voiture par jour pour un salaire net de 1500 € par mois. J’adore mon travail mais je reste convaincu que j’ai un soucis car je ne peux pas accéder aux plaisirs qui sont les miens par manque de moyen et cela me frustre.

  • Avatar

    Alice

    12.05.2019 at 20:20 Répondre

    Bonjour Flora

    Oh, oui ! J’aimerais avoir plein d’argent pour pouvoir faire le programme Reconnexion :P
    Je suis dessinatrice, peintre. Je ne vends rien… Presque rien… L’art et l’argent sont difficiles à marier, dans mon esprit… Dès que je me mets à penser aux résultats, aux ventes, à programmer quoi que ce soit, je suis bloquée, je n’arrive plus à rien créer… Le stress m’inhibe…
    Bises Flora merci pour ton chouette travail
    A.

  • Avatar

    Isabelle

    11.06.2019 at 11:00 Répondre

    Bonjour Flora, d’accord pour se « vendre » au juste prix, ne pas se brader, etc. Mais comment allier ça avec l’idée de toucher ceux qui ont peu d’argent?

    • Flora Douville

      Flora Douville

      17.06.2019 at 17:02 Répondre

      Bonjour Isabelle,
      ta question se base sur l’hypothèse que les gens qui ont peu d’argent n’ont pas accès aux mêmes choses que les autres. Or c’est faux, ils ont accès aux mêmes choses simplement pas toutes en même temps. Une personne qui veut vraiment un truc, si elle a peu de sous, elle va économiser pour se payer ce truc en priorité, quitte à manger des pâtes et arrêter les sorties pendant plusieurs mois. Des exemples, nous en connaissons tous. Le temps et l’argent ça n’est JAMAIS le problème. Ils soulèvent simplement des problèmes de priorité : qu’est-ce que je veux vraiment ? Qu’est-ce que je mets en place pour l’obtenir ? À quoi je renonce en choisissant ça ? Quand on est au clair sur ça, y a plus de problème.

  • Avatar

    Cécile

    12.07.2019 at 15:58 Répondre

    Bonjour Flora,

    Mon challenge : faire mes premiers euros avec mon BLOG Révélatrice de Pépites qui vient juste d’être lancer !
    Et pour ça il faut que je définisse mon offre.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      15.07.2019 at 12:35 Répondre

      Yes, bravo !

Post a Reply to Catherine Cancel Reply