Flora Douville • L'anti conseil en image | Je suis hypersensible donc je suis Eau ? FAUX.
25596
post-template-default,single,single-post,postid-25596,single-format-standard,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
Citation Flora Douville

Je suis hypersensible donc je suis Eau ? FAUX.

Cette semaine, j’anime la Formation Pro Méta®. Un gros morceau de la formation consiste pour nos élèves à travailler en direct sur des cas concrets pour affiner leurs perceptions et se confronter à la réalité, faite de finesse et de subtilité.

Pour ça, on utilise les ressources à disposition : les élèves elles-même. Les élèves repartent toutes de la formation avec leur profil Méta® défini, parce qu’il est juste impossible d’avoir de la clarté sur le profil d’une autre personne si on n’en a pas sur le sien.

Hier, une de mes élèves passait devant le groupe pour définir son Rayonnement et son Mouvement.

Dans son profil, beaucoup d’Air : elle est Printemps, son Mouvement est Air-Eau.

Elle se pensait Eau en dominant, ce qui la rassurait : étant hypersensible (ou hyper-informée), elle s’était toujours trouvée bizarre, à la limite de la folie (elle peut « devenir » l’autre, sentir sa douleur, se déplacer dans son énergie…), l’Eau venait lui apporter une explication qui la rassurait. Ça venait poser une raison d’être comme ça.

Est-ce que ça rendait sa vie meilleure ? Non, en fait : elle n’avait pas plus de pouvoir sur ce don, pas plus de maîtrise de la situation quand ça se présentait (souvent). Elle était toujours aussi démunie quand elle sentait son énergie se focaliser entièrement sur la personne face à elle, ne sachant plus qui elle est. Non, sa vie n’avait pas évolué en mieux, de savoir qu’elle était Eau. Elle avait juste arrêté de se poser des questions.

Et si on y regarde de plus près, en fait elle avait abandonné cette facette d’elle-même. Elle la fuyait. Elle se sentait débordée lorsqu’elle se présentait, elle voulait simplement que ça s’arrête. Mais ça, c’est la mort. Et comme tu peux le voir ici, ça ne résoud pas le problème de le fuir : c’est l’inverse !

Découvrir qu’elle est Air, du coup, c’est très challengeant : elle n’est plus protégée, elle se trouve maintenant face à elle-même, face à une compétence brute énorme qui n’a pas du tout été exploitée. Elle est face à une mine d’or. Qu’est-ce qu’on fait face à ça ?

Quand je lui ai confirmé qu’elle était Air, elle a d’abord paniqué : “mais donc si ce n’est pas l’Eau, alors quoi ? Je suis juste folle, bonne à interner ? Il se passe des choses complètement dingues en moi, si on me regardait de l’extérieur on dirait quoi ? Qu’est-ce que je vais devenir ?”

Son ego était en alerte maximale et a direct créé de la tension, du drame, le cataclysme inévitable. Alors que la réalité était qu’elle était assise dans une pièce baignée de soleil avec des personnes à son écoute et soutenantes. Elle n’était pas en danger. Mais son ego, lui, pour la protéger et la faire revenir à un état de statu quo où rien ne change, rien ne bouge, lui a montré le désastre inévitable si elle continuait d’aller par là. C’est une construction, ce désastre n’existe pas.

J’ai simplement nommé ce que son ego était en train de faire, et ça l’a arrêté net. Elle m’a regardée avec des yeux ronds, puis a dit : “mais, enfin, je ne peux tout de même pas dire que j’ai un don ? Pour qui je me prends ?”.

Je me suis gentiment moquée : “Oui, c’est vrai, tu te prends pour qui ? Comment peux-tu oser affirmer avoir un don ?!” Puis j’ai nommé le gardien du jugement qui était à l’oeuvre (la partie de son ego qui juge la réalité pour éviter de la regarder et de la vivre) et là, BIM, de nouveau elle m’a regardée avec de grands yeux, et c’était bon, elle était prête à se reconnaître Air et à y aller avec ça.

Ce qui a suivi : beaucoup de légèreté, de la gratitude, de la joie, des petits bonds, de la danse, du rire, des yeux humides, de la joie, et encore de la légèreté.

Pourquoi je te raconte ça ? Parce que j’entends parfois un lien trop rapide et simpliste qui est fait entre un élément et une compétence, une qualité, une façon de fonctionner. Les gens très sensibles se pensent Eau. Les gens qui ont un jour envie de sortir une rage énorme ou de hurler sur leur entourage se croient Feu (et ont honte, en plus). Les gens qui sont curieux et attirés par plusieurs domaines se croient Air.

Non, non et non.

C’est plus fin que ça. N’importe quel élément peut générer de l’hypersensibilité, de la curiosité, de la créativité, de la puissance, de la douceur. C’est la texture, la couleur et la forme de ces qualités qui changent. C’est leurs manifestations physiques qui ne seront pas les mêmes.

Définir avec précision les couleurs, matières et formes de tes talents innés, c’est ce qu’on te propose dans nos événements en présentiel. Tu en ressors avec une extrême clarté sur qui tu es, la singularité de l’énergie qui te traverse, ainsi que sur les vêtements et accessoires à choisir pour soutenir et amplifier cette énergie naturellement.

J’ai mis en place un tas de choses pour que tu puisses rentrer en contact en profondeur avec les 4 éléments et de faire l’expérience de TON profil particulier. Tu en ressortiras avec une clarté fulgurante sur qui tu es—et surtout qui tu n’es pas. Toutes les infos sont ici.

..
Maintenant, à toi.

Parle-moi dans les commentaires d’un truc particulier, bizarre ou incompréhensible que tu as, que tu sais faire, que tu fais sans même le savoir :)

Hop, là !

Bon week-end à toi,

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


No Comments

Post a Comment