Flora Douville | Flora
20619
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-20619,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.5,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Flora

enchantée !

Je suis Flora Douville,
créatrice anti-conformiste. Hybride entre coach, formatrice, consultante, auteur, mystique et artiste, j’ai créé une méthode qui va révolutionner ta vie : la Métamorphose®.

La Méta, c’est un outil puissant pour t’aider à comprendre ta personnalité et à définir les vêtements qui te permettent de l’exprimer entièrement, sans compromis. Si tu es un être humain et que tu portes des vêtements, lis la suite — ça va t’intéresser.

La métamorphose®

c’est quoi ?

La Métamorphose®, c’est une méthode de lecture de l’apparence physique qui donne accès à des informations précises et essentielles sur la personnalité profonde. Des informations universelles et sacrées — je pèse mes mots, moi non plus j’aime pas quand la spiritualité est perchée.

Cette méthode indique aussi les vêtements et accessoires à porter — avec une précision digne d’un rayon laser — pour soutenir l’énergie personnelle.

Beaucoup de mes clientes ont l’impression que je suis allée écouter dans leur tête, pour avoir créé un truc pareil ! Elles rêvaient de pouvoir montrer à l’extérieur qui elles sont à l’intérieur, sans rien renier sur leur personnalité.

Ce besoin est dur à formuler et même à conscientiser : personne ne sait que certaines couleurs, matières et formes de vêtements correspondent exactement à ta fréquence énergétique. Personne ne sait qu’il existe un dictionnaire pour traduire les traits de ton corps en traits de caractère. Enfin personne ne le sait, sauf celles qui font partie de ma tribu — et toi maintenant !

J’ai écrit un livre qui explique tout — il est là.

Et si tu veux en savoir plus sur la Métamorphose®, lis ça.

Si aujourd’hui les liens entre personnalité et apparence physique sont ma spécialité, je ne suis pas née comme ça…

Mes vêtements étaient un mur entre moi et le monde.

moi et les fringues

Pendant longtemps, mes vêtements m’ont posé problème. Petite, je rêvais d’avoir les mêmes que ceux de mes cousines. Mais quand je les portais je me sentais mal dedans, sans comprendre.

À l’adolescence, j’étais très préoccupée par l’image que je renvoyais : je voulais avoir l’air cool — mais je sentais un décalage entre l’intuition de qui j’étais vraiment et ce à quoi je ressemblais. C’était insupportable !

Je portais des vêtements sombres et larges dans lesquels je me sentais en sécurité. Sauf qu’en fait, ils me coupaient des autres. Mes vêtements étaient un mur entre moi et le monde.

La difficulté, c’était que je ne savais pas que c’était mes fringues qui posaient problème. Comme je n’aimais pas mon image, je suis devenue sévère avec moi-même, je me jugeais en permanence. J’avais pas confiance en moi et les gens que j’appréciais me paraissaient inaccessibles.

Ça a continué comme ça pendant plusieurs années.

Flora

J’ai découvert mes couleurs et ma vie a changé.

ma métamorphose

Un jour, lors d’un stage de développement personnel, j’ai découvert mes couleurs. Ma vie a changé. C’est le point de départ de la Métamorphose®, l’outil que j’ai créé pour te faire gagner du temps et atteindre en 6 mois ce que j’ai mis plus de 17 ans à construire.

Après avoir passé des années à chercher mon style et à décider de ce à quoi je devais ressembler, j’ai arrêté de courir après le vent. J’ai lâché les injonctions de l’ego pour laisser l’être apparaître.

À mesure que je trouvais mon identité profonde, je dessinais une méthode pour t’aider à faire pareil : identifier précisément et définitivement tes forces et fonctionnements naturels — avec la garde-robe qui les soutient physiquement et les amplifie énergétiquement.

Je ne porte plus que quelques types de vêtements dans lesquels je me sens parfaitement à l’aise et rayonnante, le reste ne m’intéresse plus. Je ne me pose jamais la question “est-ce que ça me va ?” Je le sais. Mon énergie est entièrement disponible pour ce qui est essentiel.

J’ai acquis une confiance inconditionnelle en moi-même et en mon ressenti. Je suis très au clair aujourd’hui sur ce que je veux et qui je suis, dans ma garde-robe et dans ma vie.

Et si j’ai pu en arriver là, tu peux aussi.

Reçois un message inspirant chaque semaine
et regarde ta vie se transformer


Bandeau_Flora_Douville_Metamorphose_Tissus_02

Ma pratique

et celle du conseil en image classique

Ma pratique

C’est en regardant les autres que j’ai fini par les comprendre.

les apparences – et au-delà

J’ai toujours vécu avec l’impression que le monde n’avait pas de sens. Je me sentais comme Alice aux Pays des Merveilles : les adultes, les autres enfants, les relations, les comportements, ce qui se passe globalement ou localement… tout me semblait absurde.

Étant contemplative, j’ai passé ma vie à affiner mon esprit d’observation pour tenter de comprendre — et je continue à le faire. C’est ce qui fait que je suis maintenant capable de lire les apparences et voir, au delà, ce qui est.

Je me suis aussi vue comme une outsider pendant très longtemps. Mal intégrée dans ma famille et mal à l’aise socialement, je percevais un décalage permanent entre mon extrême sensibilité et le côté “mal dégrossi” de ce que j’expérimentais à l’extérieur. De fait, je me suis toujours sentie proche des outsiders et n’ai jamais compris les discriminations, quelles qu’elles soient.

Chaque être humain porte des dons et des compétences uniques, c’est un fait — et aujourd’hui je n’ai pas d’effort à faire pour les déceler : je les vois.

Je sais qui tu es, rien qu’en te regardant.

et je peux t’apprendre comment je fais

La Métamorphose® s’est affinée avec le temps et l’expérience et m’a permis d’aider plus d’un millier de femmes à mieux comprendre leur personnalité, s’accepter et connaître précisément les couleurs, matières et formes de vêtements qui expriment qui elles sont vraiment.

En général, mes clientes hallucinent de la précision et du niveau de détails qu’on touche ensemble : “comment peux-tu me dire autant de choses sur moi, sans me connaître, rien qu’en me regardant ?!” Elles me remercient pour la clarté, la joie et le plaisir qui revient durablement dans leur vie et dans leur garde-robe, après notre travail ensemble.

Je suis là pour t’aider à reconnaître ta grandeur : tes compétences, tes dons, ta beauté inconditionnelle. Tu es la seule à les porter. Tu es donc la seule à pouvoir les donner au monde. Je peux grave t’aider.

Tu veux en savoir plus ? Voilà ce que je te propose.

11 informations sur moi

petit intermède récréatif

slider_11_infos_1

slider_11_infos_2

slider_11_infos_3

Vignette_Flora_Douville_Chat
Vignette_Flora_Douville_Flora-02

  • Si je changeais de carrière, j’aimerais être chanteuse (genre Radiohead, Pink Floyd, Portishead ou Stromae).
  • Un jour, on m’a demandé si mon nom, Flora Douville, était un pseudonyme : mon interlocutrice croyait que c’était le nom d’une héroïne de roman. J’ai bien aimé.
  • C’est en partie grâce à Tim Burton et à ses films que j’ai découvert ma propre créativité et ma sensibilité artistique. Je reste très admirative de son travail et de l’univers qu’il a créé.
  • A l’âge de 5 ou 6 ans, je pensais (déjà) que d’autres mondes existaient, mais que leurs composants étaient tellement différents des nôtres qu’il nous était impossible de les percevoir. Remettre en question la présence de vies ailleurs, dans l’espace ou dans d’autres dimensions, me semblait aberrante car nous ne pourrions jamais rien prouver concrètement.
  • Je suis née un soir de pleine lune, en mai.
  • Pendant mes études, j’ai travaillé comme manutentionnaire dans une usine, vendeuse de vêtements pour enfants, hôtesse d’accueil, distributrice de chewing-gums, traductrice et aide à domicile auprès de personnes âgées, entre autres.
  • Pendant mes années collège, mon meilleur ami était un chat blanc, arrivé dans la famille “par hasard”. C’est l’être qui m’a le mieux comprise et accompagnée, à cette période de ma vie. Je le remercie.
  • Je rêve de rencontrer Thom Yorke, chanteur du groupe Radiohead. Son indépendance et sa façon de travailler m’ont toujours inspirée. Sa musique parle le langage de mes cellules : elle me fait voyager au plus profond de moi-même et me secoue, salutairement.
  • Je me suis mariée dans la cour de mon école d’enfance. Je portais une longue robe rose framboise, et nous avons fait notre entrée en Brompton (un vélo pliant anglais, very chic), sur le thème musical d’Indiana Jones. J’en frissonne encore.
  • Au lycée, un prof d’Anglais nous a conseillé de lire “Les aventures d’Alice au pays des merveilles et de l’autre côté du miroir”, en version originale. Je l’ai acheté en urgence, lu frénétiquement, et ce livre a changé ma vie. Je l’ai relu deux fois depuis – et ce n’est probablement pas fini.

Je suis aussi artiste

ou plutôt, je ne suis que ça

Ma plus grande compétence touche la beauté. Je la vois, je la suis, je la contemple, je la crée, je la restaure… C’est ce que je sais faire de mieux, ce que je fais sans effort. C’est ce qui m’a menée à faire ce dont je viens de parler plus haut.

C’est aussi ce qui me pousse à créer et peindre. C’est une sorte de pratique méditative qui me permet d’affiner mes sens et mes capacités de perception. Je vois du beau partout autour de moi et j’ai besoin de l’exprimer, d’une manière ou d’une autre. Alors je peins et je fabrique des trucs.

Mes dernières créations sont dans ma boutique.

J’ai aussi créé une banque d’images gratuites et libres de droits, avec 365 de mes photos, en haute résolution. À regarder et télécharger ici.

Flora-Douville-Metamorphose-anti-conseil-en-image

Regarde ce qu’on pourrait faire ensemble