Flora Douville • L'anti conseil en image | De quoi dépend la qualité de ta vie ?
26361
post-template-default,single,single-post,postid-26361,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

De quoi dépend la qualité de ta vie ?

Ce week-end j’étais en stage de développement pro et perso et ce que je constate aujourd’hui, en prenant du recul sur ce que j’y ai appris mais aussi sur mes 5 dernières années d’entreprenariat : la qualité de ma vie et de mon quotidien a vraiment évolué à mesure que les questions que je me suis posées ont évolué.

Je sais pas si c’est très français, mais tu comprends l’idée : plus les questions que tu te poses sont fines et ajustées, plus tu pourras te rapprocher de la vie que tu veux.

Bon, évidemment, c’est pas le tout de se poser des questions : faut encore y répondre ou bien accepter que parfois simplement ENTENDRE une question te mette dans un état pas possible et là, y a rien à faire à part vivre la remontée d’intensité émotionnelle qui vient.

Et surtout, une fois qu’on a répondu, c’est le passage à l’action qui va faire la différence avant ce que tu faisais et ce que tu vivais AVANT.

Mais pour en arriver là, si tu ne changes pas les questions que tu te poses, tu ne peux pas avancer ni même accéder à une autre façon de voir ta vie, ce qui t’empêchera de changer de comportement et donc d’avoir des résultats différents—et du coup de te rapprocher de ta vie de rêve.

Ça commence par se poser de bonnes questions.

Moi, pour me poser de meilleures questions, j’investis dans du coaching depuis 5 ans. C’est ce qui m’a aidée à passer de thérapeute du dimanche sans le sou à entrepreneuse qui kiffe son quotidien et qui peut non seulement se payer tous les mois, mais aussi payer 6 autres personnes pour bosser avec elle et l’aider dans la réalisation de sa vision. Et tout ça, en apportant une valeur réelle à sa clientèle.

Il y a 2 semaines, je te parlais d’un ingrédient clé dans ma réussite : la relation. Aujourd’hui je vais te présenter Doris et te donner un peu de détail sur les questions que je me suis posées avant de l’inviter à rejoindre mon équipe.

Tu vas voir : se poser de meilleures questions, ça veut pas dire se poser des questions plus compliquées.

J’ai proposé à Doris de rejoindre ma Team il y a 9 mois environ, pour entrer dans une vraie création d’équipe pédagogique, qui à ce moment-là n’était qu’un binôme : moi et la directrice de la formation, qui bossait avec moi depuis 3 ans.

Et là, ce qui s’est passé n’était pas prévu : avant même que Doris rejoigne ma Team, j’ai décidé de mettre fin à cette collaboration de 3 ans qui devenait dysfonctionnelle. Je me suis donc retrouvée dans l’urgence de reconstruire un nouveau binôme de travail. Mais comme j’avais une expérience plus importante, une nouvelle vision pour le futur et une meilleure compréhension des enjeux de mon activité, je m’y suis prise très différemment des fois précédentes. Voilà les questions que je me suis posées intuitivement avant de parler à Doris :

• Est-ce que la relation est fluide et source de plaisir ?

• Est-ce que Doris se saisit des opportunités de grandir rapidement et sans rajouter de l’émotionnel, même quand ça pique ?

• Est-ce que ses actions démontrent ses intentions ?

• Est-ce que sa maîtrise actuelle de la Méta® va nous permettre d’avancer assez vite ?

• Est-ce que je vois chez elle les attitudes que j’attends dans mon équipe ?

• Est-ce que je vois chez elle les compétences ou le potentiel nécessaires pour ce job ?

• Est-ce que j’ai envie de passer du temps avec elle dans mon quotidien ?

 

Je dis que je me suis posé ces questions intuitivement, parce que j’avais pas sous la main une liste bien propre avec toutes les questions que Flora Douville doit poser à Doris Allard pour garantir une réussite explosive immédiate et infinie. Nan. J’avais juste mon expérience, des coachs avec moi qui soulevaient des sujets, et ma connaissance de moi-même et de mes préférences naturelles.

Quand on est dans l’action, on fait avec ce qu’on a, avec une vision souvent seulement partielle de la situation vu qu’on est dedans. Donc ça paraît brouillon ou approximatif, mais ça n’empêche pas aux actions d’être ajustées et puissantes.

J’ai répondu oui à toutes ces questions. Effectivement :

• Notre relation est hyper simple, fluide, légère et fun.

• Depuis que je la connais, c’est-à-dire depuis les premiers jours de la Formation Pro Méta® | Niveau 1, puis 2, qu’elle a suivis, elle chope toutes les occasions de grandir au vol, et quand ça passe par une prise de conscience qui fait remonter de l’intensité, elle se laisse traverser parce qu’elle sait que le cadeau se trouve juste derrière. Elle ne freine pas son processus de croissance en rajoutant de l’émotionnel et du bordel mental sur ce qui se passe pour elle. Et comme ça fait partie de ce qu’on enseigne, c’est top que ça soit déjà hyper présent chez elle.

• Avant même que je lui parle, Doris était déjà en train de suivre la meilleure formation de coaching que je connaisse. Pour moi, ça montre qu’elle ne fait pas que de poser de belles intentions, comme d’être une excellente professionnelle, de relever le challenge du niveau d’exigence de la Méta®, etc. Non, elle agit en fonction de ses intentions, elle les démontre par ses choix quotidiens.

• Je l’ai vue progresser en Méta® d’une façon extrêmement rapide. Les deux points du dessus n’y sont pas pour rien : quand tu acceptes d’avancer sans bouiner et que tu agis dans la direction de ce que tu dis, bah ça va vite, tu intègres, tu progresses et un jour tu te réveilles et tu réalises que tu as fait des pas de géant en quelques mois. C’est le cas de Doris.

• J’ai vu chez elle les attitudes que j’attends dans mon équipe pédagogique, qui sont en partie celles citées plus haut, mais également la prise d’initiative, la capacité à relever des challenges et à y aller même quand on se sent pas prêt (spoiler alert : ce sera absolument toujours comme ça jusqu’à la fin), l’engagement, l’envie de se dépasser, etc.

• J’ai vu chez elle les compétences et le potentiel pour coacher et transmettre.

• Et puis, bah j’apprécie vraiment de passer du temps avec elle, ce qui est indispensable vu qu’on a plutôt prévu de bosser pas mal ensemble dans les années qui viennent !

• Du coup, je lui ai proposé un RDV. Ça fait maintenant 9 mois que nous travaillons ensemble, et ça fait 15 jours que Doris a rejoint mon équipe à temps complet !

Et je ne m’étais pas trompée en répondant aux questions. Nous sortons d’une semaine de Formation Pro Méta | Niveau 1, animée donc en collaboration avec Doris. Une élève me disait, le dernier soir avant de partir :

« C’est dingue ! J’ai reconnecté avec mon énergie de Feu, je n’imaginais pas que j’avais cette force en moi, c’est incroyable.
Et c’est même pas quelque chose que je dois aller chercher, qui est temporaire, non, c’est en moi, c’est là, et c’est x 10 par rapport à ce que je croyais ! C’est fou ! Je revis ! J’ai l’impression que les portes du monde s’ouvrent à moi !
Je veux aller remercier Doris pour ça ! Je repars avec une énergie, oh la la !! »

C., élève de Formation Pro Méta®  | Niveau 1

Ses yeux pétillaient comme jamais, elle avait la banane et les joues roses.

Oui, c’est Doris qui a accompagné cette élève dans l’approfondissement de son Mouvement et dans la révélation de qui elle est réellement, qui est un retournement de situation car ce n’est pas ce qui avait été posé lors de la semaine de formation précédente. La Méta, quand je dis que c’est fin et subtil, c’est pas juste des mots.

C’est aussi Doris qui est maintenant responsable de livrer son analyse de profil des élèves dans la formation. Et cette semaine j’ai été impressionnée par son niveau d’exigence lors de la préparation et de la livraison de chacune de ses analyses—et j’ai pas été la seule.

Pour moi, elle a déjà atteint mon niveau d’analyse et de debrief. Ce qui veut dire qu’elle va pouvoir prendre davantage de responsabilités au sein de la formation et globalement dans tout l’aspect pédagogique de notre travail, ce qui va, me permettre, à moi, de :

• passer moins de temps en production directe, c’est-à-dire le temps passé à animer ou former, qui n’est pas l’aspect préféré de mon activité ;

• passer moins de temps en supervision/progression de mes compétences de formatrice : si Doris prend la responsabilité de la formation, alors c’est sur elle que nous allons concentrer la supervision et la progression continue pédagogique ;

• me libérer mentalement de ces axes de travail ;

• passer plus de temps sur la réflexion globale de nos activités : améliorer nos produits/services existants, en créer de nouveaux et élargir l’horizon des domaines dans lesquels nous intervenons ;

• organiser mon agenda d’une façon qui me va mieux, c’est-à-dire avec des plages de plusieurs jours consécutifs sans aucun rendez-vous pour avancer sur des sujets de fond (principalement de la création de contenu, de produits ou d’univers) ;

• faire monter mon niveau d’énergie en travaillant sur des tâches encore plus excitantes.

Comme tu peux le voir : se poser de bonnes questions peut faire une vraie différence dans ta vie. Ça te permet de prendre des décisions meilleures que les précédentes, et ainsi de suite.

Et c’est comme ça que petit à petit, tu te crées une vie qui te ressemble de plus en plus.

Maintenant, à toi :

Dis-moi dans les commentaires : quelle est la question que tu évites de te poser, mais qui pourrait tout changer ?

Bonne journée 🙂

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


4 Comments

  • Avatar

    Priscilla kim lacombe

    21.01.2020 at 14:22 Répondre

    La question que je poserai est : questce qui me bloque dans la progression de mes intentions ?
    Merci
    Kim

    • Team Flora Douville

      Team Flora Douville

      28.01.2020 at 08:35 Répondre

      Merci pour ce témoignage Kim. 🙂
      Est-ce que tu as réussi à répondre à cette question ?

      Chloé | Team Flora Douville

  • Avatar

    Corinne

    21.01.2020 at 16:47 Répondre

    Tu es vraiment incroyable Flora. ! Et tes mots sont d’une telle justesse et d’un impact si intense qu’il y a un mot sans appel en réponse MERCI.
    Merci du travail que tu as fait pour concevoir tout cela,
    Merci du travail que tu fais pour nous offrir tout cela,
    Merci du travail que tu t’engages à faire pour poursuivre tout cela.

    La question que j’évite soigneusement et scrupuleusement de me poser c’est « De quoi as tu vraiment et profondément envie Corinne ? et qu’est-ce qui te ferait jouir le plus intensément de la vie ? »
    Merci de me donner l’occasion de reconnaître cette question.
    Voilà aujourd’hui je me la pose et je vais maintenant de ce pas accueillir la réponse !
    A très vite !!
    Corinne

    • Team Flora Douville

      Team Flora Douville

      28.01.2020 at 08:37 Répondre

      Merci pour ta réponse Corinne.
      J’espère que le fait de nommer cette question a pu t’aider ! 🙂

      Chloé | Team Flora Douville

Post a Comment