Flora Douville • L'anti conseil en image | LA question à te poser si tu veux progresser réellement
26403
post-template-default,single,single-post,postid-26403,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

LA question à te poser si tu veux progresser réellement

La semaine dernière je te parlais d’endurance émotionnelle, cette semaine j’ai envie d’aller plus loin sur le sujet du dépassement de soi et de créer la vie de tes rêves : je vais parler d’ambition.

Avec mon activité, je côtoie plein de gens qui veulent très fort une vie qui leur ressemble—et tu en fais probablement partie :

• une vie pro qui s’appuie sur tes talents et tes forces ;

• des clients, prestataires, un boss et des pairs qui voient et apprécient ta valeur et ta singularité ;

• une vie de couple ultra excitante et nourrissante ;

• une vie de famille ou sans famille qui va bien avec tes aspirations et tes préférences naturelles ;

• des projets, des activités et des voyages joyeux, profonds, excitants, etc.

Que ce soit en Formation Pro Méta®, les Méta® Coachs, les participants à des stages de développement perso et pro que je fais, des professionnels qui gravitent dans mon univers… tout le monde veut très fort une vie excitante.

Certains osent même avoir de l’ambition ! Je déconne en disant ça, parce qu’on dirait que ce mot fait peur à plein de gens.

L’ambition c’est pas bien, c’est vénal.

L’ambition c’est de la soif de pouvoir, c’est malsain.

L’ambition c’est quand t’as les dents tellement longues qu’elles rayent le parquet.

L’ambition c’est un truc d’hommes qui jouent aux requins et qui se croient forts.

L’ambition c’est de l’ego. Quelqu’un qui n’a pas d’ego n’a pas d’ambition, il est heureux avec ce qu’il est et ce qu’il a.

L’ambition c’est pour les gens qui veulent combler un vide à l’intérieur d’eux.

L’ambition ça écrase les autres. L’ambition et l’altruisme c’est pas compatible alors choisis ton camp.

Bon ça, déjà, tu peux le foutre à la poubelle parce que ça va jamais t’aider. C’est de la merde.

L’ambition, c’est quand tu as une vision bien plus belle d’une situation réelle, et que tu es motivé·e pour réaliser cette vision. En gros tu imagines un état que tu désires, tu vois le décalage qui existe entre la réalité et cet état désiré, et tu as très envie de combler ce décalage, de faire le chemin qui te sépare de cet état désiré.

C’est une des capacités folles qu’a l’être humain : imaginer quelque chose d’autre, avoir l’envie de le construire et le faire.

Alors, déjà, il faut voir qu’en France, globalement on a pas des ambitions énormes. En moyenne, on aime bien se contenter de ce qu’on a, éventuellement viser un peu plus haut mais pas trop non plus, faudrait pas exagérer !

Et quand bien même on aurait plus d’ambition que la moyenne, globalement j’observe que rares sont les personnes qui se donnent les moyens de leurs ambitions.

Parce que si tu veux tout savoir, c’est ÇA qui va faire toute la différence.

Y a pas de secret. La formule magique à répéter chaque jour et sur laquelle tu dois t’entraîner, c’est ça :

“Est-ce que tes actions démontrent tes intentions ?”

Si tu veux devenir un·e professionnel·le hors pair reconnu·e dans ton domaine, tu crois que ça va se passer comment ?

Réponse A : en stressant sur le nombre de likes que tu reçois à tes posts sur FB

Réponse B : en faisant 3 fois par jour une visualisation de centaines de clients qui t’acclament pendant que tu descends de scène et en répétant le mantra “je suis à la place où le Divin m’a appelée”

Réponse C : en mettant en place et en appliquant chaque jour un système de progression incluant de l’entraînement, de la supervision, du travail sur toi et des actions de visibilité

Réponse D : la réponse D

Si tu veux avoir une vie perso que tu kiffes, avec plus d’argent que ce dont tu as besoin, à ton avis ça va se passer comment ?

Si tu veux avoir une vie de famille ou une vie de couple que tu kiffes, à ton avis ça va se passer comment ?

Bah je vais te le dire, moi : en travaillant.

ET je vais te dire autre chose : tu es BIEN PLUS exigeant·e que tu ne veux te l’avouer. Tu as aussi BIEN PLUS d’ambition que tu ne veux te l’avouer.

Par contre tant que tu ne seras pas au clair avec :

1. le fait que tu veux BIEN PLUS pour toi et pour ta vie

2. le fait que pour atteindre tes ambitions, il faut mettre en place des actions correspondantes

et bien tu ne verras pas de résultats concrets dans ta vie.

L’ambition, c’est pratique de ne pas en avoir : comme ça, si tu n’as pas les résultats que tu voulais, bah c’est pas grave, tu pourras toujours te cacher derrière l’excuse que t’as pas vraiment essayé, que tu t’es pas donné·e à fond, que t’as fait ça par dessus la jambe.

Tu te sentiras comment à la fin de ta vie, quand t’auras l’impression de l’avoir vécue “par dessus la jambe” ?

Ces derniers jours, dans différents groupes de professionnels, j’ai pas mal parlé d’endurance émotionnelle, de foi et de progression business.

Certains pensent que j’ai toujours eu de l’endurance émotionnelle, que j’ai toujours été comme ça, que j’ai une facilité, que je bénéficie de je sais pas quoi qui fait que pour moi c’est différent, bla bla bla.

Honnêtement, je sais pas à quel moment j’ai commencé à muscler mon endurance émotionnelle, qui m’a fait gagner beaucoup de temps et m’a permis d’avancer en restant focus. Mais ça change quoi ? Rien, c’est juste une bonne excuse pour pas faire le boulot.

Parce que le boulot, si je suis là où je suis aujourd’hui, c’est que je l’ai FAIT. Et que, surtout, je continue à le faire.

J’ai une ambition complètement folle, démesurée. Et je la kiffe, cette ambition. Elle me donne des ailes.

Et je m’aime trop pour me laisser au bord de la route en mode “bon bah c’est sympa ton ambition, là, mais je préfère aller bouffer de la raclette et regarder la télé, salut !”.

Je m’aime trop pour ne pas TOUT FAIRE pour grandir, progresser et avancer vers cette vision que j’ai.

Il y a 5 ans, j’étais LOIN d’être celle que je suis aujourd’hui. Et j’espère que dans 5 ans, je serai à des années lumière de celle que je suis maintenant.

Il y a 5 ans :

• Je ne comprenais pas encore bien ce que c’était, d’avoir l’esprit entrepreneur.

• J’étais devenue amie avec le marketing peu de temps avant.

• J’étais complètement perchée.

• Je pensais que le Feng Shui seul allait sauver ma relation à l’argent. J’étais hyper stressée par l’argent.

• Je pensais savoir tout ce qu’il y a à savoir sur mon coeur de métier, et que comme j’étais à l’origine de ma méthode, PERSONNE d’autre que moi ne pourrait m’aider à aller plus loin.

• J’étais stressée par mes relations avec mes clientes.

• Ma pédagogie c’était de la merde.

• Je ne savais que vaguement et de loin ce que c’était que la supervision.

• J’avais une vision étriquée de moi-même.

• Je fuyais une partie de la réalité.

• Je fuyais l’intensité.

Comme tu peux le constater, et je l’ai déjà dit à d’autres reprises, je ne suis pas née privilégiée du point de vue du potentiel. Ce qui a fait la différence dans ma vie et particulièrement ces 5 dernières années, c’est les choix que j’ai faits quotidiennement, des choix radicaux qui viennent de :

• la rapidité avec laquelle j’ai compris que pour avancer fallait s’y mettre, que personne n’allait faire le travail pour moi ou à ma place ;

ma détermination à vouloir réaliser ma vision et à ne pas laisser quoi que ce soit se mettre sur ma route ;

mon ouverture radicale à accepter le feedback des pro que je choisis pour avancer : je ne passe pas de temps à négocier ou à chercher à prouver à l’autre qu’il a tort.

Ces choix radicaux se voient dans les petites actions du quotidien :

• C’est comment j’écoute ce qui se passe en moi.

• C’est où je choisis de poser mon attention.

• C’est ce que je choisis de faire à un instant donné, puis celui d’après, puis celui d’après.

• C’est ce que je choisis de dire ou de ne pas dire.

• C’est ce que je choisis de regarder ou d’écouter.

• C’est ce que je choisis d’ignorer—spoiler alert : 95% de ce que je rencontre dans ma vie passe dans cette case.

• C’est là où je choisis de mettre mon énergie.

• C’est comment je choisis de réagir à une situation.

• C’est comment je décide pour moi-même à chaque instant et en fonction de quoi.

Parce que j’ai une ambition folle, je ne peux pas me contenter de rester celle que j’ai été, avant. Les recettes d’avant vont me donner les résultats d’avant. Est-ce que j’ai déjà réalisé mon ambition, avant ? NON.

Bon bah voilà, c’est tout. C’est pareil pour toi.

Si tu veux réaliser ton ambition, tu dois devenir la meilleure version de toi-même. Tu vas avoir besoin d’une énergie que tu n’as jamais connue avant. Tu vas avoir besoin d’un niveau de détermination que tu n’as jamais connu. Et tu vas devoir poser des actions que tu n’as jamais posées avant.

Tu vas devoir faire attention à des choses dont tu te foutais éperdument avant. Tu vas devoir regarder à des endroits que tu fuyais avant. Tu vas devoir faire des trucs que tu voulais pas faire avant. Tu vas devoir t’entraîner là où tu pensais tout savoir. Tu vas devoir revisiter des lieux que tu croyais connaître par coeur.

Et plus tu vas résister, trépigner et te plaindre que c’est dur, que c’est pas pour ça que t’avais signé au départ, que t’en peux plus, que c’est fatiguant, chiant et désespérant, plus tu perds du temps et de l’énergie qui te seraient pourtant bien utiles dans ta progression.

Donc arrête, ça sert à rien.

Tes actions doivent démontrer tes intentions.

Sinon tu entretiens un mensonge autour de ce que tu veux.

Soit tu le veux et tu fais ce qu’il faut pour l’avoir.

Soit tu le veux pas.

C’est simple 🙂

Maintenant, à toi :

Dis-moi dans les commentaires :

  • quelle est ta relation à l’ambition ?
  • qu’est-ce que ce message t’apprend sur toi ?

Bonne journée !

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


2 Comments

  • Avatar

    Sandrine Le Guen

    04.02.2020 at 11:48 Répondre

    Waouh, comment en prendre plein la g… en lisant 3 lignes, et se dire qu’il est temps de se secouer les puces et d’arrêter de glander… J’avais perdue mon ambition, tu viens de me la rendre..; Merci Flora !

    • Team Flora Douville

      Team Flora Douville

      07.02.2020 at 14:43 Répondre

      C’est super de lire un tel témoignage Sandrine 🙂
      Merci pour ton commentaire et go, avec toute ton ambition retrouvée !!!

      Chloé | Team Flora Douville

Post a Comment