Flora Douville | Découvrez l’effet sur vous d’un vêtement incompatible avec votre corps…
4467
post-template-default,single,single-post,postid-4467,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Découvrez l’effet sur vous d’un vêtement incompatible avec votre corps…

On me pose souvent cette question :

« Oui, mais est-ce que je peux quand-même porter ces couleurs-là, même si elles ne sont pas dans ma palette, si par exemple j’ai besoin de plus de [insérez ce que vous voulez ici] dans ma vie ? »

La réponse est simple : non.

Enfin si, en fait vous pouvez, parce que vous faites ce que vous voulez et que je ne suis pas la police de la fringue (haha, vous imaginez un peu ?!).

Mais fondamentalement, ce n’est pas une bonne idée, de mettre quelque chose d’autre que votre profil vestimentaire, et voilà pourquoi :

 

Vos vêtements sont le prolongement de qui vous êtes, ils sont votre seconde peau.
Considérez-les comme une greffe.

 

Et lorsqu’on réalise une greffe, le truc le plus important, c’est quoi ?

C’est la compatibilité. On s’assure que l’organe qui va être greffé est compatible. Il faut que les échanges physiologiques soient les plus fluides et les plus faciles possibles.

« Bon, je vois que vous êtes du groupe O, vous manquez de sang AB, alors on va vous en transfuser un peu, histoire d’équilibrer tout ça. »

Vous imaginez ?!

Lorsque vous faites entrer dans votre corps un élément étranger, votre corps dépense de l’énergie pour réagir. Il le rejette, il essaie de le canaliser, de l’expulser.

Toute cette énergie n’est pas disponible pour le reste de son fonctionnement : ses fonctions vitales, son développement, sa régénération, etc.

Avec vos vêtements, c’est la même chose.

Votre vêtement vous enveloppe et est en permanence dans le champ énergétique de votre corps.

S’il n’est pas compatible avec vous, vous luttez et perdez de l’énergie à essayer de dépasser cette incompatibilité.

Et ça, je suis persuadée que vous l’avez déjà expérimenté.

Avant de vous habiller, posez-vous ces questions :

 

→ Est-ce que ce vêtement est compatible avec moi ?
→ Est-ce que mon corps l’accepte, ou le rejette ?
→ Est-ce que ce vêtement est bien un prolongement de moi-même ?

 

Vos vêtements ne sont pas là pour vous apporter plus de [insérez ce que vous voulez ici] dans votre vie. Ils sont là pour protéger votre corps, et soutenir ce que vous êtes. Pas ce que vous n’êtes pas.

Ne gaspillez pas votre énergie. Portez ce qui est compatible, et c’est tout.

Ça vous a plu ? Pour recevoir mes articles chaque semaine 
inscrivez-vous


Enregistrer

2 Commentaires

  • Lola

    22.07.2015 at 21:12 Répondre

    Que faire lorsque l’on veux vous imposer un vêtement ou un accessoire ?
    Si c’est un cadeau ? Si c’est pour un spectacle : un costume de théâtre ou un concert de chorale ou tout le monde doit être habillé en noir ?

    • Flora Douville

      Flora Douville

      25.07.2015 at 22:24 Répondre

      Lola, bonne question : « que faire lorsque l’on veut vous imposer« . Ce n’est pas anodin, se laisser imposer quelque chose d’aussi intime que le vêtement… il peut être intéressant de regarder qui vous impose quoi, et pourquoi. Un cadeau, par exemple, ne doit pas être imposé. Un véritable cadeau, on en dispose comme on veut. S’il y a une attente de la part de celui qui offre, ce n’est pas un cadeau, c’est une demande, ou un ordre. C’est différent.
      Pour un costume temporaire (théâtre), il n’y a pas vraiment de problème, si on sait à quoi l’on joue. Et pour la chorale, je pense qu’on chanterait tous mieux, si on portait les vêtements qui nous vont, au lieu de s’effacer dans du noir. Mais les choristes, dans l’ensemble, sont-ils prêts à l’entendre ?

Laisser un commentaire