Flora Douville • L'anti conseil en image | Ce qu’est RÉELLEMENT le perfectionnisme
22526
post-template-default,single,single-post,postid-22526,single-format-standard,theme-hazel,hazel-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
Citation Flora Douville

Ce qu’est RÉELLEMENT le perfectionnisme

Je suis en plein dans Big Magic d’Elizabeth Gilbert et en lisant un passage hier matin, j’ai eu très envie de te parler de perfectionnisme, sujet qu’elle aborde super bien – comme tous les autres sujets du livre d’ailleurs. Je te le recommande chaudement !

J’adore le style d’Elizabeth – je vais parler d’elle comme si je la connaissais bien – et je pourrais te parler de son bouquin pendant des heures, tellement il est léger, frais, profond, simple, pragmatique… tout comme j’aime. Cette femme est Printemps, et elle ne parle que de « sérieusement prendre les choses à la légère », de jouer, et que tout ne revient qu’à ça finalement. J’adore voir comment chaque chose qu’elle dit est alignée sur son essence.

Elle parle donc de perfectionnisme, et explique comment, en fait, le perfectionnisme n’est qu’une version luxe et haute-couture de la peur. Elle dit que pour elle, le perfectionnisme c’est la peur en talons chics et en manteau de fourrure, qui prétend être élégante alors qu’elle est juste terrifiée.

Je pense que c’est la métaphore de la peur habillée, qui m’a plu.

Mais j’ai trouvé ce qu’elle disait tellement juste.

Je suis moi-même perfectionniste.

J’ai très peur de mal faire et d’être jugée pour avoir mal fait. Alors je travaille loooongtemps sur les choses pour que tout soit parfait et pour être sûre que personne n’ait rien à redire. Mais ça pose problème :

1. c’est épuisant
2. je ne suis jamais contente
3. et puis en fait, les autres se foutent un peu que tout soit parfait
4. c’est VRAIMENT épuisant

 

Au cas où on n’aurait pas compris :

 

UN
La mère d’Elizabeth lui a dit toute sa jeunesse : Done is better than good (fait est mieux que bien).

DEUX
Mon mari a entendu pendant ses études, lui : Faire plutôt que parfaire.

TROIS
Ma mère me disait : Le mieux est l’ennemi du bien.

QUATRE
Alexis Santin, un de mes coachs préférés, nous a dit cette année : Delivery is perfection (la livraison, c’est la perfection).

 

Je suis sûre que tu as entendu des choses similaires, des tas de fois. Alors pourquoi on continue, toi et moi, avec notre perfectionnisme ? Parce qu’on a pas réglé cette histoire de peur qui se cache derrière. Enfin je dis toi et moi, mais je suis peut-être toute seule ? Mouais, j’y crois pas trop.

 

A faire :

 

La prochaine fois que tu es bloquée dans l’action pour cause de perfectionnisme, je te propose de te demander quelle est la peur qui se cache derrière.

Peur de rater ? Peur d’être jugée ? (par qui ?) Peur de ne pas y arriver ? Peur d’être remarquée ? Peur d’être rejetée ?

Vas regarder un peu ce qui se passe derrière le manteau de fourrure (fausse, évidemment, on ne fait pas de mal aux animaux ici).

Et puis ensuite, souviens-toi :

 

1. Tout le monde s’en fout : personne ne te regarde !
Je veux dire que les gens, globalement, ont autre chose à faire que de penser à toi, tes erreurs et tes imperfections à longueur de temps. Ils te critiqueront 2 ou 3 secondes puis passeront à autre chose. Ils sont bien trop occupés à penser à leurs propres histoires et à leurs problèmes. S’il y a une personne qui te regarde et qui te juge, c’est toi. C’est tout.

 

2. FAIRE quelque chose est déjà une victoire
La plupart des gens commencent les choses, mais ne les finissent pas et restent englués dedans. Regarde autour de toi : combien de projets inachevés, voire même pas commencés ? Ça te prend une énergie folle, de penser à ce que tu vas faire, où ce que tu voudrais faire. Quand c’est fait, c’est fait. Tu pourras passer / penser à autre chose. Tu as avancé.

 

3. Rater quelque chose est précieux
Si jamais c’est ce que tu fais, rater aura le mérite de t’aider à savoir si tu veux recommencer ou pas. Si tu ne veux pas recommencer, tu pourras te dire « bon, j’ai essayé, pas de regret ! ». Si tu veux recommencer, tu pourras ajuster et faire autrement, pour éviter de refaire les mêmes erreurs. Tu auras gagné en expérience et en confiance.

 

Voilà. À vous de jouer maintenant : fêtes !
Haha.

Ça t’a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscris-toi


Enregistrer

Enregistrer

No Comments

Post a Comment