Flora Douville • L'anti conseil en image | Entrer ou sortir, faut-il choisir ?
22534
post-template-default,single,single-post,postid-22534,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
Citation Flora Douville

Entrer ou sortir, faut-il choisir ?

On me disait, parfois, quand je parlais de mon travail à des gens : « mais c’est pas un peu enfermant, ton histoire de profils ? »

Je dis « on me disait », parce que les gens ont arrêté de me le dire – ou bien c’est moi qui ai arrêté de parler de mon travail aux gens qui trouvent ça enfermant.

La Méta, c’est un truc qui met dans des boîtes ?

Je ne vois pas tout-à-fait les choses comme ça.

Quand j’étais plus jeune, je me sentais hors cadre, hors boîte, hors case. J’avais l’impression que ma sensibilité dépassait de loin celle des autres et c’en était inconfortable, que je pensais à des choses auxquelles personne d’autre ne pensait, que j’avais des rêves dingues et improbables, que j’étais d’une exigence sans limite – et que c’était grave.

Je me sentais hors des cases, mais je ne savais pas trop où aller, ni quoi faire. J’avais des envies mais pas de plan. Et surtout, la croyance que j’étais pleine de problèmes à régler. Je voulais encore plus sortir des cases, révoltée que j’étais contre un tas de trucs.

 

En fait, je n’étais pas hors case.
J’avais juste pas trouvé la bonne !

 

Le jour où j’ai identifié mon profil vestimentaire et identitaire – juste après avoir posé les piliers de la méthode, c’est venu tout seul : pouf ! – quel soulagement de trouver ma case ! Quelle joie d’avoir enfin compris de quoi j’étais faite !

Je comprenais enfin un bon paquet de traits de caractères, de fonctionnements, de façons de penser, de réagir, d’être avec les autres…

Bon, j’ai pas intégré et accepté tout ça du jour au lendemain, il m’a fallu quelques… années 🙂

 

Un profil identitaire, pour moi, n’est enfermant que si on le décide.

 

A mon sens, c’est plus un panneau qui pointe une direction très précise, alors qu’il y en aurait tant d’autres à prendre.

Cette direction est celle que nous sommes invitées à suivre. Mais c’est à nous de marcher. A nous de choisir. A nous d’avancer. A nous de percevoir les subtilités que le panneau ne pouvait pas indiquer. A nous de poser le pied exactement là où c’est le mieux pour nous. Et ça, seule l’expérience peut nous le permettre.

Parfois, c’est simplement un panneau qui confirme qu’on était bien partie dans la bonne direction, qu’on peut continuer à avancer avec confiance.

Pour moi, entrer dans la bonne case peut nous permettre de sortir de toutes les autres qui, elles, nous empêchent d’avancer vers ce que nous sommes vraiment.

Je te souhaite d’avoir déjà trouvé la tienne !

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

No Comments

Post a Comment