Flora Douville | Ma conférence est partie en vrille… j’y ai appris une chose
2920
post-template-default,single,single-post,postid-2920,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Ma conférence est partie en vrille… j’y ai appris une chose

Je suis de retour du Salon Zen & Bio de Nantes, fatiguée et complètement excitée ! J’y ai fait de nombreuses rencontres délicieuses, j’ai retrouvé certains et certaines d’entre vous sur mon stand, et c’était vraiment chouette. J’ai encore plus envie (si c’est possible ?) de développer mes projets qu’avant !

Ce que j’ai préféré pendant ce salon ?

J’ai joué au Jedi et j’ai utilisé mon sabre-laser* pour aider une bonne quinzaine de personnes à y voir plus clair sur des tas de choses.

J’ai été profondément touchée par la confiance qui m’a été témoignée : j’ai été invitée, pendant 20 minutes à chaque fois, au cœur d’une vie, pour y poser mon regard. J’aurais bien embrassé chacune des personnes venue me voir, à la fin !

Ce service de conseil à la Jedi sera bientôt disponible, tenez-vous prête :)

Ce qui n’a pas marché comme je le voulais ?

Ma conférence ! Elle était prévue vendredi soir, et j’avais organisé, la veille, un beau document PDF à projeter, pour me servir de fil conducteur.

Je n’étais pas sûre que l’image, et surtout les couleurs, passeraient bien. Alors j’avais demandé au technicien, qui m’avait assuré que ça passerait très bien et que les images étaient très nettes. J’avais donc misé sur cette projection.

Et puis, en arrivant le soir, aucun technicien n’était là pour m’aider à l’installation. L’un d’eux est arrivé après 5 minutes, mais il n’arrivait pas à faire fonctionner le projecteur. Avec son collègue, ils ont mis 30 minutes à trouver le problème et le régler (ma conférence devait durer 50 minutes…).

Et, quand finalement l’image est apparue, les couleurs étaient indistinctes, et on ne voyait rien

Et moi pendant ce temps ? J’étais tendue, accrochée à mon micro, essayant d’exprimer clairement et simplement tout ce que j’avais à dire. J’ai essayé de faire appel à mon imagination quelques fois, mais… je ne me sentais pas prête. C’était très inconfortable.

Ceci dit, voici ce que j’ai appris, pendant et après cette conférence :

On n’est jamais vraiment prêt, si on regarde dehors.
On est toujours prêt, si on regarde dedans.

S’appuyer sur soi est la meilleure façon d’avancer lorsque les conditions sont défavorables. J’ai pensé, à un moment, à faire appel à l’imagination des personnes présentes à la conférence, et je sais que c’était une bonne idée ! Mais j’y ai pensé tard, parce que j’avais placé mon espoir sur le document que j’avais créé… qui n’était en réalité pas important.

En restant focalisée sur les conditions extérieures, on est tributaire des autres et des événements. En s’appuyant sur ses propres ressources, on est à même de trouver comment avancer, un pas après l’autre.

Je n’ai pas réussi à le faire complètement, pendant cette conférence… mais ce n’est pas grave. Vous savez pourquoi ?

Parce qu’on ne sait jamais ce qui se passe, en réalité. J’ai eu beaucoup de retours positifs ! Certaines personnes ont été fascinées par ce que j’ai dit, et m’ont envoyé des messages pour me remercier et me rencontrer.

Les personnes qui ont besoin de moi ont entendu mon message et ont été inspirées, intéressées, poussées pour en savoir plus.

Et même si je n’avais eu aucun retour, ce ne serait pas grave. Parce que j’ai fait ce que j’avais à faire. Je me suis donné un rendez-vous, et j’y étais.

C’est quand on fait les choses qu’on ressent de la satisfaction. Même si ce n’est pas parfait. Même si ça n’est pas comme on l’avait envisagé. Même si on a l’impression d’avoir raté ou de s’être trompée.

Alors, aujourd’hui, j’ai envie de te poser cette question :

Qu’est-ce que tu refuses encore de faire, parce que… tu n’es pas prête ?

Fais-le.

Parce que la Force est avec toi ;)

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Aucun commentaires

Laisser un commentaire