Flora Douville • L'anti conseil en image | Découvre tout de suite si tu te racontes des c**neries
24870
post-template-default,single,single-post,postid-24870,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Découvre tout de suite si tu te racontes des c**neries

Aujourd’hui je vais à nouveau parler aux entrepreneuses établies ou en devenir. T’inquiète : si c’est pas ton cas tu vas voir que ce message peut te parler tout autant !

Allez, musique.

Je suis la preuve qu’on peut développer un business et le faire fructifier tout en étant hypersensible, intensément introvertie, en décalage avec le système et en conversation régulière avec ses guides.

Après, faut pas se mentir : pour y arriver, faut faire des choses qu’on a jamais faites et surtout qu’on a jamais osées. Ça demande d’accepter de regarder tes incohérences, les schémas moisis que tu entretiens et qui te bloquent, tes peurs… C’est dur et ça demande de la détermination.

Mes années de développement professionnel ont été mes plus belles années de développement personnel aussi.

Avant ça, j’avais fait des trucs spirituels et psycho, sympa (ou moins sympa), mais qui ne m’avaient pas aidés à devenir celle que je suis maintenant. C’était resté dans la sphère du haut. On touchait pas beaucoup à la sphère du bas : les désirs, les trucs dont on a VRAIMENT envie mais qu’on ose même pas dire… et quand je l’ai fait, on m’a dit que je me laissais diriger par mon ego : bah oui, vouloir réussir matériellement, gagner de l’argent, c’est pas bien, c’est pas spirituel.

Le problème avec ça c’est que tu peux rester très longtemps, dans la sphère du haut, à chercher ta voie. Sauf que si tu ne sais pas ce que tu veux, personne ne pourra jamais te le dire.

Je vais pas y aller par 4 chemins  : si ça fait des mois que tu tournes en rond et que tu te poses les mêmes questions sur ce que tu dois faire de ta vie, sur ta mission et que tu stagnes, il faut regarder les choses en face : t’as pas VRAIMENT envie que ça change. Sinon t’aurais déjà agi.

Je ne dis pas ça pour t’enfoncer parce que moi-même, les sujets sur lesquels j’avance pas, je sais que c’est parce que j’ai choisi de ne pas avancer dessus (consciemment ou pas). On a toujours le choix.

Et y a pas de problème avec le fait de choisir que développer ton activité professionnelle n’est pas ta priorité : tu fais ce que tu veux avec ta vie. Tu peux décider que ce n’est pas ta priorité aujourd’hui, ou que ce ne sera jamais ta priorité. Tu as même le droit de changer d’avis. Tout le monde s’en fout.

Simplement, regarde les excuses que tu trouves pour rester dans le statut de victime au lieu de constater simplement que développer ton activité n’est pas ta priorité #1 aujourd’hui.

Regarde ce que tu dis :

“je suis déterminée à y arriver”

“je veux avancer”

“j’en peux plus de stagner”

“je suis bloquée et ça peut plus durer”

“j’en ai ras-le-bol ! ! !” (ou ras-le-cul, au choix)

etc.

Et regarde ce que tu fais :

tu n’investis pas dans ta réussite, ou pas à la hauteur de ton désespoir (donc soit tu mens sur ton désespoir, soit tu es incohérente)

tu ne te poses pas les bonnes questions

tu choisis les mauvais professionnels pour t’aider et du coup t’avances pas ou pas assez

tu ne prends pas ton désir au sérieux et tu n’y consacres quasiment pas de temps

tu continues à chercher ton bonheur dans des stages de développement personnel malgré que tu n’aies pas obtenu de résultat concret depuis des années

tu galères mais tu demandes pas d’aide

etc.

Ça te semble cohérent ? Ça l’est pas.

Ça te semble bienveillant ? Ça l’est pas. Et ouais. La bienveillance, c’est un concept qu’on aime bien dans le développement personnel et qu’on entend à toutes les sauces.

Est-ce que tu es bienveillante avec toi-même, en te maintenant dans ce statu-quo de “j’y vais-j’y vais pas” ? Non.

Est-ce que tu es bienveillante avec toi-même, en ne prenant pas en compte tes désirs, en les négligeant autant et depuis si longtemps ? Non.

Est-ce que tu es bienveillante avec toi-même, en ne demandant pas l’aide dont tu as besoin pour apprendre, grandir, évoluer ? Non.

Tu n’es pas née avec les capacités de réaliser tout ce que tu veux réaliser. Tu n’es pas née entrepreneuse. C’est hyper naturel de ne pas savoir, de ne pas comprendre, de ne pas y arriver seule.

Prends-toi par la main et agis avec bienveillance envers toi-même.

Allez, maintenant je relis ce message en remplaçant “développer son business” par “prendre soin de son corps” et je prends moi aussi un bon coup de pied au cul — non, tu n’es pas la seule à te sentir misérablement faillible en ce bas-monde.

Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires :

de quoi as-tu besoin aujourd’hui pour avancer, que tu ne te donnes pas (encore) ?

qu’est-ce que tu décides de mettre en place AUJOURD’HUI ?

C’est parti !

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


9 Comments

  • Avatar

    isabelle caratti

    03.07.2018 at 15:14 Répondre

    Bonjour Flora
    Je partage tellement ton expérience!: ‘Mes années de développement professionnel ont été mes plus belles années de développement personnel aussi.’ Mon expérience personnelle s’est criszalisée et mes clientes gagnent aussi en cohérence en évoluant sur les 2 fronts.
    Merci pour ce partage.

    • Flora Douville

      Flora Douville

      24.07.2018 at 13:30 Répondre

      Ouaip ! Merci Isabelle :)

  • Avatar

    Cla

    03.07.2018 at 16:20 Répondre

    Bah alors là !

    C’est ce qui s’appelle un bon gros coup de pied au luc (lire ce mot à l’envers)

    Ca dépote, et ça fait du bien !!

    Thanks Flora !

    • Flora Douville

      Flora Douville

      06.07.2018 at 18:25 Répondre

      Merci Cla :)

  • Avatar

    Cha

    03.07.2018 at 20:16 Répondre

    C’est toujours avec admiration et envie que je lis que des femmes qui se sont aimées davantage, alignées, ont réajusté leur vie professionnelle ou personnelle grâce à la Méta, en un temps record.
    En ce qui me concerne, toutes les techniques, études, recherches déployées, Méta comprise, ont été puissantes et m’ont fait mettre en lumière « mon profil », et à quel point je me « désaimais » si ce verbe peut-être néologismé. Donc non, découvrir « qui je suis » n’est pas encore une partie de plaisir…
    Bah, qu’à cela ne tienne, c’est encore bien avec de la m*rde qu’on fait le meilleur terreau :-p

    • Flora Douville

      Flora Douville

      24.07.2018 at 13:19 Répondre

      Cha, s’aimer, au final, c’est un choix… tu as le pouvoir sur le fait de t’aimer ou pas. Et donc de bouger le reste.

  • Avatar

    Isabelle Villemot

    16.08.2018 at 17:38 Répondre

    MERCI pour le rappel ! ca fait du bien, moi qui suis en pleine réalisation de mon projet je me vois faire !! avant j’étais dans les formations et le developpement personnel, j’ai depense un max de tunes et j’ai toujorus cru que cela m’aiderait à changer !
    depuis que je bosse sur mon projet , je vois comment je fonctionne …heureusement que j’ai un compagnon FEU qui m’aide car lui il lache pas ses priorités et me remets en question ! moi j’ai souvent envie d aller à droite et à gauche jsute pour eviter d’avancer !!
    alors oui le concret ca aide fort !!

  • Avatar

    Marlène

    28.05.2019 at 12:17 Répondre

    Merci Isabelle, les mots que tu emploies et le fonctionnement d’aller à droite à gauche me parlent beaucoup !

  • Avatar

    Marlène

    28.05.2019 at 12:22 Répondre

    Merci Flora,
    J’ai tendance à me réfugier dans ma sensibilité et me cacher derrière alors que ça sert à rien car elle ne s’exprime pas du coup…
    Et j’avais tendance à mettre en dualité le concret et la sphère du haut mais en fait, ils sont liés et j’ai en tout cas plus envie de les séparer.
    Aujourd’hui je suis ok avec l’idée que ma profession n’est pas ma priorité…je me suis perdue dans les formations, les idées de mission de vie mais aujourd’hui, j’accepte que ce ne soit plus une priorité et ça me rend plus légère et pleine d’énergie pour faire des choses que j’aime…
    Belle journée à vous toutes

Post a Reply to Flora Douville Cancel Reply