Flora Douville • L'anti conseil en image | Écoutez votre mélodie et laissez tomber le reste.
4511
post-template-default,single,single-post,postid-4511,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Écoutez votre mélodie et laissez tomber le reste.

La semaine dernière, j’ai assisté à un concert des Kings of Convenience, un de mes groupes préférés. Une soirée sur un nuage, enveloppée dans leur musique douce, légère et vraie. Et puis une surprise : la cohérence entre leur discours, leur façon d’être, et ce que je cherche à transmettre, m’a submergée. Voilà pourquoi.

Les Kings of Convenience (= les rois de la commodité / facilité), c’est 2 Norvégiens qui chantent en jouant de la guitare acoustique. Écoutez leur premier album ici.

Ce soir-là, ils ont joué leur premier album en entier et ont répondu aux questions d’un ami journaliste.

Leur premier album s’appelle Quiet is the new loud, ce qui veut dire « le calme, c’est la nouvelle façon de faire du bruit ». Ils ont appelé ce disque comme ça parce qu’à côté de tous les groupes qui faisaient parler d’eux avec de la musique riche et pleine d’effets, à l’époque –fin des années 90– et bien la simplicité leur plaisait, à eux.

Ils ont découvert qu’en étant juste deux, avec une guitare acoustique chacun, ils se sentaient super bien, et qu’ils pouvaient exprimer toute la subtilité qui les habitait, sans être couverts par le son d’une basse ou d’une batterie. On pouvait entendre l’essentiel, la mélodie.

Erlend, le grand à lunettes, a dit plusieurs fois avoir compris en écoutant des groupes qu’il aime, qu’il y avait de la puissance dans la douceur. Qu’il fallait juste mettre le nécessaire, pas plus. Simplifier pour amplifier… ils auraient presque pu le dire.

En les voyant bouger et parler sur scène, avec toute la discrétion, l’humour et l’auto-dérision qui les caractérise, j’ai vu la simplicité dont ils parlaient, celle qui les habite, et qu’ils montrent.

Et en les écoutant chanter, en les regardant jouer, avec délicatesse et sincérité, j’ai plongé dans leur voix, dans leur musique. J’ai été envahie par leur puissance : la puissance de leur douceur.

En les voyant, on comprend qu’ils n’ont pas peur d’être ce qu’ils sont. C’est dans cette acceptation et cette joie à être eux-mêmes qu’ils trouvent leur force.

Leur puissance leur ressemble.

 

Votre puissance, elle vous ressemble.

 

Allez vers ce qui vous semble naturel, et ne vous occupez pas du reste.

 

Devenez the Queen of Convenience.

 

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

No Comments

Post a Comment