Flora Douville | Le choix à faire dans les moments intenses
24604
post-template-default,single,single-post,postid-24604,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Le choix à faire dans les moments intenses

Si tu lis ce message (que j’ai écrit en écoutant cette chanson en boucle) c’est que tu es humaine. Moi aussi.

La vie humaine est faite de plein d’expériences différentes et c’est ce qui en fait la beauté.

En ce moment, je traverse une expérience intense. J’ai l’impression d’être dans une machine à laver depuis une semaine. Je ne peux pas te dire ce que je traverse parce que ce n’est pas encore clair pour moi.

Ce que je peux dire, c’est que j’ai besoin de temps avec moi-même. J’ai besoin de temps. J’ai besoin de “rien”. J’ai besoin de douceur (ça c’est mon coach qui me le répète). J’ai besoin de vivre ce qui est là, à savoir l’intensité du moment.

 

Le meilleur choix à faire à chaque instant, c’est de dire “oui” à ce qui se présente.

 

Ça peut vouloir dire pleurer. Ça peut vouloir dire ne pas faire ce qui était prévu. Ça peut vouloir dire d’écouter une chanson en boucle pour aller sentir une nouvelle profondeur qui se dessine. Ça peut vouloir dire d’aller me recoucher.

Pour mon anniversaire, hier, mon mari m’a proposé d’aller déjeuner avec lui. J’ai dit non, j’étais pas disposée à apprécier ce moment. Une autre fois, oui, quand mon énergie aura bougé. Il m’a demandé s’il y a quelque chose qu’il pouvait faire.

J’ai dit que non : la seule chose à faire, c’est de prendre le moment comme il est. Il n’y a rien à faire. Rien à changer.

Je ne suis pas souriante, ni enjouée, ni curieuse, ni joyeuse, ni légère, aujourd’hui.

Je suis à l’intérieur de moi-même, dans ma barque, navigant sur une mer sombre à la lumière de la lune. Je ne sais pas ce que je vais rencontrer. J’avance avec ça.

Moins je lutte et mieux je me sens. Oui, on peut se trouver là et se sentir bien.

Je pleure et je me sens bien.

Je suis dans le noir et je me sens bien.

Je ne sais pas ce qui m’attend et je me sens bien.

Je suis sombre et je me sens bien.

Je suis dans des eaux troubles et j’en goûte la beauté. J’ai envie qu’on me foute la paix.

C’est si j’essaie “d’aller bien” que je ne me sens pas bien.

Si j’essaie de faire genre. Si j’essaie de sourire. Si j’essaie de m’intéresser.

Simplement parce que c’est pas le moment. Le moment réclame que je plonge. Que je sente. Que je vive. Tant pis si c’est pas glamour. Tant pis si je fais la gueule. Tant pis si autour de moi on ne comprend pas toujours.

Je m’en fous. Je m’autorise. Je choisis la vérité du moment.

 

Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires :

• que réclame le moment, pour toi ?

• est-ce que tu t’autorises à vivre ce qui se présente à toi, même quand ça a l’air moins “glamour” de l’extérieur ?

À toi de jouer.

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


3 Commentaires

  • Avatar

    Corine Brard

    08.05.2018 at 17:32 Répondre

    Coucou Flora,

    Dingue, Absolument Dingue!!!!! Je vis exactement la même chose que toi!!

    Voilà ce que J’ai écrit dans mon infolettres envoyée le 5 Mai à mes contacts:

    Bonjour à tous,

    Nous voici dans ce Joli mois de Mai,
    Et j’entends  »Fais ce qu’il te plait ! »

    Si je fais ce qu’il me plait pendant ma semaine de congés,
    C’est Sortir, faire un stage, acheter ce qui pourrait rendre encore plus Jolie ma maison, …
    Et bien, j’ai plutôt EnVie d’être en accord avec ce qui est Juste pour moi, au vrai diapason!
    Un stage, je m’y étais inscrite, c’est la 1ere fois qu’il n’a pas lieu!
    Je devais aussi recevoir, mon amie a vécu un événement qui l’empêche de venir!

    Qu’est-ce qui m’arrive?!?
    Je prends le moment comme il est,
    Avec ce qu’il a à m’offrir!
    J’accueille simplement.

    Je me pose, dans le silence, au cœur de moi, j’écoute!
    ça a Envie de Paix, de Silence, de Quiétude,
    De me retrouver avec la Femme que Je Suis!
    De m’accorder des temps de lecture, de farniente au Soleil,
    De profiter de ce bois juste derrière chez moi,
    De profiter de ce Vert Printanier, tendre et Puissant, à la fois!
    Les merles au dehors, chantent leur Doux chant mélodieux,
    Le Soleil revient et la chaleur enveloppe mon Corps, Heureux!
    Le jardin m’appelle, j’ai Envie d’en prendre Soin!
    Ce sera ça, ma semaine de vacances,
    Je n’ai pas Besoin d’aller bien loin!

    Tout est là!
    Fais ce qu’il te plait, ce sera chez moi,
    A l’écoute, à l’intérieur de moi!
    Oui, je prendrai le temps d’aller nager!
    D’aller faire mon marché, d’aller marcher!

    Je retrouve des images, de la peinture, des perles,
    Le rose, l’orange, le Bleu, l’or m’appellent!
    Je vais faire appel à ma créativité,
    Pour continuer à décorer!
    Je sens les colliers de l’été arriver.
    Les couronnes de Fleurs se former, se développer!
    Je recommence à siffler,
    Je Sens encore et encore cette EnVie de Chanter, de Danser!
    La Vie, Ma Vie, je vais continuer à la célébrer!

    A la lumière des bougies,
    Je me remets à écrire la suite du Sens de ma Vie!
    Je Me remets sur le Chemin de la Douceur,
    Le Chemin de la Paix, de la Sérénité, comme un Grand Moment de Bonheur!

    Je remarque encore une fois,
    Que lorsque je réagis comme ça,
    Je me reconnecte profondément à moi!
    A cette Sagesse intérieure,
    A cette Puissance, à cette Grandeur!
    ça n’est pas pour me la Jouer,
    C’est à l’intérieur de chacun d’entre nous,
    Il suffit juste de se poser, de laisser faire, d’écouter!

    A l’écoute de la Vie,
    J’arrête de faire, de forcer,
    Être à l’écoute de ce qui me suffit!
    Je me reconnecte au Cœur de qui je suis.
    Je me sens connectée avec tout​!​

    En prenant ce temps pour moi,
    Je me rends compte à quel point, la force pure, la puissance qui m’habite est là!
    Et l’inspiration s’invite,
    Un Atelier se dessine, s’écrit, se construit.
    Essence de Femme,
    C’est ce vers quoi me guide mon Âme!

    Je vais terminer en reprenant les termes de Flora,
    Pas besoin de faire de plagiat, tout est là!
    Quand je l’avais lu,
    Cela résonnait fort en moi,
    Je ne savais pas que cela me servirait aujourd’hui!
     » Ma Puissance n’est pas à l’extérieur,
    Elle n’a pas à être trouvée ou achetée,
    Elle n’a pas besoin d’être débloquée,
    Elle EST!
    Et je peux choisir de me brancher dessus… Si je veux »

    Voilà, ce que j’avais EnVie de vous partager
    Pour le début de ce Joli Mois de Mai.
    Et vous, vous branchez-vous ?
    Allez vous souvent au Cœur de votre Grandeur, de votre Puissance?

    Mais je ne sais pas si je ferai des colliers de perles, des couronnes de Fleurs,…
    Mon humeur change beaucoup, souvent!

    Ce que je sais c’est qu’il y a nécessité d’écouter ce qui se passe à l’intérieur!!! J’accueille!!! Je laisse faire! Je prends ce temps pour moi!

    C’est ça aussi un anniversaire, c’est renaître…. Naître une nouvelle fois, Naître à une nouvelle Vie!
    Bon anniversaire Flora! Belle Renaissance!!

    Corine

  • Avatar

    Neila Hannachi

    11.05.2018 at 05:04 Répondre

    J’ai decouvert ce sentiment, cette « possibilite » cette annee…je vis a Shanghai depuis plus d’un an, expatriee depuis Paris. J’ai vecu la periode la plus difficile de ma vie cote boulot…aujourd’hui, j’adore la ville de Shanghai mais a ce moment precis (l’annee derniere), je me plaignais, j’etais « fermee. Toute ma vie j’ai ete tres positive, pleine d’optimisme, et pour la premiere fois, je me sentais « pessimiste » et en droit de le crier tout fort! En droit de dire « oui, je te saoule parce que je suis pas d’accord avec toi: non, le business ce n’est pas s’acharner comme des malades, non, je dois pas sacrifier ma vie pour ces 3 annees a venir, le ciel n’est PAS bleu, il est d’un bleu tellement pale qu’on ne sait si c’est blanc ou bleu…bref, au depart avec un sentiment de culpabilite. Donc je ne faisais que repeter a l’envie « Shanghai, c’est pas sympathique, la vie en Chine, c’est moche » alors que dans le fond, je savais d’ou venait le probleme mais je m’en foutais de debarquer le vendredi soir aupres de mes amis et dire « non, je suis fatiguee », « non, je suis pas heureuse ». Pourtant toujours souriante, on me disait que j’etais « lumiere » mais a l’interieur de moi, je me sentais sombre… »La vie a Shanghai c’est cool, presque tout frais payes, on n’a pas a se palaindre! » Et puis, oui, on se rend compte qu’il y a un flot qui nous traverse et qui est incontrolable…aujourd’hui, je dis que je me sens comme une femme qui apres avoir pousse, souffert, crie pour pouvoir delivrer le bebe qui est en elle…et aujourd’hui, je commence a retrouver ma paix et j’adore la Chine! Et je suis heureuse de m’etre exprime comme je le voulais au moment donne…suivre ce flot de tristesse tout en sachant qu’il se tarirait a un moment donne…

  • Avatar

    Clarisse

    18.05.2018 at 13:47 Répondre

    Alors merci merci pour ton texte.
    La question que je me pose c’est comment tu gères cela avec ta vie de maman?
    Genre tu les mets ou tes filles quand tu as vraiment besoin de temps pour toi, de douceur ?
    Comment tu fais concrètement pour t’isoler?
    Merci,
    With love
    Clarisse

Post a Reply to Clarisse Cancel Reply