Flora Douville • L'anti conseil en image | Il y a magie et magie
26337
post-template-default,single,single-post,postid-26337,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Il y a magie et magie

La semaine dernière, je parlais avec ma belle-mère qui était avide d’en savoir plus sur mon école de magie :

« Alors, tu vas ouvrir une école de magie ?! Mais comment ça ? Quand ? C’est quoi, ce projet ?! »

En l’entendant, j’ai senti un truc qui clochait mais je savais pas quoi, donc j’ai répondu en me disant que j’allais finir par l’identifier.

Je lui parlais donc de mon projet d’école Méta® et les questions qu’elle me posait m’ont permis de comprendre rapidement : elle pensait que j’allais ouvrir une école de magie—comme on en voit à la télé, avec des gars sur scène qui font disparaître et apparaître des trucs, des tissus brillants et des paillettes, des lapins et des colombes, des filles en justaucorps sur fond de synthé.

Y avait confusion sur ce que j’appelle magie.

Plus tard, j’en reparlais avec son fils—mon mari. J’étais amusée par le quiproquo. Et en discutant avec lui, je réalisais que ce que je fais et que j’appelle magie, et ce que font les gens et qu’on appelle communément magie, c’est pas juste différent, c’est diamétralement opposé.

Je te préviens tout de suite, je ne suis pas experte en prestidigitation. J’ai aussi plein d’a priori dessus, et je suis rarement intéressée par les « tours de magie ». Ça ne m’amuse pas, ça ne me parle pas, je n’en vois pas l’intérêt. La seule chose que je vois, c’est la maîtrise et la dextérité des personnes qui en font, ça je ne peux que les reconnaître.

Mais ce qui me frustre dans les tours de magie, c’est l’illusion. Évidemment, on sait quel est le cadre, on sait qu’un tour de magie est un jeu dans lequel on accepte de se laisser duper, surprendre, de ne pas connaître les trucs et de se laisser faire croire que le lapin est bien sorti de nulle part et que la fille a bien disparu de la boîte. On peut trouver ça distrayant, moi c’est vraiment pas mon truc. 

En fait, parler de magie est un abus de langage, la réalité c’est que c’est de la prestidigitation. C’est une maîtrise de dingue de soi, de ses gestes et de là où on dirige son attention et celle des gens, pour pouvoir faire tout ce dont on a besoin et arriver à la surprise et la fascination générale. Je ne dis pas que c’est pas impressionnant et que ça ne demande pas de compétence, par contre je dis que ce n’est pas de la magie. C’est du divertissement.

La Méta®, c’est l’inverse.

La Méta®, elle attire ton regard précisément sur ce que tu es—et ce que tu dois voir pour le reconnaître.

La Méta® fait tout pour attirer ton attention sur la vérité, la tienne.

La Méta® t’aide à trouver exactement là où se trouve le trésor et à y aller.

La Méta® est un outil pour faire de la vraie magie :

1. en te montrant qui tu es sans filtre, tu expérimentes le premier effet magique—celui de te voir comme tu ne t’es jamais vu·e, comme si tu redécouvrais une nouvelle personne que tu as finalement toujours connue ;

2. en te montrant tes talents innés et ta singularité, tu expérimentes le deuxième effet magique—celui de pouvoir baser tes choix, ta vie et tes actions sur tes forces et ton potentiel, et tu sens que ton niveau d’énergie se transforme.

3. en te donnant une grille de lecture de l’être humain inédite et hors norme, tu expérimentes le troisième effet magique—celui de comprendre toujours mieux, plus finement et dans tes cellules le monde qui t’entoure, toi, les autres, tes relations, tes élans naturels, etc. Cet effet-là est sans limite.

Pour moi, ça c’est de la magie. De la vraie. 

On est à l’opposé de l’illusion et de la prestidigitation—qui est une forme de manipulation, finalement, même si elle est consentie.

Là, je sors de 4 jours de travail intense avec une partie de ma Team : Marion, Doris et Louise, avec qui nous avons grandement avancé sur la refonte globale de la typologie qu’est la Méta®.

Nous avons plongé dans notre propre outil de travail avec pour objectif de faire monter d’un cran son niveau de précision et de finesse. Avec ce qu’on a fait, je pense pouvoir dire tranquillement qu’on a pris plusieurs crans d’un coup.

Dans quel état d’esprit on a fait ce travail ? Et bien on l’a abordé comme tout ce qu’on fait :

• On veut vivre une expérience de ouf, pas moins
• Dans une relation vraie à notre puissance et à la réalité
• On se fout du regard des autres
• Congruence, honnêteté, transparence
• Grandiose

Ça fait que quand on se rend compte que ce qui existait avant (c’est-à-dire ce que j’ai créé et formalisé) c’est flou, vague, voire à côté de la plaque, voire carrément de la merde, et bien on le regarde, on le nomme et on le change. Point.

Cette attitude nous permet de rester dans la réalité et justement de ne pas tomber dans l’illusion ou la manipulation, par exemple :

• ce que j’ai fait déjà est génial, il faut juste aller plus loin mais surtout ne pas remettre en cause les bases, ce serait un aveu de faiblesse—ça ferait surtout mal au cul de ton ego de constater que, comme tout le monde, tu as fait des erreurs et que ta progéniture conceptuelle n’est pas parfaite ni divine ;

• je ne vais rien changer, ça marche comme ça donc je ne touche à rien, ceux qui ne sont pas d’accord ne sont juste pas les bons clients pour moi—une belle auto-manipulation (de toi par ton ego que tu laisses faire) pour surtout ne pas bouger et donc ne pas avancer ;

• ah, ce truc que j’arrive pas vraiment à expliquer quand on me demande, je lui ai trouvé une explication spirituelle, une information que j’ai reçue, parfait comme ça c’est imparable, je n’aurai plus à noyer le poisson comme je faisais avant—magnifique occasion ratée de simplement faire face à ton impuissance, ton ignorance ou ton incapacité à comprendre une information, alors qu’y faire face est le premier pas pour résoudre le problème.

Notre attitude, cette semaine, nous a permis de plonger comme JAMAIS je l’avais fait avant dans la Méta® et de toucher du doigt des vérités sur l’humain et son fonctionnement qui sont tellement fascinantes qu’on frôle l’orgasme.

Nous avons compris, touché et ressenti les 4 éléments en nous avec une finesse que je ne connaissais pas encore.

Nous avons déchiffré encore davantage les codes secrets de la nature.

C’était… MAGIQUE.

 

Nous faisions de la magie. Nous étions la magie.

 

Et c’est ça qui est complètement dingue dans l’histoire : la magie n’est ni dans l’illusion ni dans la prestidigitation. Ce n’est pas en essayant de créer de la magie que tu vas l’obtenir. Ce n’est pas en cherchant la magie que tu vas la trouver.

Ce n’est pas en essayant d’enrober un début de réalité de jolis mots ou de jolis concepts que tu vas trouver la magie. La magie ne s’invente pas, ne se bricole pas.

 

La magie se trouve au cœur de la réalité.

 

Plus tu t’approches de la réalité, plus tu accèdes à la magie.

Par contre, soyons clairs : la magie demande de l’entraînement, beaucoup d’entraînement.

Ça demande d’apprendre à voir sans filtre, et dieu sait si on en a tous. Ça veut dire que tu vas devoir commencer par regarder à travers tes filtres et les identifier un par un pour les laisser partir et te rapprocher de ce qu’il y a de l’autre côté : la vérité et la réalité.

Ça demande d’y revenir, d’y revenir, d’y revenir, d’y revenir et d’y revenir encore.

Cette semaine, on en a bavé nous aussi, parce qu’on est en entraînement continu. Mais c’est pas parce qu’on continue de s’entraîner qu’il y a pas déjà des choses qui fonctionnent et même qui fonctionnent hyper bien.

Pourquoi les meilleurs sont-ils les meilleurs dans leur domaine ? Ce sont ceux qui bossent le plus et qui bossent le mieux. C’est tout.

Cette semaine, avec ma Team on a fait de la magie et pour ça on s’est beaucoup entraînées.

L’entraînement à la magie c’est un entraînement à la réalité, pas à l’illusion.

 

La réalité, c’est la seule chose qui m’intéresse.
Parce que c’est là qu’est la magie.

 

Si tu veux expérimenter et faire de la magie avec nous, j’ai plusieurs propositions à te faire :

• si tu veux découvrir tes talents à travers ton profil Méta®, tu peux :

faire un Stage Méta®

        1. Femmes
        2. Hommes

choisir un accompagnement avec la Méta® Coaching Team

• si tu veux explorer ton profil en profondeur, intégrer les différents profils et éventuellement faire de la Méta® un outil professionnel, tu peux t’inscrire à la Formation Pro Méta® | Niveau 1

Pour faire la formation, tu dois avoir travaillé sur ton profil, déjà :

• soit tu as fait un Stage Méta® ;

• soit tu as fait un travail avec une Méta® Coach ;

• soit tu as fait le programme Reconnexion.

Si tu as des questions, pose-les en commentaire 🙂

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


No Comments

Post a Comment