Flora Douville • L'anti conseil en image | Je me suis surpassée.
22963
post-template-default,single,single-post,postid-22963,single-format-standard,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Je me suis surpassée.

Notre séjour familial aux États-unienne se termine, nous rentrons samedi.

Il y a une semaine, j’étais près de Vancouver chez une amie coach. Je suis allée la voir avec mes tissus, pour une journée complète Méta.

Et puis le lendemain matin, avant de prendre mon avion… j’ai escaladé une montagne.

 

Ouais, j’ai escaladé une montagne !

 

Moi qui me dis « pas sportive », moi qui n’aime pas la randonnée, moi qui préfère rester assise au bord de l’eau que de monter les marches et transpirer.

Moi qui, moi qui…

Moi qui suis montée tout en haut, 1h30 de grimpe bien sportive — et ce, avant tout le monde… il était 8h le matin.

Pendant tout le temps de la montée, je n’ai pas réfléchi. J’ai mis un pied devant l’autre en suivant ceux de Dawn — ma cops. En parlant avec elle aussi. En écoutant mon corps et ma respiration.

Je me suis arrêtée pour écouter un gros rocher au passage.

En haut, j’étais super contente : j’y étais ! Mais j’avais hâte de redescendre. D’en avoir terminé. Y avait des chipmunks qui couraient partout et des gens pour nous prendre en photo.

Et puis on est redescendues — j’avais quand même un avion à prendre.

La descente, c’était le mieux. Un tas de gens commençait à monter. Tout le monde nous demandait combien de temps il restait à grimper. Nous on avait fini, on repartait. L’effort était derrière nous.

Derrière moi en fait, parce que Dawn… elle fait ça toutes les semaines. C’est même son métier : elle coache ses clients en mode aventure.

 

Et là, en une matinée, je me suis souvenue que…

• je suis sportive — qui a dit que la danse n’était pas un sport ?

• même quand je crois que je suis pas capable, je suis capable;

• quand je n’ai aucune idée de comment m’y prendre, il suffit de mettre un pied devant l’autre;

• commencer tôt et avant tout le monde fait qu’on a de la place pour avancer et plein de temps ensuite pour d’autres choses

• quand on va lentement, on entend ce que le corps dit

• quand on s’arrête, on entend ce que les pierres disent

• il faut que j’apprenne à ouvrir les yeux quand on me prend en photo

• ce qu’on veut profondément est toujours plus près qu’on ne le pense : j’ai rêvé d’une amie comme Dawn pendant longtemps et en quelques semaines, on a découvert qu’on s’adorait

 

Voilà comment en une matinée, je me suis surpassée.

Comment t’es-tu surpassée, la semaine dernière ?
Qu’as-tu fait que tu n’avais jamais fait ? Qu’as-tu fait d’une autre manière ?

Parfois, c’est juste en faisant un pas après l’autre que tout change.

 

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 

inscris-toi :


Enregistrer

No Comments

Post a Comment