Flora Douville • L'anti conseil en image | Les 7 étapes d’un shopping réussi : trouver en magasin les vêtements dont mon âme a besoin
4711
post-template-default,single,single-post,postid-4711,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Les 7 étapes d’un shopping réussi : trouver en magasin les vêtements dont mon âme a besoin

Tes vêtements sont une épaisse couche d’énergie que tu enfiles chaque matin : fais bien attention à ce que tu te mets sur le dos !

Certaines fringues sont vraiment alignées sur ton âme, elles correspondent à ce dont tu as besoin pour être toi-même, prendre ta place et réaliser ta mission dans le monde, alors que d’autres vibrent autrement, et fonctionnent comme des prisons énergétiques en t’empêchant de rayonner à partir de ton plus haut potentiel.

Tu l’as compris, il est important de bien les choisir ! Mais on fait comment ?

Dans l’absolu, intérieurement tu sais ce qu’il te faut. Seulement très rares sont les personnes qui arrivent, de façon innée, à écouter la petite voix subtile qui leur dit la vérité sur les vêtements qu’ils portent. Cette petite voix se fait entendre fortement parfois, et t’évite de faire des erreurs de shopping monumentales. D’autres fois, on ne l’entend pas, même quand elle parle au mégaphone.

Alors je vais te montrer comment je fais, moi, pour l’écouter, lorsque je fais du shopping.

 

1. J’identifie les couleurs qui me vont…

…et je laisse tomber tout le reste. Parfois, je ne suis pas certaine d’une couleur : alors je prends le vêtement et le passe sous mon visage, devant un miroir :

si mon visage reste lumineux, que mon regard monte vers mes yeux, que la couleur semble faire partie de moi, alors c’est tout bon ;

mais si mon teint devient gris, terne, que je vois mes cernes sous les yeux, je passe mon chemin !

 

2. J’approche les couleurs qui me vont…

…et je touche les tissus. Certains tissus sont tout simplement insupportables, pour moi, à toucher : trop légers, trop rêches, trop durs, trop lourds… Passer ma main dedans, sans même les regarder, me permet d’établir un contact direct avec la matière et de savoir si “je le sens”, ou pas !

 

3. Je prends le vêtement sur le cintre…

…et je regarde comment il “tombe ». Comment il se met. Les vêtements, selon leur matière + leur forme, ont un tomber particulier. Je secoue le vêtement légèrement, et je regarde le vêtement bouger, ça me donne une idée de comment il accompagnera (ou pas) mes mouvements.

 

4. J’observe sa forme, sa coupe…

…est-ce que c’est une forme qui correspond à ma structure, ou est-ce qu’elle raconte quelque chose de complètement différent ? La forme du vêtement ainsi que ses longueurs, sont essentielles.

Par exemple pour moi, des manches ¾, ou un pantalon ⅞, c’est rédhibitoire ! Je me sens mal, dedans, comme si je devais rentrer dans un espace trop petit pour moi : tu vois Alice, dans la maison du lapin blanc, après avoir mangé un biscuit, et grandi au point d’avoir les jambes qui sortent de la maison ? Eh ben c’est moi 🙂

La coupe d’un vêtement doit te donner la sensation de te permettre d’être qui tu es, pas de te forcer à entrer dans une forme qui n’est pas la tienne !

 

5. J’essaie les vêtements…

…qui ont franchi toutes ces étapes ! Un vêtement même idéal a priori peut ne pas fonctionner si la taille n’est pas la bonne. Il n’y a qu’en essayant, qu’on se rend vraiment compte. L’expérience est irremplaçable –et dans tous les domaines de la vie, d’ailleurs !

Et puis parfois, je ne trouve rien, ça arrive 🙂

 

6. Je vérifie avec moi-même…

…que tout est bon. Pour m’assurer que le vêtement me va, il doit répondre “oui” à toutes ces questions :

• est-ce que je me sens bien dedans ? (yeux fermés)
• est-ce que je bouge à mon aise ? (yeux fermés)
• est-ce que la couleur me va, est-ce qu’elle respecte la lumière de mon visage, sans l’éteindre ou l’étouffer ?
• est-ce que la forme correspond à ma silhouette ?
• est-ce que je me sens forte, pleine d’énergie, dedans ?

 

7. Je n’achète que ces vêtements-là !

Les vêtements qui remplissent toutes ces conditions sont ceux qui me vont : ceux qui me soutiennent, qui amplifient mon énergie, qui font que je me sens bien et belle, naturellement.

Pourquoi dépenser de l’argent et de l’énergie pour acheter et porter des vêtements qui m’empêchent de vivre ? Ça n’a pas de sens. Et moi j’aime bien, quand ça a du sens !

 

À toi maintenant :

Dis-moi dans les commentaires : Quel est le dernier vêtement que tu regrettes d’avoir acheté ? Si tu t’en souviens, que te disait ta petite voix intérieure ?

Parmi ces étapes, quelle est celle qui te semble la plus facile à mettre en place ?

Et je te l’ai dit, on ne peut pas lutter contre la nature.

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 Comments

  • Avatar

    nadege

    17.09.2015 at 20:03 Répondre

    Je vous ai écouté et hier j’ai acheté deux robes et un pull manches longues avec ces mêmes critères.. Quelle différence comme je suis heureuse de les mettre dans l’armoire et d’avoir porter le pull ca jour.
    Merci de vos bons conseils

    • Flora Douville

      Flora Douville

      17.09.2015 at 20:39 Répondre

      Super ! Je suis ravie que ces conseils vous aient aidée Nadège 🙂

  • Avatar

    Leila

    03.08.2017 at 10:57 Répondre

    Bonjour
    Merci pour tes conseils. Une autre façon de choisir ses vêtements.
    Seule limite : les achats par internet. Impossible de faire toutes les étapes avant achat. Or je suis obligée de commander ainsi car sinon les prix des vêtements grande taille sont hors de prix (60 à 80 euros pour un T-shirt non merci).

    • Flora Douville

      Flora Douville

      14.08.2017 at 14:29 Répondre

      Bonjour Leila,
      ravie que cet article te soit utile. Concernant les achats, je fais tout sur Internet personnellement. J’achète sur des sites où il est facile de de rendre : je prends parfois plusieurs couleurs, plusieurs modèles, juste pour tester. Puis je retourne les articles qui ne conviennent pas.

  • Avatar

    Dominique

    24.09.2019 at 10:51 Répondre

    Bonjour Flora, le dernier vêtement que je regrette d’avoir acheté est un jean.
    Couleur op, tissu génial, coupe bootcut Yes!
    Mais taille un peu basse pour moi, e un peu large, heureusement j’aime prter une ceinture.
    La longueur ne me convenait pas, le bas dégoulinait sur la chaussure, insupportable pour moi qu’l tire-bouchonne ainsi, j’ai l’impression d’avoir chipé le jean de ma grande soeur et que je joue « à a grande ». Donc je demande à faire refaire l’ourlet.
    Mais….il a de ce fait perdu une grnade partie de son effet bootcut 🙁 je me retrouve avec un jean presque droit, avec une talle trop basse et trop large, dans lequel je m’ennuie et ne me sens pas du tout légère et vive comme lors du premier essayage, mon losange a perdu de l’aération à sa base ….

    • Flora Douville

      Flora Douville

      30.09.2019 at 16:37 Répondre

      Et oui, on devient exigeante quand on s’écoute 🙂

  • Avatar

    Aurélie

    23.10.2019 at 16:05 Répondre

    Je trouve que c’est très très difficile de trouver un vêtement qui correspondent à tous les critères: les couleurs les plus sombres et intenses de Pulse, air, cercle, j’ai l’impression de faire beaucoup de compromis et je reste insatisfaite de ma garde-robe. Mais où sont les stylistes qui connaissent la Métamorphose?

    • Flora Douville

      Flora Douville

      25.10.2019 at 12:05 Répondre

      Oui, c’est encore assez difficile de trouver des vêtements totalement adaptés.

Post a Comment