Flora Douville • L'anti conseil en image | On n’est pas à une contradiction près.
5482
post-template-default,single,single-post,postid-5482,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

On n’est pas à une contradiction près.

Je suis souvent frappée par les contradictions qui nous habitent.

Lorsque j’accompagne mes clientes à découvrir leurs vêtements idéaux, nous commençons par définir les couleurs qui leur vont le mieux. Et il arrive parfois, après des essais percutants et concluants, qu’une question surgisse, en totale contradiction, avec ce que nous venons de voir et d’expérimenter :

 

• « Est-ce que tu peux me montrer les couleurs claires de ma palette, parce que j’aime ça, les couleurs claires. »
Après avoir vu dans le miroir, que la palette de couleur de la personne est dorée et profonde, et que les couleurs idéales sont probablement les plus sombres de la palette.

 

• « Mais alors je ne peux pas porter de couleurs vives ? C’est triste ! »
Après avoir vu dans le miroir que les couleurs vives, sur elle, faisaient mal aux yeux et étaient dissonantes.

 

• « Moi j’adore porter du blanc l’été, je peux quand-même porter du blanc ? »
Après avoir vu dans le miroir que le blanc lui donnait l’air malade et blafard.

 

Je suis moi-même sujette aux contradictions :

 

• « Oh, j’aimerais trop porter cette robe beige rosé clair, c’est doux et tellement romantique comme couleur… »
Après avoir expérimenté pendant 6 ans que les couleurs claires de ma palette sont les pires pour moi, et me donnent un teint livide.

 

Ha ! On n’est pas à une contradiction près.

 

Ces élans pour quelque chose qui ne nous correspond pas fait partie du processus naturel d’intégration, mon propos n’est pas de montrer du doigt –ni vous, ni mes clientes que j’aime, ni moi 🙂

Les contradictions, c’est pas grave. Ce qui compte dans l’histoire, c’est d’expérimenter. C’est d’essayer ce qui nous fait vraiment envie, juste pour voir. Voir ce que ça donne, voir comment ça fait.

Mais une fois que vous avez vu que ça ne vous convenait pas, ne cherchez plus à entrer dedans. La case est trop petite, la boîte ne vous convient pas.

Chercher à porter malgré tout quelque chose que vous savez qui ne vous convient pas, c’est une façon très efficace de dilapider votre énergie !

Foncez vers ce qui vous va, et ne vous retournez pas.

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.