Flora Douville • L'anti conseil en image | Ce qui se passe dans l’arrière boutique
27028
post-template-default,single,single-post,postid-27028,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Ce qui se passe dans l’arrière boutique

Aujourd’hui j’ai envie de te parler de ce que tu ne vois pas, de ce que tu ne sais pas: ce qui se passe dans l’arrière boutique.

La transparence, c’est quelque chose qui me tient très à coeur et je fais mon possible au quotidien pour mettre de la transparence là où il y a de l’opacité dans ma vie, pro et perso. C’est un travail minutieux, lent et gratifiant sur la durée.

Je le fais pas parce que trouve que c’est bien, ou pour gagner une médaille, je le fais parce que d’une part la transparence a quelque chose de plus simple pour moi, c’est plus accessible (j’ai une part innocente en moi qui ne comprend pas pourquoi ce n’est pas la norme), et d’autre part parce que ça fait des années que j’observe que la transparence n’est pas dangereuse mais qu’en plus, elle soulage toujours un système, l’allège.

En l’occurrence, quand je suis transparente, ça me soulage moi et ça soulage les personnes avec qui je suis transparente.

C’est pour ça que j’aime mettre de la transparence dans mes relations, y compris dans cette relation que j’ai avec toi qui me lis, même si c’est une relation distante.

Et là, j’ai envie de te partager les mouvements de fond qui opèrent en ce moment, pour moi personnellement mais aussi pour mon activité et pour la Méta®.

Cet été, avec mon équipe on a commencé à prendre un tournant pour revenir vers nous, revenir au coeur de notre métier et de ce qui nous anime.

En vrai, c’est un mouvement qui est bien plus profond que simplement un nouveau positionnement. C’est la destruction de choses construites dans le passé, dont on a plus besoin aujourd’hui : des peurs et des croyances inconscientes, surtout.

Ça s’est manifesté par des petits signes, puis des signes plus gros qui disaient la même chose. Ma Team a écouté ces signes, moi aussi, et ensemble on leur a fait de la place. On a créé de l’espace pour regarder ce que ça nous disait, et pour regarder ce que nous, face à ça, on avait envie de faire (ou de ne plus faire).

À ce moment-là, j’ai choisi d’aller vers ce que je voulais, sans savoir comment ça allait marcher. Avec foi. Avec mon équipe on a ralenti le rythme, on a reporté des projets, on a décidé de ne pas reprogrammer de stage avant quelques mois, on s’est posées et on a décidé de prendre le temps. À ce moment-là, j’ai sauté dans le vide.

Là, aujourd’hui, je suis dans le vide.

Je suis dans le vide entre deux trapèzes, sans avoir l’assurance de réussir à attraper le deuxième.

Je suis dans le vide, et je me demande si je vais réussir à attraper le deuxième.

Je suis dans le vide et j’alterne entre : “mmmh, c’est doux, le vide…” et “ah putain mais je suis dans le viiide !!! Qu’est-ce qu’on faaaaaiiiiit ?!!”

Et je sais pas, en fait, ce que je dois faire. Y a personne pour me le dire. De toutes façons j’ai pas envie d’écouter quelqu’un là-dessus. Je sais pas quelles décisions prendre, je sais pas comment avancer maintenant, vu que je ne veux plus faire comme avant.

Ce que je sais, c’est que le avant est encore là, dans le présent : j’ai une entreprise, j’ai une équipe, j’ai des frais et des charges à payer, y a une crise économique et bordélique en cours qui impacte ma vie de famille, et tout ça fait partie du vide.

Je ne suis pas “juste moi”, je ne peux pas dire au monde “bon allez salut, hein, je prends 2 mois de repos, faites ce que vous voulez”.

Enfin si, je pourrais le faire, mais j’ai une petite idée des conséquences que ça aurait tant sur ma vie pro que perso et j’en veux pas, de ces conséquences.

Donc tout ça, ça fait partie de ce avec quoi je dois composer au quotidien.

La Méta® et moi, en début d’année on s’est lancées dans une refonte, et elle dure cette refonte.

L’humaine que je suis en a marre, voudrais passer à la suite, régler tous les sujets chiants en une journée et basta.

Et l’humaine que je suis comprend aussi l’intérêt de descendre dans ses profondeurs pour déconstruire ce qui ne sert plus et construire du nouveau. Et que tout ça prend du temps. Et que pendant ce temps, c’est important de continuer à assurer ce qui est de l’ordre du quotidien, pour que la transformation en profondeur puisse se faire tranquillement, dans l’ombre.

Tout est parfait tel quel, et en même temps j’en ai marre. Le paradoxe humain.

Je suis en colère, touchée, reconnaissante, fatiguée, excitée, heureuse, posée, agitée. J’ai la foi absolue et je suis découragée. J’ai rarement été autant excitée par la Méta®, parce qu’elle me permet de toucher, sentir, comprendre, goûter, expérimenter, voir, vivre… et je me suis rarement sentie aussi impuissante.

Tout ça en même temps.

Voilà ce qui se passe dans l’arrière boutique, en ce moment. Dans le cycle Vie-Mort-Renaissance, je suis pile dans le moment où tu arrives à la Mort en gesticulant et en criant à qui veut l’entendre qu’y a peut-être eu erreur sur la personne ou sur la date, LOL.

Quand on a décidé de se ré-axer avec ma Team, cet été, voici les 3 mots (et ce qu’on met dedans) que nous avons choisis, comme une boussole pour avancer :

YIN (Nature, terre, textures, profondeur, intérieur, sombre, introversion, silence, lenteur)

EXPLORATION (Voyage, expédition, quête, “So far, so near, so in between”)

ÉTRANGE (Singulier, unique, fou, bizarre, extraordinaire, magique)

Ces mots, c’est ce qui nous anime, c’est ce qui nous attire, c’est ce vers quoi on a envie d’aller et c’est aussi le comment on a envie d’y aller.

Et c’est ce que je traverse maintenant, en fait. Et c’est parfaitement cohérent. Parce que si je regarde bien, je n’ai pas envie d’être quelqu’une qui enseigne des trucs qu’elle ne vit pas elle-même. Ça n’a pas de sens pour moi.

Voilà. Ce message n’avait pas d’autre objectif que celui de te livrer ce qui se passe de façon plus souterraine, plus discrète. Tout ça a un impact sur tout ce que nous faisons donc j’avais envie de t’en partager un morceau.

Et si ce message te trouve dans une période similaire et peut t’apporter un peu de douceur d’une manière ou d’une autre, alors je suis comblée.

Maintenant, dis-moi dans les commentaires :

• est-ce que ce type de partage te parle ?
• si oui, en quoi ? qu’est-ce que tu en retires ?

Bonne journée à toi,

Ces articles peuvent t’intéresser

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine,
inscris-toi :


13 Comments

  • Avatar

    Élodie

    22.09.2020 at 08:36 Répondre

    Bien sûr que ce « type » de message me touche, parce qu’il est plein d’humanité, de vérité et d’inspiration. Il est une invitation à oser continuer à suivre sa voie avec tout que cela compose. Ça tombe pas du ciel et l’inconfort et le chaos font partis de l’équation. Mes formatrices me le rappellent beaucoup et ça a été une des premières choses qu’elles nous ont dit 😉
    Alors ben merci pour l’intégrité, la transparence et la douceur de ouf que je sens dans ton partage. Tellement de respect et d’amour pour tes Rêves.

    • Team Flora Douville

      Team Flora Douville

      22.09.2020 at 09:48 Répondre

      Merci Elodie, c’est précieux ton retour car c’est précieux de se sentir soutenu dans les moments de chaos 😉

      Doris de la Douville Team

  • Avatar

    Sylvie Tricottet

    22.09.2020 at 09:17 Répondre

    Bonjour et Merci Flora pour tes mots qui me parlent plus particulièrement aujourd’hui.
    Ils résonnent très en profondeur en moi, dans mon cœur, dans mes tripes !
    Ils me disent que je ne suis pas seule à descendre dans les profondeurs obscures de qui je suis …
    Il y a la force de la joie perdue à retrouver, il y a la mélancolique douceur de ma lenteur, il y a probablement une nouvelle route à conquérir au delà de mes peurs, au delà de mes larmes …
    Sylvie (Air, ligne, Automne)

    • Team Flora Douville

      Team Flora Douville

      22.09.2020 at 09:50 Répondre

      Sylvie, merci pour la beauté de ton message. C’est aussi ça être un humain, et c’est beau même si c’est difficile.

      Doris de la Douville Team.

  • Avatar

    Najwa

    22.09.2020 at 10:21 Répondre

    oui ça me parle, en ce moment je me sens dans ce cycle de renouveau et ton article m’a fait du bien par son degré d’authenticité et sa profondeur. Quand je l’ai lu j’ai ressenti cette sororité 🙂 merci pour cet article.

  • Avatar

    Audrey Jarnier

    22.09.2020 at 10:29 Répondre

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Flora, c’est tellement bon ! Oui quel écho ! J’aime ces partages de doutes, de flippes, de vulnérabilité, d’humanité, ils sont tellement inspirants . Ces temps ci nous chahutent tellement à l’extérieur, ce n’est pas évident du tout de rester à l’écoute de son intérieur, et surtout lorsqu’il semble vous indiquer un chemin iraisonnable !
    Ces partages me font sentir tellement liés aux Autres, je me sens  » faire partie  » .
    Et ce vide aussi attractif que terrifiant, c’est duuuuuur ! J’aurais envie parfois de jeter l’éponge et de sortir de ce melting pots émotionnel . Et pourtant c’est plus fort que tout , j’ai tellement envie d’honorer ma terre (intérieure) comme un prince.
    Merci infiniment , que cette traversée Flora te (vous) permette encore plus habiter d’habiter ton (votre) coeur.

  • Avatar

    Laure Schappler

    22.09.2020 at 10:41 Répondre

    Je decouvre ce matin ton article et suis touchée de voir à quel point je reconnais mon état actuel dans ce que tu décris, traverse et ça fait un bien de dingue !
    Musicienne pro, la situation actuelle a énormément ralentit mon activité et m’a permis dans un meme temps de faire émerger d’autres envies.
    Je viens de quitter Paris pour 6 mois en Cevennes pour reconnecter avec la nature, mon instrument, et travailler au sens que je veux donner à mon désir de transmettre mon expertise de la scène.
    Je suis heureuse, excitée, terrorisée, et saoulée de me sentir les fesses entre deux chaises. L’avant qui est encore un peu ma réalité economique en tout cas, et ce qui ets en train d’emerger mais qui n’a pas encore de solidité sous mes pieds.

    Bref, tes mots m’ont rassuré et ont calmé mon angoisse d’être angoissée alors que je suis là où je veux etre, et que je fais ce qui me fait vibrer. J’aurai tres envie d’etre déjà arrivée…:-)
    Merci pour cette humanité partagée

  • Avatar

    Charlotte

    22.09.2020 at 11:45 Répondre

    Merci <3
    Cela fait du bien de ne pas se sentir seule dans ces moments.
    Je vis et traverse les mêmes ressentis même si mon contexte n'est pas le même, ça me fait du bien !
    Je n'avais jamais commenté mais là, j'avais envie de dire merci <3 (encore :)!)

  • Avatar

    Frédérique

    22.09.2020 at 12:02 Répondre

    Oh oui que ça me parle ! J’ai même la sensation d’être toujours dans ce vide, où presque toujours. Et à l’opposé, je me sens parfaitement cohérente dans mes choix et ces choix ne me trahissent pas. C’est d’ailleurs ce ressenti profond de ne pas trahir la petite fille que j’étais, et l’adulte que je suis aujourd’hui qui me permet d’avancer. L’essentiel (ce qui me porte depuis toujours, mes valeurs profondes) est écouté, respecté. La mise en matière évolue (heureusement) et c’est cela qui me donne ce sentiment de danger, qui active mes peurs, m’oblige à m’affronter à mes croyances. Mais je sais bien que c’est cela la vie, me confronter à la mise en matière. Et dans le fond c’est bien cela qui est beau. Difficile… Oh combien, mais beau. Sinon, qu’y aurait-il encore à faire ?

  • Avatar

    Céline

    23.09.2020 at 09:09 Répondre

    Bonjour Flora,

    évidemment que ton message me touche. Avec sincérité et honnêteté, tu nous livres que tu n’es pas une Wonderwoman hyper sûre d’elle qui ne doute jamais, mais une Wonderwoman comme toute à chacune avec ses peines, ses joies, ses défis, ses doutes, ses aspirations et ses frustrations.
    Je suis dans une phase similaire où je sens qu’il se passe des choses en profondeur, des transformations importantes à accueillir avec patience et confiance, et c’est pas toujours facile.
    Alors quand une femme comme toi qui a déjà son business et qui exprime son humanité, ça fait du bien. Je me reconnais, je me sens moins seule. On est toutes et tous en chemin.
    Superbe, merci Flora !

  • Avatar

    Oréli

    23.09.2020 at 14:40 Répondre

    Merci Flora, oui ce type de post me parle.
    Pour moi en ce moment c’est un pas en avant, un sur place car Nonnonnon je ne veux pas reculer vers le « je faisais comme ça avant », un pas de côté quelqu’il soit pour voir ce qui s’y passe. Revenir à mon sur place pour me permettre un repli pour prendre du recul. Prendre garde à ne pas m’endormir dans mon recul et oublier d’avancer.
    Donc oui oui oui ton texte me parle. Tes réflexions me portent beaucoup depuis que j’ai découvert la Méta. Créer quelque chose c’est énorme. Le nourrir, le re évaluer, lui apporter des corrections… c’est cette force de faire que j’admire.
    Plein de courage pour traverser cette période

  • Avatar

    Andrea

    23.09.2020 at 22:50 Répondre

    Oui ça me parle , je suis , super, heureuse de savoir ,que ne suis pas la seule ,a voir le monde d’une autre, façon. merci

  • Avatar

    Simona Fornarino

    25.09.2020 at 20:13 Répondre

    Bonjour Flora,
    Il faut du courage pour descendre dans ses profondeurs et ton partage est plein de courage. Merci de donner l’exemple!

Post a Comment