Flora Douville • L'anti conseil en image | Comment la Méta® a transformé ma relation aux autres
25612
post-template-default,single,single-post,postid-25612,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
Citation Flora Douville

Comment la Méta® a transformé ma relation aux autres

Tu as bien lu le titre de ce message : tu peux travailler avec moi cet été, exceptionnellement, et il reste 3 places. Je t’en plus à la fin de ce mail.

Avant, je voudrais te parler de la façon dont la Méta® a complètement transformé ma relation avec mon père : de fille déçue et triste qui ne sent pas aimée, je suis passée à fille comblée et profondément heureuse. Oui, grâce à la Méta®.

Ça s’est fait en deux étapes.

J’ai un frère plus âgé que moi, et quand j’étais jeune, on ne passait pas beaucoup de temps ensemble. Pas qu’on ne s’aimait pas, on avait juste pas les mêmes envies, pas les mêmes intérêts.

La maison dans laquelle j’ai toujours vécu est une très grande maison, à la campagne. J’y ai passé beaucoup de temps seule, et beaucoup de temps à me demander pourquoi la vie de mes copines était différente.

Vers 20 ans, pendant une thérapie, j’ai senti de la tristesse et de la déception remonter, je ne comprenais pas :

• pourquoi mon père avait passé ma jeunesse dans son bureau

• pourquoi il n’avait pas passé plus de temps avec moi

• pourquoi on n’avait quasiment fait aucune activité ensemble

• pourquoi il ne m’aimait pas et ne s’intéressait pas à moi

Du coup, je lui ai écrit une lettre pour lui dire tout ça. Il m’a répondu, par une lettre également, pour me parler de comment lui avait vécu mon enfance, me montrer son côté de l’histoire. Et me dire qu’il m’aimait.

Ça, c’était la première étape. Savoir qu’il m’aimait me soulageait de dingue. Quand j’ai lu cette phrase, j’ai su qu’elle était valable à vie. Mais je ne comprenais pas beaucoup plus ce qui s’était passé.

C’est là que la Méta® intervient. C’est la deuxième étape.

Quand j’ai compris quel était mon profil Méta®, non seulement j’ai vu et senti les vêtements qui me convenaient vraiment, ceux dans lesquels je me sentais moi ET belle, mais surtout, j’ai mieux compris comment je fonctionnais.

Je me suis aussi tournée vers mon père, intérieurement, pour identifier son profil.

Le résultat ? J’ai compris qui il était. Et en rapprochant nos deux profils, j’ai compris ce qui s’était passé dans mon enfance : j’avais attendu de lui quelque chose qu’il ne pouvait pas me donner, comme si j’avais voulu qu’il soit quelqu’un d’autre.

Moi je suis Été, Eau et Ligne. J’ai une grande sensibilité à tout ce qui touche aux sens : je préfère passer du temps à observer et sentir les fleurs que passer du temps avec des gens (j’exagère à peine). J’ai besoin de me créer un environnement ergonomique sinon je ne peux fonctionner qu’à 30 % : si les textures (sols, murs, chaises, textiles d’ameublement, etc.) qui sont en contact avec mon corps dans la journée ne sont pas douces, légères et de température proche de celle du corps, ça crée de la tension chez moi.

Mon père, il est Hiver, Terre et Ligne. Il se contrefout de tout ce que je viens d’écrire, dort dans la chambre du Nord, la plus humide et froide de la maison et aime faire des choses utiles avant tout. Il a une vision très synthétique des choses et de la vie, ce qui lui permet de se concentrer rapidement et uniquement sur ce qui a du sens à ses yeux. Ce regard lui permet aussi d’écrire des poèmes incroyablement touchants parce que justes, aux événements familiaux.

En confrontant ces deux types d’énergies différentes, j’ai vu nos différences, j’ai vu à quel point j’avais attendu qu’il me rejoigne dans mon monde sensoriel, alors qu’il n’en connaissait pas le chemin ni le langage.

En regardant son profil de plus près, j’ai pu voir des parties de lui que je n’avais jamais vues avant  : c’est comme si je l’avais redécouvert. J’avais accepté de me poser face à lui sans attente pour sentir les éléments qui le traversent naturellement, et en faisant ça j’avais eu accès à sa beauté.

.

Qu’est-ce que ça a changé ? Rien, et tout.

.
Ça n’a rien changé concrètement : je n’ai rien dit à mon père, je ne lui ai pas parlé de son profil, je n’ai pas eu de conversation particulière avec lui. Absolument rien n’a bougé.

Pourtant, absolument tout a changé. Ma façon de me percevoir moi face à lui, de le percevoir lui, ainsi que ma relation avec lui se sont complètement transformées.
 .

Du jour au lendemain, j’ai vu qui il était et j’ai vu la beauté de son essence.

.
Du jour au lendemain, j’ai décidé d’arrêter d’attendre quoi que ce soit de lui, j’ai préféré orienter mon attention sur ce qui était là et d’en profiter.

Et quand je parle de ce qui est là, c’est absolument tout : sa présence et son absence, les fois où il dit “oui” et les fois où il dit “non”, les mots gentils, les mots maladroits, les mécanismes de protection et les manifestations d’amour. Je me fous de ce que c’est : c’est là, c’est la réalité, donc c’est avec ça que je fais.

Le regard que la Méta® m’a permis d’avoir sur mon père et sur le reste de ma famille a radicalement transformé mon rapport à ma famille, ma relation avec chacun de ses membres. Plus jeune, je la maudissais, je la trouvais lourde et dysfonctionnelle, je me demandais comment je m’en sortirais sans faire de psychothérapie familiale.

Aujourd’hui, j’aime et je relationne avec ma famille avec beaucoup de simplicité. Je n’en veux à personne, je suis heureuse d’être la fille et la sœur de ces gens-là précisément.

Si tu veux toi aussi éclairer ta vie et ta personnalité d’un gros coup de projecteur pour faire émerger tes talents, tes compétences et ta singularité, ne perds pas de temps, j’ai créé tout un tas de choses pour toi par ici !

.
Maintenant, à toi.

Dis-moi dans les commentaires ce qui pourrait bouger dans ta vie si tu connaissais enfin ton profil.

Allez !

Bon week-end à toi,

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


2 Comments

  • Avatar

    clarisse castiaux

    24.05.2019 at 10:06 Répondre

    Flora !!

    Et il est ou le LOL hibou à la fin du texte?

    J’adore tellement le lol cat dans ta newsletter du mardi !

    • Flora Douville

      Flora Douville

      27.05.2019 at 09:29 Répondre

      Hahaha ! Les LOL cat sont sur la News du mardi :)

Post a Reply to Flora Douville Cancel Reply