Flora Douville | Je suis multiple.
23146
post-template-default,single,single-post,postid-23146,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Je suis multiple.

Si tu me suis depuis longtemps, tu sais que j’ai une graaaande famille. Avec plein de cousins et cousines.

Et ce week-end, une cousine à moi s’est mariée. C’était chouette.

Comme chaque fois, je suis super heureuse de retrouver ma famille pour voir comment on grandit, tous.

Et comme chaque fois… j’attends la soirée avec impatience — pour pouvoir danser.

Et cette fois-ci encore, je m’en suis donné à coeur joie — expression judicieusement choisie ! J’ai dansé pendant plus de 3h, avant de sentir la fatigue pointer.

Et il s’est passé quelque chose d’intéressant ce soir-là. tu vois, il y a quelques mois j’ai pris conscience qu’une partie de moi que je connaissais bien… n’avait encore jamais mis le nez dehors. Cette partie de moi, c’est Catwoman — j’en parlais dans cet article.

Depuis que je la sens bien présente en moi et que je lui donne de la place dans ma vie, cette dernière est bien plus excitante !

Et samedi soir, après avoir dansé seulement sur une ou deux chansons, je me suis demandé : « tiens, mais qu’en dit Catwoman ? elle est où ? ce serait comment, si c’est Catwoman qui dansait ce soir ? »

Et j’ai pu observer d’abord qu’elle hésitait à se montrer : « est-ce que c’est safe, de me montrer ici ? est-ce que j’ai ma place ? ça craint rien ? »

Et presqu’instantanément, c’est comme si une partie de moi lui avait répondu : « t’inquiète, tu crains rien. On va pas t’exposer d’entrée de jeu, tu peux sortir quand tu veux et c’est toi qui règles le curseur… »

Alors j’ai recommencé à danser en étant simplement attentive à ce qui se jouait à l’intérieur.

 

J’ai fait de la place à cette partie de moi sombre, sexy et mischievous.
Et plus la soirée avançait, plus Catwoman s’amusait.

 

Je danse habituellement sans gêne et avec beaucoup de plaisir, avec tout mon corps. Là, c’était encore un cran au dessus. J’habitais encore plus mes gestes et je me suis laissée encore plus aller.

Certains de mes cousins étaient amusés de me voir comme ça… Le mari d’une cousine m’a même dit « La vache, Flora, tu tâtes du dancefloor, solide ! chui impressionné ! ».

Ouais, dans ma famille, nos compliments, ils déchirent :)

Depuis samedi soir, je suis en mode party permanent. Pendant le retour en voiture, dimanche, j’ai fait le DJ pendant presque tout le trajet en dansant à fond sur mon siège. Maintenant je danse plusieurs fois par jour et le reste du temps, j’ai de la musique dans la tête qui me fait bouger intérieurement.

 

Ce mariage était pour moi encore une occasion d’expérimenter d’être multiple.

 

Être tout ce que je suis : cousine, femme, fille, amie, maman (…) et Catwoman.

Je suis multiple. Et être tout en même temps, c’est tout ce que je me souhaite.

C’est ce que je te souhaite également.

 

Ces articles peuvent t’intéresser

 

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


 

 

 

Enregistrer

Aucun commentaires

Laisser un commentaire