Flora Douville • L'anti conseil en image | C’est pire que 1984
26134
post-template-default,single,single-post,postid-26134,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

C’est pire que 1984

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’une entreprise fraîche et qui présente bien, qui marche super bien même, dont je déteste le fonctionnement.

J’ai eu envie de t’en parler quand, il y a 1 ou 2 semaines, j’ai vu passer dans mon fil Facebook une publicité pour eux. J’avais déjà consulté leur site, donc ils m’ont repérée comme cliente potentielle.

Cette publicité c’était quoi ? C’était une petite vidéo qui présentait leur nouveau pull, “le pull parfait”.

Dans la vidéo, ils disaient comment ils avaient mis des mois à le concevoir, à demander des retours à leurs clients pour savoir ce qui serait le mieux, à chercher la meilleure laine, etc.

À l’intérieur de moi, tout se crispait à mesure que la vidéo avançait. J’avais envie de péter mon téléphone et d’aller leur hurler que c’était n’importe quoi, leur concept.

Leur concept, c’est un de mes coachs qui m’en avait parlé. Cette entreprise ne vend un produit qu’après avoir complètement impliqué leurs clients dans les process de décision. Dans le domaine de la fringue, c’est assez nouveau. Et ça marche hyper bien !

“On va créer le nouveau t-shirt, votez pour nous dire selon vous, comment il doit être ce t-shirt : sa couleur, sa coupe, le tombé… ensuite on le produit et vous pourrez acheter le t-shirt ultime que vous avez participé à créer !”

Là en l’occurrence, le pull parfait il est en laine mérinos, plutôt épais, bleu marine, à col rond.

Mais bordel mais qu’est-ce que c’est que cette merde ? ? Le pull parfait ? Sérieusement ? !

Je sais que cette entreprise vise une certaine clientèle. Qu’elle ne vend pas son pull à n’importe qui, qu’elle n’envisage pas nécessairement de créer l’empire du pull parfait.

Mais je m’en fous, je trouve qu’en terme de vision, c’est suffisamment pourri pour être soulevé. C’est même une catastrophe, cette vision. Il veulent habiller toute leur communauté en pull bleu marine en mérinos à col rond. C’est le 1984 de la fringue.

Sans même parler de l’étendre plus largement, dans leur communauté y a plein de mecs qui se retrouvent dans leurs valeurs, mais qui sont différents. Qui ont des tailles, des structures physiques, des mouvements et des rayonnements différents. Des besoins différents. C’est naturel et humain, la diversité.

Avec leur projet, là, on est dans la négation pure et simple de la diversité avec, pour plus de puissance d’écrasement, l’adoubement de la population elle-même qui vote avec son ego plutôt qu’avec son âme.

Oui parce que si on regarde bien :

1. D’abord, les propositions qui sont faites quand on vote, c’est pas l’extravagance totale, hein, on est plus sur le choix “gris anthracite/gris charbon” que sur une vraie proposition de coloris ;

2. Ensuite, mettons que tu aies voté pour bleu gris, mais que c’est le anthracite qui l’a emporté, il se passe quoi ? Bah on a écrasé ton choix parce que vous avez pas été assez nombreux à voter ça. Dommage.

3. Enfin, et là c’est un problème qui dépasse le sujet du jour, à partir de quoi les gens votent, tu penses ? Bah ils votent avec leur ego pour la plupart, parce qu’ils savent pas faire autrement. Dans les magasins, on trouve certaines couleurs en très très large majorité et c’est comme ça depuis des dizaines d’années. Comme on trouve uniquement certaines couleurs, tout le monde s’habitue à ce que tous les hommes portent la même chose. On crée même des règles tacites, des codes vestimentaires et sociaux non dits mais que tout le monde respecte gentiment. Ce qui fait que les hommes qui votent EUX-MÊMES ne veulent pas de pantalon rose ou de t-shirt violet. Du coup personne ne leur en fabrique, du coup ils n’en achètent pas, du coup ils n’en portent pas, personne n’en voit nulle part… et c’est reparti.

Cette entreprise ressemble à une bonne idée, mais en fait elle ne fait que renforcer le mouvement de moutonnisation et d’uniformisation qu’on voit déjà ailleurs. Elle a pour projet que tous les mecs français s’habillent en pull bleu marine en laine à col rond, en 5 poches près du corps camel, avec un manteau gris foncé en drap de laine, des chaussures montantes en cuir lisse marron, que tout ce petit monde aille faire des selfies pour dire sur Instagram comment leurs fringues sont trop cool et qu’on se retrouve avec des mecs qui se ressemblent tous alors qu’à la base, ils sont tous différents et ont tous quelque chose de singulier à apporter.

Mais on le verra plus.

On le verra plus parce qu’on aura utilisé un business model qui fait émerger un produit unique et qui est à l’opposé de ce dont l’être humain a besoin réellement physiquement : la reconnaissance de ses propres spécificités puis la création concrète de l’univers (fringues ou autres) qui est dans le prolongement de ses spécificités.

C’est un vrai challenge ! La bonne nouvelle, c’est que personne a l’air vraiment décidé à le relever, ça laisse de la place.

Moi, là-dedans, j’ai pas dit mon dernier mot.

Si la diversité humaine ça t’intéresse, que tu veux explorer la tienne et découvrir d’autres univers singuliers, la Formation Pro Méta® est faite pour toi. C’est une formation unique à la fois par son contenu que sa pédagogie, pendant laquelle tu ne vas pas seulement apprendre, mais intégrer et surtout transformer des blocages actuels en énergie disponible pour concrétiser la vie que tu veux. Et si tu le souhaites, tu pourras faire de la Méta® une activité professionnelle.

Viens, on va se battre pour la beauté de la diversité.

Bon week-end à toi,

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


2 Comments

  • Avatar

    Christel

    11.10.2019 at 11:09 Répondre

    Bonjour.
    C’est « marrant » ton article car je me faisais la même réflexion l’autre jour. Je passais l’épreuve écrite du concours d’atsem, on était entre 500 et 600 personnes dans la salle et niveau couleur, le noir et le gris l’emportaient très largement ! On était vraiment très peu nombreuses à oser d’autres couleurs !

  • Avatar

    Lydia

    11.10.2019 at 14:35 Répondre

    Hé hé hé ! Mouarf ! J’ai lu ce dont tu parles et c’est marrant, j’ai pensé à toi dès que j’ai lu le concept. Sans compter que leur but est d’habiller une frange de population qui a de l’argent et qui a un corps de rêve. Les forts gabarits qui taillent du XXXL ne pourront pas entrer dans ce pull, ni dans leur manteau. Leur restera l’écharpe…
    Bref, à conception des vêtements étriquée, réalisation étriquée aussi.
    Vive la Meta !

Post a Reply to Lydia Cancel Reply