Flora Douville • L'anti conseil en image | Je savais très bien que ces chaussures ne m’allaient pas.
22523
post-template-default,single,single-post,postid-22523,single-format-standard,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
Citation Flora Douville

Je savais très bien que ces chaussures ne m’allaient pas.

Hier soir j’ai essayé 3 paires de chaussures et avant même de les mettre, je savais celle que je devais choisir.

Je ne dis pas ça pour faire genre « moi je sais, et pas vou-euh ! » – je m’apprête à t’expliquer comment, en fait, tu sais déjà, toi aussi, ce qui te va.

J’ai donc reçu 3 paires de chaussures que j’ai commandées sur internet.

Les chaussures dont j’ai besoin sont un peu différentes de celles que je porte au quotidien : mon profil vestimentaire souple et posé a besoin de semelles en caoutchouc ou en gomme, habituellement. Mais pour danser le Lindy Hop sur certains sols qui ne glissent pas, j’ai besoin de chaussures avec une semelle plus lisse et donc un peu plus dure.

Parmi les 3 paires reçues, il y avait une paire beige avec une partie métallisée, couleur « or rose ». Cette couleur ne me va pas – les aléas de la commande en ligne. Sans être spécialiste, il était clair que ces chaussures, à mes pieds, faisaient « bling bling » : nous n’avions rien à voir. Out.

Ensuite, il y avait une paire de chaussures que je trouvais amusantes : c’était une ballerine pointue, donc ouverte sur le dessus du pied, mais recouverte en partie par 2 pièces se fermant sur le dessus, au milieu, avec des lacets. Ça ressemblait à un mix entre chaussures ouvertes et chaussures fermées.

 

Mon ego aimait ça.

 

Ça faisait rétro, féminin et masculin en même temps.

Sauf que quand je les ai mises, j’ai trouvé qu’elles me faisaient un pied bizarre, et puis une fois de plus… on ne voyait qu’elles.

La troisième paire était plus simple, plus sobre. Fermée, à bout pointu, de couleur sombre. Elle me tenait bien le pied, était un petit peu fantaisie (motif crocodile) mais discrète.

Voilà, je t’ai décrit les 3 paires.

 

Tu sais déjà celle que je vais garder.

 

Oui, c’est la troisième ! C’est celle qui crée le moins de tension en moi. C’est celle qui semble faire déjà partie de ma garde-robe et de ce que j’ai. C’est celle qui est dans le prolongement de mon pied, de ma jambe, de moi, et qui n’en fait pas des caisses.

Comment je sais que c’est celle qu’il faut que je garde ? Parce que j’écoute ce qui se dit en moi. J’entends que la voix qui aime la paire n°2 est une voix revendicatrice. Une voix qui veut prouver quelque chose aux autres, au monde, ou même à moi – du type :

Regardez comme je suis cool ! Regardez comme je suis rétro, et un peu androgyne aussi ! Regardez comment j’ai trop la classe avec mes pompes !

La voix qui me suggère de choisir la paire n°3 n’a rien à prouver. Elle est sereine. Elle est calme. Elle raconte quelque chose du type :

Celle-ci te va mieux. Tu es plus toi-même dedans. Tu seras plus à l’aise pour danser.

La première voix est tendue et n’a que des arguments intellectuels à me donner : ce qui l’intéresse c’est ce dont j’aurai l’air, ce à quoi je vais ressembler, comment les autres vont me percevoir, ce que les autres vont penser ou dire, ce que moi je vais penser ou dire de moi-même.

 

Tout ce que cette voix me propose, c’est d’entretenir les histoires que je me raconte à mon sujet.

 

La deuxième voix n’a rien à prouver. Elle me propose d’être dans un ressenti plus global de ma personne. Et elle se tait quand l’autre parle. Elle se fiche de savoir ce que je vais choisir au final.

Par contre, moi je ne m’en fiche pas. Et quand j’écoute cette deuxième voix, la tension s’en va.

À toi maintenant : la prochaine fois que tu hésites entre plusieurs vêtements ou accessoires, tend tes oreilles vers l’intérieur et écoute ce qui se dit en toi.

 

Tu vas voir : tu sais  déjà ce qui te va.

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

Enregistrer

No Comments

Post a Comment