Flora Douville • L'anti conseil en image | J’ai une révélation à vous faire… seules quelques personnes sont au courant.
5357
post-template-default,single,single-post,postid-5357,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

J’ai une révélation à vous faire… seules quelques personnes sont au courant.

J’ai une révélation à vous faire, et je vais être super honnête avec vous. Depuis quelques jours, je suis plongée dans un brouillard épais, suite à une prise de conscience essentielle sur la façon dont j’ai mis des priorités dans ma vie.

Depuis quelques temps, j’étais en mode de réflexion / préparation du prochain cycle de formation professionnelle que je voulais mettre en place, et je n’avais pas réalisé que la direction que je prenais ne me convenait pas du tout. J’avais oublié une partie de moi dans le processus, et j’étais en train de me vider de mon énergie. Je me laissais guider par une exigence et un besoin de performance, qui masquaient l’insatisfaction de ne pas écouter mon envie de donner forme à mon univers créatif.

Ce n’est pas le moment de donner plus de détail, mais des décisions importantes, professionnelles et personnelles, que je tenais pour acquises, vont devoir être revues.

 

Cependant, dans les jours qui ont suivi, j’ai décidé de… ne plus rien décider.

 

J’ai embrassé le brouillard qui s’épaississait, et n’ai surtout pas cherché à le dissiper. J’ai apprécié le fait que pour une fois, je ne savais plus où j’allais, parce que du coup, tout était ouvert, possible. Ce n’est pas confortable, certes… mais c’est très excitant !

Je sais que si aujourd’hui, je peux traverser une zone aussi incertaine et me sentir totalement perdue sans pour autant perdre ma foi en la vie, c’est parce que je reste connectée à la partie pure et vraie de moi-même. J’ai acquis une confiance inconditionnelle en moi et en mon ressenti, qui me permet de gérer bourrasques et tempêtes comme le roseau : avec souplesse.

Avant de l’avoir acquise, j’agissais en fonction d’élans intérieurs douteux, comme la peur : plus jeune, j’avais par exemple renoncé à une relation amoureuse idyllique par peur de comment celle-ci aurait pu évoluer (c’était de l’imagination pure) et par crainte de comment les amis du type en question me voyaient.

Cette confiance dont je parle, elle n’était pas innée, je l’ai construite. J’ai appris à m’écouter, à m’observer. J’ai appris à me respecter –ne nous leurrons pas : j’apprends encore. Et beaucoup de ce travail, je l’ai fait grâce à mon corps, qui est l’endroit le plus incroyable vers lequel on puisse se tourner pour obtenir des informations tangibles sur soi, sur sa réalité.

 

Quand je ne sais plus qui je suis, mon corps est là pour me le dire.

 

Et mes vêtements m’ont largement soutenue dans ce processus. En découvrant ceux qui me conviennent parfaitement, j’ai appris des choses essentielles sur moi, mes besoins, mes élans naturels, ce que je croyais être des défauts voire des problèmes et qui se sont révélés être des compétences et des forces… Ils me portent aussi chaque jour, amplifient mon énergie personnelle et m’enveloppent d’une façon à la fois douce et puissante telle que je n’aurais jamais pu l’imaginer.

C’est grâce à cela qu’aujourd’hui, même si je suis dans le brouillard, j’ai confiance. En moi, en la vie et en l’avenir. Je me réjouis même de ce brouillard et de ce qu’il cache.

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

2 Comments

  • Avatar

    Delphine

    30.03.2016 at 16:46 Répondre

    Bonjour Flora…

    Je tombe « par hasard » sur cette page et je ne résiste pas à mon élan de vous laisser un petit message…

    Vous remercier pour ce partage authentique qui fait puissamment écho à ce que je vis présentement… Un pas-sage… Tout s’agit autour de moi, ce pourrait être la panique à bord… et pourtant j’ai confiance…

    Gratitude pour ce rappel…

  • Avatar

    Françoise

    24.08.2016 at 22:09 Répondre

    Bonjour Flora,
    Vos communications sont toujours un vrai bonheur ! elles me surprennent toujours par ce qu’elles apportent d’intime , de juste et de fondamental, et c’est pour moi vraiment la preuve, une fois de plus, qu’être dans l’écoute de ce que l’on est, ce que l’on ressent comme vous le décrivez si bien aujourd’hui encore, est la clé pour révéler ce que nous avons de vraiment unique. Et à partir de là, ce que l’on produit est toujours juste et à sa place (et a sa place) dans la profusion de messages qui nous parviennent. Je connais tellement l’état dont vous parlez aujourd’hui, et votre attitude est aussi celle que j’adopte maintenant, et vous lire m’apporte une grande joie parce que ça veut dire que c’est bien vrai alors, j’ai raison de me faire confiance en me donnant du temps et en respectant ce qui se passe quelque part en moi. MERCI !

Post a Comment