Flora Douville • L'anti conseil en image | Dis-leur m**** à ceux-là
22528
post-template-default,single,single-post,postid-22528,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
Citation Flora Douville

Dis-leur m**** à ceux-là

Hier je me suis promenée en ville et j’ai vu ce que tu vois tous les jours : des gens habillés en noir et en gris, et toutes les couleurs entre le beige foncé, le kaki et le bleu marine.

Note : je n’ai rien contre ces couleurs qui sont merveilleuses quand elles sont portées par les bonnes personnes – c’est-à-dire celles à qui elles vont.

Mais quand tout le monde les porte et que ça devient un code, ça me pose problème.

Tu as remarqué comme nos façons de nous habiller sont étriquées ? Il y a des choses qui sont impensables, des couleurs immettables, des vêtements inconcevables.

Et pourquoi ? Pourquoi les magasins de vêtement en occident sont gris et noirs alors que les magasins en orient sont colorés et châtoyants, à en piquer les yeux ?

Je ne dis pas que les couleurs qui piquent les yeux, c’est mieux. Je dis que ce que nous prenons pour quelque chose d’absolu ici est parfaitement relatif et subjectif.

Tout ça n’est qu’une question de culture. Et la culture, par définition, ça se travaille. Ou ça se défait, puisque c’est une construction humaine.

Nous sommes embourbés dans des codes vestimentaires, des interdits inavoués, des tabous, des croyances qui ne reposent sur rien de réel.

 

Tous les codes vestimentaires qui existent dans la société aujourd’hui sont là parce que tu y crois.

 

Il ne tient qu’à toi de décider que ces codes n’ont aucune légitimité et qu’ils ne servent rien ni personne sinon l’ego collectif.

Tu n’as pas à t’y conformer.

La semaine dernière je parlais avec un cousin qui me disait s’habiller en fonction de ce qu’il aime et aussi en fonction de la situation et de ses interlocuteurs. Il m’expliquait que dans certaines circonstances, il doit porter certains vêtements pour ne pas passer pour un con / ignard / coincé / incompétent etc. Il essaie de compenser avec une couleur qui pète un peu, pour ne pas être trop austère.

Je l’entends. Je le sais.

Et je trouve dingue qu’on en soit encore là : s’il ne porte pas un costume lors d’un rendez-vous avec certains clients, on ne lui confiera pas la mission parce qu’on le jugera incompétent, pas professionnel ou pas sérieux.

Ce qui veut dire que nous sommes déformés au point de ne plus voir la réalité (mon cousin, un homme avec ses talents et ses compétences) mais de plaquer sur elle un transparent avec un modèle déjà dessiné (un type avec un costume bien codifié) puis de demander à la réalité de se conformer à ce modèle.

Ça donne mon cousin dans un costume de pingouin.

Ce que je lui ai répondu ? Que j’étais au courant que les choses fonctionnent comme ça aujourd’hui.

 

Mais que je travaille pour qu’on arrête avec ces conneries.

 

Je ne sais pas combien de temps ça prendra, mais je suis prête à vivre vieille pour ça.

 

Et tu as un rôle à jouer dans l’histoire.

 

Plus tu t’accepteras et feras en fonction de toi, plus tu permets aux autres de faire pareil.

Nous vivons dans un monde où presque tous les gens souffrent de devoir se conformer à des attentes extérieures, mais où paradoxalement ces mêmes gens d’une part se précipitent pour répondre à ces attentes extérieures (être belle, à la mode, classe, faire professionnel, porter les vêtements qui vont bien, etc.) et d’autre part ont des attentes irréalistes par rapport aux autres.

Nous vivons aussi dans un monde où presque personne ne s’accepte tel qu’il est, mais attend que le monde le prenne tel quel.

Cherche l’erreur. Enfin cherche les erreurs, parce qu’il y en a plein.

Plus les gens s’accepteront tels qu’ils sont, plus ils accepteront les autres tels qu’ils sont. Et on arrêtera de demander aux autres de se conformer à nos attentes illusoires.

Ça commence par moi, ça commence par toi qui lis ce message.

Accepte tout ce que tu peux de toi-même. Accepte aussi de ne pas réussir à tout accepter de toi-même – tu as le droit de ne pas y arriver ou de ne pas avoir envie tout de suite.

Et porte les vêtements dans lesquels tu n’as pas besoin de faire un effort pour te sentir belle et bien.

Dis merde aux codes.

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

Enregistrer

No Comments

Post a Comment