Flora Douville | Ne vous arrêtez pas maintenant !
4262
post-template-default,single,single-post,postid-4262,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Ne vous arrêtez pas maintenant !

Hier matin, je suis allée parler de mon expérience d’entrepreneuse, devant un petit groupe de femmes, entrepreneuses également. J’ai passé en revue mon année 2014 avec elles, de façon personnelle et transparente, avec les hauts et les bas. Et ce que j’ai envie d’en retenir, de 2014, c’est la persévérance.

La chanson qui va avec est ici.

Si je peux aujourd’hui affirmer que je suis formatrice et consultante en image qui vit de son activité, ça n’a pas toujours été le cas –loin de là ! Pendant de longues années je me suis épuisée à faire tourner mon activité, sans succès. J’ai essayé de réussir, sans en avoir les moyens, sans m’en donner les moyens.

Je ne me suis jamais découragée : je suis trop déterminée pour ne pas réaliser mon rêve. Mais je me suis fatiguée pendant un bon moment, en essayant de faire un sprint sur l’autoroute, avec des petits souliers vernis aux pieds, probablement trop petits, qui plus est –je vous laisse apprécier l’image :)

Une chose est sûre : je n’ai jamais abandonné mon rêve. Par contre, je croyais être persévérante. Mais ce n’était pas de la persévérance… c’était de l’entêtement par ignorance.

Mon année 2014 m’a appris que pour atteindre ses objectifs, et même pour vérifier que les objectifs posés sont alignés sur la personne que vous êtes, il était nécessaire d’être aidée. Dans mon cas, par le coaching. Un peu ou beaucoup, selon les moments, selon les besoins. Et puis, de persévérer.

 

La persévérance, c’est clarifier le but à atteindre, puis se mettre en marche pour l’atteindre. Et ne pas s’arrêter avant de l’avoir atteint.

 

Ce que vous ne maîtrisez pas, c’est quand vous allez atteindre votre objectif. Et puis, peut-être qu’en cours de route il va se transformer, parce que la vie est en constante évolution, et vous aussi.

Ce que vous maîtrisez par contre, c’est l’énergie que vous mettez à clarifier votre objectif, et l’énergie que vous déployez en décidant d’avancer. De vous mettre en marche. Et de continuer à marcher.

Mon père dit souvent, avec un faux air sérieux et concerné, qui me fait jubiler : « on n’a jamais été aussi près d’y arriver ! ». Et c’est vrai. On n’a jamais été aussi près.

Vous n’avez jamais été aussi près d’y arriver.

La percée est peut-être à plusieurs kilomètres. Ou peut-être à quelques mètres seulement. Vous ne le saurez que si vous continuez d’avancer. Percée-verrez.

Et si la route est longue, demandez à quelqu’un de venir vous donner la main. Ou de vous apporter une paire de chaussures adaptées :)

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

Aucun commentaires

Laisser un commentaire